Finale de la Ligue des champions de l'UEFA 2004-2005

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Finale de la Ligue des Champions 2005 Football pictogram.svg
Pas d'image ? Cliquez ici.
Contexte
Compétition Ligue des champions
Date 25 mai 2005
Stade Stade Olympique Atatürk
Lieu Istanbul, Drapeau de la Turquie Turquie
Affluence 70 024 spectateurs
Résultat
Liverpool FC Drapeau de l'Angleterre 3-3 Drapeau de l'Italie AC Milan
Tirs au but 3-2 0
Temps réglementaire 3-3 0
Mi-temps 0-3 0
Acteurs majeurs
Buteur(s) Milan AC
Paolo Maldini But inscrit après 1 minutes 1e
Hernán Crespo But inscrit après 38 minutes 38e But inscrit après 44 minutes 44e

Liverpool FC
Steven Gerrard But inscrit après 54 minutes 54e
Vladimír Šmicer But inscrit après 56 minutes 56e
Xabi Alonso But inscrit après 60 minutes 60e
Homme du match Steven Gerrard (Liverpool)
Cartons Averti Liverpool FC
Milan Baroš
Jamie Carragher
Arbitrage Manuel Mejuto González
Clemente Plou
Oscar Samaniego
Arturo Dauden Ibáñez

La finale de la Ligue des Champions 2005 est la cinquantième finale de la Ligue des champions de l'UEFA. Disputée le 25 mai 2005 au Stade Olympique Atatürk, d'Istanbul (Turquie), elle oppose le club anglais du Liverpool Football Club au club italien du Milan AC qui ont respectivement éliminés en demi-finale le Chelsea FC et le PSV Eindhoven. Le stade est rempli d'environ 70 000 spectateurs dont 40 000 supporteurs des Reds, 15 000 supporteurs Rossoneri et 15 000 spectateurs neutres. Cette rencontre est également appelée le « miracle d'Istanbul ».

À la mi-temps, le Milan AC domine nettement et mène 3-0 grâce à un but de Paolo Maldini dans la première minute du match et un doublé de Hernán Crespo juste avant la mi-temps. Après un improbable retournement de situation, Liverpool remporte la cinquième Coupe des clubs champions de son histoire en s'imposant lors de la séance de tirs au but.

Parcours des finalistes[modifier | modifier le code]

Liverpool[modifier | modifier le code]

Le Liverpool Football Club est qualifié dans la compétition majeure européenne grâce à une quatrième place en Premier League la saison précédente. Le club anglais fait son entrée dans la Ligue des champions 2004-2005 au troisième tour préliminaire face à l'équipe autrichienne Grazer AK. Liverpool remporte le match aller 2-0 et, même s'il perd le match retour 0-1, est qualifié pour les phases de poules de la compétition.

Le Liverpool Football Club est tiré au sort dans le groupe A avec l'AS Monaco, l'Olympiakos et le Deportivo La Corogne. Après une première victoire sur l'AS Monaco par deux buts à zéro à Anfield[1], Liverpool perd une rencontre importante contre l'Olympiakos Le Pirée à l'extérieur par un but à zéro[2]. Le club de la Mersey fait alors match nul contre le Deportivo La Corogne à domicile[3] avant d'aller le battre 1-0 en Espagne[4]. Défait par Monaco[5], finaliste de l'édition précédente, Liverpool doit battre l'Olympiakos Le Pirée pour se qualifier pour les huitièmes de finale. Le 8 décembre 2004, Liverpool est en difficulté, et est mené un but à zéro à la mi-temps. Grâce à des buts de Florent Sinama-Pongolle juste après la mi-temps, puis de Neil Mellor à la 80e minute et du capitaine Steven Gerrard six minutes plus tard, le Liverpool Football Club remporte la rencontre 3 à 1 contre le club grec, à Anfield[6]. Il se qualifie pour la suite de la compétition en terminant devant l'Olympiakos grâce à sa meilleure différence de buts dans les confrontations directes (3-2).

