Finale de la Coupe du monde de football de 2006

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La finale de la coupe du monde de football 2006 oppose la France à l'Italie et s'est déroulée le 9 juillet 2006 à l'Olympiastadion à Berlin devant 75 550 spectateurs.

Avant match[modifier | modifier le code]

Avant la finale, les supporteurs français croient beaucoup en la victoire de leur équipe. Un sondage de l'institut CSA pour Le Parisien-Aujourd'hui en France et i-Télé, réalisé le 6 juillet montre que 86 % des Français pensent que la France va battre l'Italie en finale (5 % pensant qu'elle va perdre)[1]. Un sondage IFOP réalisé le 6 et 7 juillet pour le quotidien L'Équipe dévoile que 87 % des Français croient en la victoire des Bleus (11 % pensant le contraire)[2].

Feuille de match[modifier | modifier le code]

Match 64
9 juillet 2006
20h00
historique Historique des rencontres
Italie Drapeau : Italie 1 - 1 a.p. Drapeau : France France Olympiastadion, Berlin
Spectateurs : 75 550
Arbitrage : Drapeau : Argentine Horacio Elizondo

Materazzi But inscrit après 19 minutes 19e

Rapport

But inscrit après 7 minutes 7e (pén.) Zidane

Pirlo Réussi
Materazzi Réussi
De Rossi Réussi
Del Piero Réussi
Grosso Réussi

Tirs au but

5 - 3

Réussi Wiltord
Manqué (transversale) Trezeguet
Réussi Abidal
Réussi Sagnol

Drapeau de l'Italie
ITALIE :
Titulaires :
Gardien de but 1 Gianluigi Buffon
ArD 19 Gianluca Zambrotta Averti après 5 minute(s) 5e
DC 5 Fabio Cannavaro Capitaine
DC 23 Marco Materazzi
ArG 3 Fabio Grosso
MDf 8 Gennaro Gattuso
MDf 21 Andrea Pirlo
MD 16 Mauro Camoranesi Remplacé après 86 minutes 86e
MG 20 Simone Perrotta Remplacé après 61 minutes 61e
AT 10 Francesco Totti Remplacé après 61 minutes 61e
AC 9 Luca Toni
Remplaçants :
DF 2 Cristian Zaccardo
MT 4 Daniele De Rossi Entré après 61 minutes 61e 
DF 6 Andrea Barzagli
AT 7 Alessandro Del Piero Entré après 86 minutes 86e 
AT 11 Alberto Gilardino
Gardien de but 12 Angelo Peruzzi
DF 13 Alessandro Nesta Sortie pour saignement
Gardien de but 14 Marco Amelia
AT 15 Vincenzo Iaquinta Entré après 61 minutes 61e 
MT 17 Simone Barone
AT 18 Filippo Inzaghi
DF 22 Massimo Oddo
Entraîneur :
Drapeau : Italie Marcello Lippi
Finale de la Coupe du Monde 2006 Gianluigi Buffon Gianluca Zambrotta Fabio Cannavaro Marco Materazzi Fabio Grosso Gennaro Gattuso Mauro Camoranesi Andrea Pirlo Simone Perrotta Luca Toni Francesco Totti Fabien Barthez Éric Abidal William Gallas Lilian Thuram Willy Sagnol Claude Makelele Patrick Vieira Florent Malouda Franck Ribéry Zinédine Zidane Thierry Henry
À propos de cette image
Drapeau de la France
FRANCE :
Titulaires :
Gardien de but 16 Fabien Barthez
ArD 19 Willy Sagnol Averti après 12 minute(s) 12e
DC 15 Lilian Thuram
DC 5 William Gallas
ArG 3 Éric Abidal
MC 4 Patrick Vieira Remplacé après 56 minutes 56e
MC 6 Claude Makelele Averti après 76 minute(s) 76e
MD 22 Franck Ribéry Remplacé après 100 minutes 100e
MOf 10 Zinédine Zidane Capitaine Carton rouge 110e
MG 7 Florent Malouda Averti après 111 minute(s) 111e
AvC 12 Thierry Henry Remplacé après 107 minutes 107e
Remplaçants :
Gardien de but 1 Mickaël Landreau
DF 2 Jean-Alain Boumsong
MT 8 Vikash Dhorasoo
AT 9 Sidney Govou
AT 11 Sylvain Wiltord Entré après 107 minutes 107e 
DF 13 Mikaël Silvestre
AT 14 Louis Saha (suspendu)
DF 17 Gaël Givet
MT 18 Alou Diarra Entré après 56 minutes 56e 
AT 20 David Trezeguet Entré après 100 minutes 100e 
DF 21 Pascal Chimbonda
Gardien de but 23 Grégory Coupet
Entraîneur :
Drapeau : France Raymond Domenech

Assistants:
Drapeau : Argentine Dario Garcia
Drapeau : Argentine Rodolfo Otero
Quatrième arbitre :
Drapeau de l'Espagne Luis Medina Cantalejo
Cinquième arbitre :
Drapeau de l'Espagne Victoriano Giraldez Carrasco

Homme du match :
Drapeau de l'Italie Andrea Pirlo

Maillots des équipes[modifier | modifier le code]

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Italie
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
France

Tactique[modifier | modifier le code]

Les deux équipes évoluent en 4-2-3-1. La France joue avec deux milieux défensifs axiaux (Vieira, Makélélé) devant une défense à quatre en ligne composées de deux défenseurs centraux (Gallas, Thuram) et deux latéraux (Abidal et Sagnol). Elle s'appuie sur trois milieux offensifs : Malouda à gauche, Zidane au centre et Ribéry à droite. En attaque, Henry est seul en pointe. Même dispositif chez les italiens avec Gattuso et Pirlo en milieux défensifs devant les quatre défenseurs. Les milieux offensifs sont Perrotta à gauche, Totti dans l'axe et Camoranesi à droite. En attaque Toni est seul en pointe.

