Figurines d’Acambaro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les figurines d’Acambaro ont été découvertes dès 1944 au Mexique par l'allemand Waldemar Julsrud, puis par des paysans du cru rémunérés pour leurs trouvailles. Elles représentent, entre autres, des chameaux et des animaux inconnus de formes variées mixant le connu et l'imagination (voir cryptozoologie). Ensemble avec les pierres d'Ica (Pérou) et d'autres représentations. Certaines sont visibles au musée d'Acambaro.

Charles Hapgood, professeur d'histoire et d'anthropologie à l'université du New Hampshire, est le premier scientifique à s'y être intéressé et les a fait analyser par le laboratoire d'Isotopes Inc. du New Jersey en 1968 et l'université de Pennsylvanie en 1972. Le matériau remonterait à plus ou moins 3000 ans avant JC. Dans le cas de poteries, la datation au radiocarbone indique seulement l’ancienneté des matériaux organiques (ossements ou végétaux) que la terre peut contenir et non la date de fabrication des objets. Cependant, il y a des poteries égyptiennes qu'on considère comme plus anciennes.

Les figurines ont été découvertes sur un site tarasque, culture apparue à partir du Xe siècle de notre ère. Il se peut que certaines personnes aient été tentées par la fraude à cause de la rémunération offerte par Julsrud aux découvreurs[1].


Références[modifier | modifier le code]

  1. Article de M. Isaac, 2004 mentionnant les conclusions de di Peso ; Di Peso, Charles C., 1953. The clay figurines of Acambaro, Guanajuato, Mexico. American Antiquity 18(4): 388-389.

Sur les autres projets Wikimedia :