Place Club Pts J V N D Buts + Buts - Diff.
1er France AS Monaco 12 6 4 0 2 10 4 +6
2e Angleterre Liverpool 10 6 3 1 2 6 3 +3
3e Grèce Olympiakos 10 6 3 1 2 5 5 0
4e Espagne Deportivo La Corogne 2 6 0 2 4 0 9 -9

En huitièmes de finale de la Ligue des champions, Liverpool est opposé au Bayer Leverkusen qui a terminé premier du groupe B devant le Real Madrid. Grâce à deux victoires 3-1, les Reds se qualifient pour les quarts de finale. Leur adversaire est alors la Juventus. Grâce à un succès 2-1 à domicile, Liverpool est en position favorable avant le déplacement au Stadio delle Alpi. Ce match est également l'occasion de se souvenir du drame du Heysel, vingt ans après. Grâce à l'obtention d'un match nul 0-0 au match retour, le club anglais est qualifié pour le tour suivant. En demi-finale, Liverpool est opposé à Chelsea, autre club d'Angleterre. À Stamford Bridge, les deux équipes se neutralisent et le score final est de 0-0. Au match retour, Liverpool marque rapidement un but litigieux. Chelsea ne réussit pas à se qualifier et les Reds sont qualifiés pour la finale de la Ligue des Champions.

AC Milan[modifier | modifier le code]

Le Milan AC est qualifié pour la Ligue des Champions 2004-2005 à la suite de son dix-septième titre de champion d'Italie obtenu lors de la saison 2003-2004 du championnat d'Italie. Grâce à ce titre de champion d'Italie, le Milan AC est directement qualifié pour les phases de poules de la compétition.

Le Milan AC est sélectionné dans le groupe F avec le FC Barcelone, le Chakhtior Donetsk, et le Celtic Glasgow. Les Milanais se placent rapidement dans le groupe avec deux victoires 1-0 sur Chakhtior Donetsk en Ukraine et 3-1 à San Siro contre les Écossais du Celtic Glasgow. Le Milan AC commence de bonne manière la double confrontation contre le FC Barcelone avec une victoire 1-0 à domicile. Lors du match retour, le club italien s'incline pour la première fois dans la compétition deux buts à un. Lors de la cinquième journée de la phase de poules, le Milan AC s'assure la qualification pour le tour suivant grâce à une large victoire 4-0 sur le Chakhtior Donetsk. Lors de la dernière rencontre du groupe, les Milanais rencontrent les joueurs de Glasgow et le match se termine sur un score nul et vierge.

Place Club Pts J V N D Buts + Buts - Diff.
1er Italie Milan AC 13 6 4 1 1 10 3 +7
2e Espagne FC Barcelone 10 6 3 1 2 9 6 +3
3e Ukraine Chakhtior Donetsk 6 6 2 0 4 5 9 -4
4e Écosse Celtic Glasgow 5 6 1 2 3 4 10 -6

En huitièmes de finale, le Milan AC est opposé à Manchester United. Le club italien a l'avantage du terrain car il a terminé premier de son groupe et est opposé au club anglais qui a terminé deuxième. Cela signifie que le match aller se joue à Old Trafford et le match retour à San Siro. Lors des deux rencontres, le résultat est le même, Milan gagne sur le score de 1-0. Qualifié pour les quarts de finale, l'Inter de Milan est désigné adverse du Milan AC pour un derby. Les deux clubs se partagent le stade de San Siro, les deux matchs, aller et retour, se disputent donc dans le même stade. À l'aller, le Milan AC l'emporte 2-0. Pendant le match retour, une semaine plus tard, le Milan AC remporte le match sur tapis vert. Lors de la 73e minute de la rencontre, alors que l'Inter Milan est de nouveau dominé 1-0, le gardien du Milan AC Dida est touché par un projectile. En demi-finale, l'adverse du club italien est le PSV Eindhoven. Après une victoire 2-0 en Italie, le Milan AC se fait des frayeurs à l'extérieur et s'incline 3-1. Le club italien ne doit sa victoire qu'à la règle des buts à l'extérieur. Le Milan AC est qualifié pour la finale de la Ligue des Champions face au Liverpool Football Club.

Préparatifs de la rencontre[modifier | modifier le code]

La finale de la Ligue des Champions 2004-2005 est le retour du Liverpool Football Club en finale de la C1 depuis la finale contre la Juventus en 1985 au Heysel. Le Milan AC est alors l'une des meilleures équipes européennes, le club a remporté la compétition majeure européenne deux saisons auparavant. Champion d'Italie en titre, le Milan AC a échoué en quart de finale en Ligue des Champions lors de l'édition précédente.

