Fincantieri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

FINCANTIERI S.p.A

alt=Description de l'image Logo Fincantieri.gif.
Création 1959
Forme juridique SpA
Slogan « Everywhere in the future »
Siège social Drapeau d'Italie Trieste (Italie)
Direction - Corrado Antonini : Président
- Giuseppe Bono : Administrateur Délégué
Actionnaires Etat Italien
Activité construction navale - civile et militaire
Produits navires
Filiales Bremerhaven Co, Usa
Effectif 9 994 (2011)
Site web fincantieri.it
Chiffre d’affaires 2 382 millions € (2011)
Résultat net 10 millions € (2011)

Fincantieri est une société de construction navale italienne dont le siège est situé à Trieste. Elle appartient à la société Fintecna (contrôlée par le ministère italien de l'économie), héritière du groupe industriel public tentaculaire IRI.

Ses activités sont concentrées sur la construction navale : navires militaires, ferries et navires spéciaux, la réparation navale et la transformation de tout type de navires ainsi que la fabrication de moteurs diesel, turbine et système d'armes.

Les chantiers Fincantieri se répartissent sur plusieurs sites dépendant de trois directions :

Fincantieri a été établie sous sa forme actuelle en 1959. Elle s'est imposée dans les années 1980 dans le marché des navires de croisière dont elle détient 41 % du marché mondial (en nombre de lits). Outre les navires de croisière, dont elle est le leader mondial, la société a construit tous types de navires pour la marine italienne, dont le porte-avions Cavour.

Le chantier de Monfalcone, qui emploie environ 2 000 personnes, est un des chantiers navals les plus grands d'Europe, avec une cale sèche de 350 mètres de long, 56 mètres de large, capable de recevoir des navires jusqu'à 300 000 tonnes.


Quelques chiffres[modifier | modifier le code]

Fincantieri[1]
2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005
Chiffre d'affaires
(millions d'euros)
2382 2876 3269 2932 2714 2495 2321
Nombre de navires livrés 8 16 15 10 11 8 6
Résultat net
(millions d'euros)
10 -124 -64 10 36 38 63
Carnet de commandes
(millions d'euros)
8361 8888 10.069 10.848 12.013 10.270 7804
Dépenses de R&D
(millions d'euros)
55 44 47 53 51 48 50
Nombre de salariés 9994 10.210 10.530 9185 9358 9159 9383

Les produits de Fincantieri[modifier | modifier le code]

La production de Fincantieri en 2011 était[2] :


Les filiales[modifier | modifier le code]

  • Isotta Fraschini Motori SpA, constructeur de moteurs marins de forte puissance,
  • FMSNA Inc., ventes et maintenance Amérique,
  • Fincantieri Holding B.V., gestion des participations étrangères : l'Américain Fincantieri Marine Systems (100 %) et l'Allemand Lloyd Werft (21,5 %),
  • ELNAV SpA, compagnie d'armement et location de navires,
  • CATENA SpA, centre d'études navales, R&D,
  • SEAF SpA, société de financement,
  • Manitowoc Marine Group (MMG) rachat pour 120 M US$ en août 2008 à une société américaine, un des principaux constructeurs navals américains de navires de taille moyenne, fournisseur officiel de la marine et des gardes côtes américains.
  • Vard AS, (anciennement Offshore & Specialized Vessels devenue STX OSV holding Ltd) acquit en février 2013 à STX Europe[3] comprenant dix chantiers : en Norvège (Aukra, Brattvåg, Brevik, Langsten et Søviknes), en Roumanie (Brăila, Tulcea), au Brésil (Niterói et le nouveau site de Fortaleza) et un au Vietnam (Vũng Tàu), constructeur de grand navire, brises-glace, navires spécialisés, paquebots et plates-formes offshore.
Siege Social de Fincantieri
Siege social de Fincantieri
Le czrnival Dream en construction
Le Carnival Dream En construction

Navires Construits[modifier | modifier le code]

La société Fincantieri a construit différents navires :

…et le très célèbre voilier-école AMERIGO VESPUCCI dans les années '30 à Castellamare di Stabia

Navires de croisière prévus[modifier | modifier le code]

Navire de croisière Eurodam construit par Fincantieri pour Holland America Line livré en juin 2008
  • 1 navire de croisière pour Costa Croisières, le Costa Diadema en 2014.
  • 1 navire de croisière pour P & O Cruises, le Britannia en 2015.
  • 4 navires de croisière pour Viking Ocean Cruises, le Viking Star en 2015, le Viking Sky, le Viking Seaet un sister-ship.
  • 1 navire de croisière pour la Compagnie du Ponant, Le Lyrial en 2015.
  • 1 navire de croisière pour Holland America Line, le Koningsdam en 2016.
  • 1 navire de croisière pour Carnival Cruise Lines, le Carnival Vista en 2016.
  • 2 navires de croisière pour Seabourn Cruise Line, en 2016 et en 2018.
  • 1 navire de croisière pour Regent Seven Seas Cruises, le Seven Seas Voyager en 2017.
  • 2 navires de croisière pour MSC Croisières, de la classe Seaside en 2017 et 2018.
  • 1 navire de croisière pour Princess Cruises, de la classe Royal Princess.

Autres navires[modifier | modifier le code]

  • seconde tranche des navires du programme européen FREMM,
  • 1 traversier assurant la liaison Matane-Baie-Comeau-Godbout pour la Société des traversiers du Québec, le Félix-Adrien Gauthier pour la fin 2014.
  • Le Kronprins Haakon navire de recherche polaire pour la Norvège pour 2017.

Les concurrents[modifier | modifier le code]

En 2006, les principaux chantiers navals dans le monde étaient dans l'ordre[4] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fincantieri, Financials, Annual Reports », sur fincantieri.it (consulté le 28/06/2013)
  2. « Fincantieri, Annual Report 2011 », sur fincantieri.it (consulté le 28/06/2013)
  3. « STX OSV change de nom », sur meretmarine.com,‎ 11 mars 2013 (consulté le 12 mars 2013)
  4. « Fincantieri, Annual Report 2006 », sur fincantieri.it (consulté le 28/06/2013)

Lien externe[modifier | modifier le code]