Filles d'Edward Darley Boit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Filles d'Edward Darley Boit, 1882, par John Singer Sargent, 222,5 × 222,5 cm, Musée des beaux-arts de Boston.

Les Filles d'Edward Darley Boit ou Daughters of Edward Darley Boit ou encore Portraits d'enfants, comme le nommait lui-même son auteur, John Singer Sargent, est une toile réalisée en 1882 à Paris. Le tableau, parfaitement carré, représente les quatre filles d'Edward Darley Boit, de gauche à droite : Mary Louisa (1874-1945), Florence (1868-1919), Jane (1870-1955) et Julia (1878-1969).

Les Ménines, 1656, par Diego Vélasquez, 318 × 276 cm, Musée du Prado.

Après avoir quitté l'atelier de son maître, Carolus-Duran, Sargent visite l'Espagne. Il y étudie les peintures de Vélasquez, avec passion, s'imprégnant de la technique du maître[1]. La composition quelque peu étrange de l'œuvre se veut un hommage à Vélasquez et à son célèbre tableau, intitulé Les Ménines. Sa composition fut critiquée sur l'air du « quatre coins et un grand vide », les enfants semblant n'avoir aucune relation l'une avec l'autre, mais la peinture fut, dans l'ensemble, largement saluée par la critique[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Olson 1986, p. 70
  2. Charteris 1927, p. 57-58

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]