Sur le total d'environ 70 000 billets disponibles pour voir la finale dans le stade Olympique Atatürk. Chacune des deux équipes ont 20 000 billets alloués, le reste étant réservés aux supporters neutres et aux invités. L'UEFA met alors en vente 7 500 billets en vente sur son site internet et distribue 14 500 dans le monde du football. La fédération de Turquie de football possède 7 500 billets pour les supporters turcs, mais ces places sont pour la plupart finalement vendues sur le marché noir. Les chambres d'hôtels d'Istanbul sont rapidement réservées par les agences de voyage et les supporters. De nombreux supporters anglais ont fait le voyage jusqu'en Turquie, ils sont estimés à environ 30 000 personnes, et ceux qui n'ont pas de tickets restent autour du stade à regarder la rencontre dans les bars de la capitale économique de Turquie. La BBC annonce qu'il n'y a pas eu de violence et que l'ambiance entre les supporters des deux clubs était amicale.

Match[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

Avant match[modifier | modifier le code]

Domination milanaise[modifier | modifier le code]

Paolo Maldini, capitaine du club de football italien du Milan AC
Paolo Maldini est le premier buteur de la finale, dès la première minute de la rencontre.

Dès la première minute de jeu, l'arrière gauche de Liverpool Djimi Traoré perd le ballon puis fait une faute sur le Brésilien Kaká[7]. Le vétéran Paolo Maldini reprend du pied droit le coup franc de Andrea Pirlo pour ouvrir le score en faveur du Milan AC. Maldini inscrit alors le but le plus rapide d'une finale de Ligue des Champions seulement 52 secondes après le coup d'envoi. Le Milan AC contrôle dès lors le jeu, Pirlo et Kaká prennent le dessus sur le milieu de terrain des Reds. Vladimír Šmicer rentre en jeu à la 23e minute en remplacement de l'attaquant Harry Kewell qui s'est blessé. Avec Milan Baroš seul en pointe, Liverpool ne se montre pas dangereux, Milan peut prendre plus de risques pour attaquer. Lancé dans la profondeur, Shevchenko met la balle dans les filets par dessus Jerzy Dudek mais l'attaquant ukrainien est signalé hors-jeu. À la 37e minute, Alessandro Nesta contre le ballon du bras. Alors que certains joueurs de Liverpool demandent un pénalty à l'arbitre[8],[9], le Milan AC part en contre, Pirlo donne le ballon à Kaká qui percute puis écarte sur Shevchenko, excentré sur le côté droit de l'attaque. Le centre à ras de terre de ce dernier trouve Hernán Crespo qui marque le deuxième but milanais[10]. Trois minutes plus tard, sur une nouvelle superbe passe en profondeur de Kaká, Milan inscrit un nouveau but par l'intermédiaire de l'argentin Crespo qui gagne son duel face à Dudek en piquant le ballon au-dessus du gardien des buts de Liverpool[11].

Retour de Liverpool[modifier | modifier le code]

Steven Gerrard marque le premier but de Liverpool de la tête
Xabi Alonso inscrit le but égalisateur

À la mi-temps, personne ne pense que la victoire puisse échapper aux Milanais qui n'ont plus qu'à gérer la seconde période pour s'imposer. La cote de Liverpool à la mi-temps est de 359 contre 1 et quelques parieurs en Angleterre misent sur cette forte cote[9]. Rafael Benitez choisit de remplacer Steve Finnan par Dietmar Hamann[9]. Le début de la seconde période est différent de la première : les Anglais reviennent avec de nouvelles intentions. Hamann arrive à tenir le futur ballon d'or Kaka, permettant à Steven Gerrard de jouer désormais plus haut[9]. Le nouveau poste de ce dernier ne permet pas à Pirlo de diriger le jeu comme il le souhaiterait. Le capitaine Gerrard peut alors montrer la voie à son équipe d'une tête décroisée (3-1, 54e). Ce but redonne espoir aux Reds mais les Italiens croient alors que le club anglais ne fait que sauver l'honneur. Milan prend peur lorsque deux minutes plus tard, d'une frappe lointaine de Vladimír Šmicer, les Reds diminuent leur retard à nouveau (3-2, 56e). Les supporteurs de Liverpool FC donnent alors de la voix pour encourager leur équipe. À la 59e minute de la rencontre, l'arbitre accorde un penalty à Liverpool à la suite d'un tacle par derrière de Gennaro Gattuso sur Steven Gerrard. Le milieu de terrain espagnol Xabi Alonso tire le penalty d'une frappe croisée et puissante du pied droit qui est repoussée par le gardien brésilien du Milan AC, Dida, mais l'Espagnol suit son tir et égalise par une nouvelle frappe du pied gauche qui termine sous la barre transversale (3-3, 60e). Les deux entraîneurs effectuent alors des changements, Milan Baros est remplacé par Djibril Cissé du côté de Liverpool, Hernán Crespo et Clarence Seedorf sortent pour Milan et sont remplacés par Jon Dahl Tomasson et Serginho. Plus aucun but n'est marqué à l'issue du temps réglementaire.

