Filmographie de Fernandel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article détaille la filmographie de Fernandel, acteur français décédé en 1971[1].

Note : Les années indiquées sont celles de la sortie en salle. Exemple : Le Schpountz tourné en 1937 est sorti en 1938, c'est donc un film de 1938.

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

Années 1930[modifier | modifier le code]

Années 1940[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960 et 70[modifier | modifier le code]

Huit de ses films ont été colorisés (soit pour la télévision soit pour des sorties VHS) : Les Rois du sport (1937), L'Auberge rouge (1951), Le Boulanger de Valorgue (1952), Le Couturier de ces dames (1956), Sénéchal le magnifique (1957), Le Grand Chef (1959) et La Vache et le Prisonnier (1959), premier film français traité par procédé électronique, et La Cuisine au beurre (1963). Le film La Vache et le Prisonnier fut recolorisé pour une sortie DVD du film (édition Film Office Collection "Les Grands Classiques", paru en 1999).

À noter également que Mam'zelle Nitouche (1954), Ali Baba et les Quarante voleurs (1954), Don Juan (1956), Sous le ciel de Provence (1956), Honoré de Marseille (1956), Le tour du monde en 80 jours (1957), A Paris tous les deux (1958), Dynamite Jack (1961), La Bourse et la vie (1966), Le Voyage du père (1966), L'Homme à la Buick (1968) et Heureux qui comme Ulysse (1970), ont été tournés directement en couleur (Eastmancolor ou Technicolor).

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Publicités[modifier | modifier le code]

Fernandel tourna également quelques publicités cinématographiques :

  • En 1938 pour le tabac de Virginie Week-end (2 minutes)
  • En 1945 pour vanter le cinéma dans le cadre d'une tombola (1 minute)
  • En 1965 avec Le discours au gâteau d'anniversaire pour l'apéritif Dubonnet (30 secondes)

Il participa aussi à un documentaire sur la publicité de 600 mètres "Nul bien sans peine" réalisé par Robert Lefèvre à la gloire de Paul Ricard, où il raconte la saga du père des alcools sur un commentaire de Jean Desailly, avec Mireille Darc.

Télévision[modifier | modifier le code]

  1. Le Somnambule de Jean-Pierre Decourt
  2. La Valise de Jean-Pierre Decourt
  3. Le Sculpteur de Maurice Delbez
  4. La Cleptomane de Louis Grospierre
  5. Le Coup de fil de Jacques Pinoteau
  6. La Princesse russe de Maurice Delbez
  7. La Vicomtesse de Quentin Lawrence
  1. L'habit (Il frac)
  2. L'hypnotiseur (A me gli occhi)
  3. Le masseur (La bomba)
  4. Simple coicidence
  5. Terreur au château (Terrore al castello)
  6. Nuit de noce (La notte di noze)
  7. Une tranquille villégiature (Una tranquilla villegiatura)

Hommages[modifier | modifier le code]

  • De 1975 à 1999, l'imitateur André Aubert devint le petit curé de campagne provençal Don Patillo dans les publicités télévisées pour les pâtes Panzani, et écrira même un livre à leur sujet en 1997 (Le Cherche midi).
  • À partir de 2007, des extraits en noir et blanc d'Honoré de Marseille servent à promouvoir l'huile d'olive Puget dans des publicités à la télévision.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Filmographie de Fernandel sur l’Internet Movie Database
  2. Note : Le tournage de ce film (entre juillet et août 1970 à Brescia) fut interrompu en raison de la maladie de Fernandel ; sans attendre de retour de son acteur principal, la production fit réaliser par Mario Camerini une nouvelle version avec d'autres acteurs.

Sources[modifier | modifier le code]