Filles de la Révolution américaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
DAR Constitution Hall

Les Filles de la Révolution américaine (Daughters of the American Revolution ou DAR) est une société américaine réservée aux femmes qui se base sur la lignée généalogique pour accepter ses membres[1]. L'organisation, patriote, parfois accusée de racisme (voir le roman "La couleur des sentiments"), est active pour la préservation de l'histoire du pays et dans l'éducation. Le DAR est présent dans les 50 états du pays mais également à l'étranger comme en Australie, aux Bahamas, au Canada, en France, en Allemagne, au Japon au Mexique, en Espagne et au Royaume-Uni. Sa devise est God, Home, and Country. (Dieu, foyer et pays). Certaines sections locales ont vu le jour le 11 octobre 1890 alors que l'organisme a été officialisé au niveau national en 1896. En 1939, les Filles de la Révolution Américaine empêchèrent la grande contralto noire Marian Anderson de se produire dans une salle de Washington DC, ce qui entraînera la démission d'Eleanor Roosevelt, alors "première mère" des FRA.

Éligibilité[modifier | modifier le code]

Pour accéder à l'organisation, il faut être une femme de plus de 18 ans qui peut prouver qu'un de ses ancêtres directs a participé à l'indépendance des États-Unis en tant que :

  • signataire de la déclaration d'indépendance ;
  • vétéran de la guerre d'indépendance ;
  • fonctionnaire du gouvernement américain pendant cette période ;
  • membre du congrès continental ou d'assemblées d'état ;
  • signataire du serment d'allégeance ;
  • participants au Boston Tea Party ;
  • prisonnier de guerre, réfugiés et défenseurs d'un fort, docteur et infirmière ayant soignés des victimes parmi les révolutionnaires ;
  • personne ayant fourni du matériel à la cause[1].

Une fille adoptée par une personne dont la lignée est reconnue ne peut pas postuler dans l'organisation. Elle ne peut postuler qu'au travers de la lignée de ses parents naturels.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Écoles[modifier | modifier le code]

Le DAR offre chaque année 1 million de dollars pour financer six écoles[2].

Prix[modifier | modifier le code]

Le DAR offre à des étudiants 150 000 $ par an en prix scolaires dans des institutions supérieures. Seulement deux des 20 prix sont réservés aux membres de l'organisation[3]

Membres illustres[modifier | modifier le code]

Culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Dans la série télévisée Gilmore Girls, le personnage Emily Gilmore est membre du DAR.
  • Le groupe de rock and roll The Black Crowes a sorti en janvier 2008 un titre intitulé "Goodbye Daughters of the Revolution".
  • Dans la pièce de théâtre "La ménagerie de verre" de Tennessee Williams, Amanda Wingfield, la mère, est membre du DAR.
  • Dans le roman "La couleur des sentiments", les DAR sont présentées comme une association raciste.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bailey, Diana L. American Treasure: The Enduring Spirit of the DAR. 2007. Walsworth Publishing Company.
  • Hunter, Ann Arnold. A Century of Service: The Story of the DAR. 1991, Washington, DC. National Society Daughters of the American Revolution.
  • Strayer, Martha. The D.A.R.: An Informal History. 1958, Washington, DC. Public Affairs Press. (critically reviewed by Gilbert Steiner as covering personalities but not politics, Review, The Annals of the American Academy of Political and Social Science, v.320, "Highway Safety and Traffic Control" (Nov. 1958), pp.148-49.)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en)« Become a Member », Daughters of the American Revolution (consulté en 08-10-2006)
  2. (en) « DAR Supported Schools », DAR (consulté en 08-11-2007)
  3. (en) « Scholarships », DAR (consulté en 08-11-2007)
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m (en) « Dazzling Daughters, 1890-2004 », DAR (consulté en 08-10-2006)