Prolongation[modifier | modifier le code]

À la 117e minute de la finale, Andriy Shevchenko réussit une tête cadrée dans le but de Jerzy Dudek qui arrive à détourner le ballon et le relâche devant son but. Shevchenko est alors plus rapide que les défenseurs du club anglais et frappe une lourde frappe cadrée qui heurte la main droite de Dudek qui est tout juste relevé de son premier arrêt. Cette double parade est considérée comme l'un des plus beaux arrêts de l'histoire de football[réf. nécessaire]. Aucun but n'est marqué dans les prolongations. L'attribution de cette « Coupe aux grandes oreilles » se joue donc aux tirs au but.

Tirs au but[modifier | modifier le code]

La séance de pénalty se déroule dans les buts où chacun des clubs a marqué ses trois buts. Du côté italien, Serginho, Andrea Pirlo et Andriy Shevchenko manquent leur tir au but, seuls Jon Dahl Tomasson et Kaká marquent. Du côté anglais, seul John Arne Riise manque son tir au but, Dietmar Hamann, Djibril Cissé et Vladimír Šmicer réussissant le leur. Finalement, Liverpool FC s'impose (3-3, 3 tirs au but à 2) et remporte sa 5e Ligue des champions, 20 ans tout juste après le Drame du Heysel.

Feuille de match[modifier | modifier le code]

Finale de la Ligue des Champions 2005
25 mai 2005
20:45 UTC+1
Drapeau : Italie A.C. Milan 3 - 3 a.p.
(3 - 0)
Drapeau : Angleterre Liverpool FC Atatürk Olympic Stadium, Istanbul
Spectateurs : 70 024
Arbitrage : Drapeau : Espagne Manuel Mejuto González
Drapeau : Espagne Clemente Plou
Drapeau : Espagne Oscar Samaniego
Drapeau : Espagne Arturo Dauden Ibáñez

Maldini But inscrit après 1 minutes 1e
Crespo But inscrit après 38 minutes 38e But inscrit après 44 minutes 44e

Rapport

Gerrard But inscrit après 54 minutes 54e
Šmicer But inscrit après 56 minutes 56e
Alonso But inscrit après 60 minutes 60e

Serginho Manqué (hit crossbar)
Andrea Pirlo Manqué (saved)
Jon Dahl Tomasson Réussi
Kaká Réussi
Andriy Shevchenko Manqué (saved)

Tirs au but

2-3

Réussi Dietmar Hamann
Réussi Djibril Cissé
Manqué (saved) John Arne Riise
Réussi Vladimír Šmicer

Titulaires :

Remplaçants :

Entraîneur :

Milan vs Liverpool 2005-05-25.svg

Titulaires :

Remplaçants :

Entraîneur :

Maillots[modifier | modifier le code]

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Milan AC
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Liverpool FC

Statistiques[modifier | modifier le code]

Première mi-temps[12]
Milan Liverpool
Buts marqués 3 0
Total tirs 7 5
Tirs cadrés 5 1
Possession du ballon 45 % 55 %
Corners 1 1
Fautes commises 8 7
Hors-jeu 5 1
Cartons jaunes 0 0
Cartons rouges 0 0
Deuxième mi-temps[13]
Milan Liverpool
Buts marqués 0 3
Total tirs 9 9
Tirs cadrés 1 3
Possession du ballon 55 % 45 %
Corners 8 3
Fautes commises 8 16
Hors-jeu 2 4
Cartons jaunes 0 2
Cartons rouges 0 0
Match[14]
Milan Liverpool
Buts marqués 3 3
Total tirs 16 14
Tirs cadrés 6 4
Possession du ballon 50 % 50 %
Corners 9 4
Fautes commises 16 23
Hors-jeu 7 5
Cartons jaunes 0 2
Cartons rouges 0 0

Après-match[modifier | modifier le code]

Vue extérieur du stade Louis II.
Le Liverpool Football Club remporte ensuite la Supercoupe d'Europe au stade Louis II.