Récit du match[modifier | modifier le code]

Dès la 7e minute, la France obtient un pénalty à la suite d'une faute discutable, aucun des nombreux ralentis vidéos ne montrent de contact entre les 2 joueurs, de Marco Materazzi sur Malouda. Zidane le transforme d'une panenka très particulière : la balle frappe la barre transversale, tombe derrière la ligne de but, puis par l'effet, rebondit de nouveau sur la barre transversale et sort du but. (0-1).

À la 19e minute, sur un corner de Pirlo, Materazzi se rattrape du pénalty en égalisant de la tête (1-1). L'Italie domine.

À la 36e minute, de nouveau sur un corner de Pirlo, Toni place sa tête sur la barre de Barthez, battu.

La 1re mi-temps est italienne, même si les deux équipes ne se sont créés des occasions que sur coups de pied arrêtés.

Dès le retour des vestiaires, Henry est omniprésent. Plusieurs fois dans ce match, Henry mettra en danger la défense italienne. Mais Gianluigi Buffon, le gardien italien, ne se laissera pas battre.

À la 53eminute, Ribéry, depuis la ligne médiane, déclenche le contre, sert Zidane qui sollicite Malouda. Le Lyonnais est fauché en pleine surface par Gianluca Zambrotta. Le pénalty aurait dû être sifflé.

À la 57eminute, coup dur pour l'équipe de France. Patrick Vieira se claque derrière la cuisse droite et doit quitter la pelouse. C'est Alou Diarra qui le remplace poste pour poste.

À la 62e minute, l'Italie réagit sur un coup franc de Pirlo mais le but de la tête de Toni est refusé, pour cause de hors-jeux.

À la 76e minute, le coup franc italien (une nouvelle fois tiré par Pirlo) frôle le poteau de Barthez qui, cette fois-ci, semblait être sur la trajectoire.

À la fin du temps réglementaire, le score est toujours nul (1-1). Les Français dominent, mais la défense Azzurra reste solide.

La première mi-temps des prolongations est nettement française. À la 98e minute, Ribéry manque de peu le cadre, alors que Buffon était battu. 5 minutes plus tard, sur un centre parfait de Sagnol, Buffon exécute une superbe claquette sur une tête de Zidane. Un coup de théâtre se produit à la 107e minute : Zidane est expulsé à la suite d'un coup de tête sur Materazzi. Malgré l'expulsion de Zidane, la France continue de dominer, mais ne se crée pas d'occasion. Le titre se jouera donc aux tirs au but.

Séance de tirs aux but :

  • Pirlo : réussi (1-0)
  • Wiltord : réussi (1-1)
  • Materazzi : réussi (2-1)
  • Trezeguet : raté (2-1) : Trezeguet frappe en force mais le ballon heurte la barre transversale et rebondit devant la ligne de Buffon.
  • De Rossi : réussi (3-1)
  • Abidal : réussi (3-2)
  • Del Piero : réussi (4-2)
  • Sagnol : réussi (4-3)
  • Grosso : réussi (5-3, score final)

L'Italie s'impose à l'issue des tirs au but remportant ainsi, à la fin de sa sixième finale, sa quatrième coupe du monde.

Les chiffres du match[modifier | modifier le code]

Italie France
Possession du ballon 55 % 45 %
Tirs cadrés 2 6
Tirs non cadrés 5 9
Arrêts du gardien 4 0
Fautes commises 17 24
Corners obtenus 5 7
Hors-jeu 1 2

La fin de carrière de Zidane[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Coup de tête de Zidane.

Le coup de tête de Zidane reste le geste marquant de cette finale et de la coupe du monde de football de 2006.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Pas moins de 19 joueurs de cette finale sur 46 ont avant, pendant ou après cette Coupe du Monde porté le maillot de la Juventus auquel on peut ajouter un entraîneur, Marcello Lippi.

Côté italien (13) Gianluigi Buffon, Gianluca Zambrotta, Fabio Cannavaro, Fabio Grosso, Andrea Pirlo, Mauro Camoranesi, Simone Perrotta, Luca Toni, Andrea Barzagli, Alessandro Del Piero, Angelo Peruzzi, Vincenzo Iaquinta, Filippo Inzaghi.

Côté français (6) Lilian Thuram, Patrick Vieira, Zinédine Zidane, Thierry Henry, Jean-Alain Boumsong, David Trezeguet.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sondage. Le plébiscite » dans Le Parisien, samedi 8 juillet 2006, page 5.
  2. « La France entière y croit » dans L'Équipe, dimanche 9 juillet 2006, no 19002, page 2.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Les chiffres du match dans L'Équipe, lundi 10 juillet 2006, page 6.