Fil de fer (cirque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fil de fer.

Le fil de fer est une discipline d'équilibre.

Kronborg castle (1700) fait par Jean Behagle et montrant un funambule sur Fil de fer

Le fil-de-fériste, contrairement au funambule, évolue sur un fil d'une hauteur maximale de 3 mètres (généralement une hauteur d'homme) au-dessus du sol. Le fil, d'une longueur de 6 à 8 mètres, est tendu entre deux plates-formes. La présence d'un ressort peut lui donner une certaine élasticité qu'on appelle un « tempo », très utile pour les pas de danse et les sauts. Le fil peut aussi être mou, on parle alors de « fil souple ». Ce type de fil est plus adapté aux exercices d'équilibres (sur échelle, sur les mains...) et de jongleries, voire d'antipodisme.

Le fil-de-fériste, contrairement au danseur de corde, ne s'aide pas d'un balancier, mais il utilise souvent une ombrelle (surtout les filles). Les techniques corporelles ne sont pas toujours les mêmes selon le sexe de l'artiste et le type de fil choisi.

Parmi les fil-de-feristes célèbres, on retrouve de très bons numéros sortis des écoles de cirque française (Agathe et Antoine, Michèle et Laurent, Macha Dimitry, Betty, Valentine, Jean-Thierry Barré, Ernesto Terri, Cédric Casanova, Olivier Roustan, Julien Posada, Marie Molliens, Anne-Lise Allard, et certains élèves de Manolo dos Santos, un très grand de son époque.).

Le fil est une des disciplines de base enseignées dans les écoles de cirque. Pour se présenter à la formation d'initiateur aux arts du cirque, il faut notamment maitriser la marche avant, la marche arrière et le demi-tour sur le fil.

Le Jultagi est la forme coréenne traditionnelle du fil de fer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Funambule sur fil de fer effectuant des jongleries
Jultagi, forme coréenne traditionnelle du fil de fer

Lien externe[modifier | modifier le code]