En remportant la Ligue des Champions, le Liverpool Football Club obtient le droit de jouer la Supercoupe d'Europe contre le vainqueur de la Coupe UEFA lors de la même saison, le CSKA Moscou. La rencontre se déroule le 26 août 2005 au stade Louis-II et voit les Reds s'imposer sur le score de 3 buts à 1 après prolongation. Le succès en Ligue des champions, trophée continental majeur en Europe, permet au club de Liverpool de disputer la Coupe du monde des clubs. Dispensé du premier tour, le Liverpool Football Club gagne sa demi-finale contre le Deportivo Saprissa par 3 buts à 0. En finale, le club anglais rencontre le vainqueur de la Copa Libertadores, São Paulo, contre lequel il s'incline sur la marque de 1 à 0 après avoir eu trois buts refusés.

Deux saisons plus tard, le Milan AC et le Liverpool Football Club se retrouvent à nouveau en finale de la Ligue des Champions. Le résultat du match est tout autre et le club italien prend sa revanche en remportant la finale de la Ligue des Champions 2007.

La finale de la Ligue des champions 2005 est considérée comme l'une des meilleures de l'histoire de la compétition. En 2009, Eurosport la désigne comme le plus grand match de la Ligue des champions[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Monaco commence mal », sur http://fr.uefa.com,‎ 15 septembre 2004 (consulté le 8 janvier 2010)
  2. « Stoltidis propulse l'Olympiacos en tête », sur http://fr.uefa.com,‎ 28 septembre 2004 (consulté le 8 janvier 2010)
  3. « Liverpool bute sur le Deportivo », sur http://fr.uefa.com,‎ 19 octobre 2004 (consulté le 8 janvier 2010)
  4. « Andrade offre la victoire à Liverpool », sur http://fr.uefa.com,‎ 3 novembre 2004 (consulté le 8 janvier 2010)
  5. « Monaco passe l’obstacle », sur http://fr.uefa.com,‎ 23 novembre 2004 (consulté le 8 janvier 2010)
  6. « Liverpool au bout du suspense », sur http://fr.uefa.com,‎ 8 décembre 2004 (consulté le 8 janvier 2010)
  7. (en) The Miracle of Istanbul: Liverpool FC from Paisley to Benítez, op. cit., p. 220
  8. (en) The Miracle of Istanbul: Liverpool FC from Paisley to Benítez, op. cit., p. 226
  9. a, b, c et d (en) Paul Wilson, Brian Oliver et Kaz Mochlinski, « The miracle of Istanbul », sur http://www.guardian.co.uk, The Observer,‎ 29 mai 2005 (consulté le 26 juillet 2010)
  10. (en) The Miracle of Istanbul: Liverpool FC from Paisley to Benítez, op. cit., p. 226 et 227
  11. (en) The Miracle of Istanbul: Liverpool FC from Paisley to Benítez, op. cit., p. 228
  12. (en) [PDF] « Half Time Report », UEFA,‎ 25 mai 2005 (consulté le 29 novembre 2008)
  13. (en) [PDF] « Full time report », UEFA,‎ 25 mai 2008 (consulté le 30 novembre 2008)
  14. (en) « Statistics », UEFA,‎ 25 mai 2005 (consulté le 30 novembre 2008)
  15. « 1 - LIVERPOOL - MILAN AC : 3-3 (Finale - 2005) », Les 10 plus grands matchs de la Ligue des Champions - UEFA, Eurosport (consulté le 9 janvier 2010)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John Williams et Stephen Hopkins, The Miracle of Istanbul : Liverpool FC from Paisley to Benítez, Mainstream Publishing, 239 p. (ISBN 978-1-84596-083-4)

Articles connexes[modifier | modifier le code]