Fictions (nouvelles)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fictions.
Fictions
Auteur Jorge Luis Borges
Genre Recueil de nouvelles
Version originale
Titre original Ficciones
Éditeur original Editorial Sur
Langue originale Espagnol
Pays d'origine Drapeau de l’Argentine Argentine
Date de parution originale 1944
Version française
Traducteur P. Verdevoye et N. Ibarra
Lieu de parution Paris
Éditeur Gallimard
Date de parution 1951

Fictions (en espagnol : Ficciones) est un recueil de nouvelles de Jorge Luis Borges publié en 1944, pour lequel il reçoit le Prix international des éditeurs en 1961.

Le recueil est divisé en deux parties : Le Jardin aux sentiers qui bifurquent et Artifices.

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

À quelques exceptions près (Le Sud, La Fin, Thème du traître et du héros, et peut-être La Forme de l'épée), ces nouvelles s'inscrivent toutes dans le cadre de la littérature fantastique, mais en renouvelant le genre, au point qu'on a pu dire que Borges avait inventé la "philosophie-fiction"[1]. Particulièrement frappantes sont à cet égard Tlön, Uqbar, Orbis Tertius et La Bibliothèque de Babel. C'est dans ce livre qu'apparaissent les thèmes de prédilection de Borges : les nombreuses références littéraires, parfois volontairement fantaisistes (Examen de l'œuvre d'Herbert Quain ; Pierre Ménard, auteur du Quichotte), la métaphysique et la théologie (Tlön, Uqbar, Orbis Tertius ; Trois versions de Judas), les labyrinthes (Les Ruines circulaires ; Le Jardin aux sentiers qui bifurquent), l'infini (La Bibliothèque de Babel).

Le Jardin aux sentiers qui bifurquent[modifier | modifier le code]

  • Première édition : 1941
  • Titre original : El jardín de senderos que se bifurcan

Tlön, Uqbar, Orbis Tertius[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tlön, Uqbar, Orbis Tertius.
  • Première parution : revue Sur, n° 68, mars 1940.
  • Titre original : Tlön, Uqbar, Orbis Tertius

L'approche d'Almotasim[modifier | modifier le code]

nouvelle écrite en 1935

Pierre Ménard, auteur du Quichotte[modifier | modifier le code]

  • Première parution : revue Sur, n° 56, mai 1939.
  • Titre original : Pierre Menard, autor del Quijote

Les ruines circulaires[modifier | modifier le code]

  • Première parution : revue Sur, n° 75, décembre 1940.
  • Titre original : Las ruinas circulares

La Loterie à Babylone[modifier | modifier le code]

Article détaillé : La Loterie à Babylone.
  • Première parution : revue Sur, n° 76, janvier 1941.
  • Titre original : La lotería en Babilonia

La Bibliothèque de Babel[modifier | modifier le code]

Article détaillé : La Bibliothèque de Babel.
  • Première parution : recueil Le jardin aux sentiers qui bifurquent, 1941.
  • Titre original : La biblioteca de Babel

Examen de l'œuvre d'Herbert Quain[modifier | modifier le code]

  • Première parution : revue Sur, n° 79, avril 1941.
  • Titre original : Examen de la obra de Herbert Quain

Le Jardin aux sentiers qui bifurquent[modifier | modifier le code]

  • Première parution : recueil Le jardin aux sentiers qui bifurquent, 1941.
  • Titre original : El jardín de senderos que se bifurcan

Artifices[modifier | modifier le code]

  • Première édition : 1944
  • Titre original : Artificios

Funes ou la mémoire[modifier | modifier le code]

  • Première parution : journal La Nación, 7 mai 1942.
  • Titre original : Funes el memorioso
  • Sujet : Funes est un jeune homme alité par la maladie mais qui se souvient intégralement de tout ce qu'il a vécu et vu.

La forme de l'épée[modifier | modifier le code]

  • Première parution : journal La Nación, 27 juillet 1942.
  • Titre original : La forma de la espada

Thème du traître et du héros[modifier | modifier le code]

  • Première parution : revue Sur, n° 112, février 1944.
  • Titre original : Tema del traidor y del héroe
  • Sujet : Un conspirateur irlandais, Fergus Kilpatrick, est assassiné la veille de la libération de son pays. Mais Kilpatrick a trahi sa cause, et sa mort est une gigantesque mise en scène pour qu'elle semble celle d'un héros, soit dans des circonstances tragiques, propres à marquer la mémoire populaire (ses derniers faits et gestes sont en fait copiés sur des pièces de Shakespeare).
  • Note : la trame de ce récit est librement reprise dans une aventure de Corto Maltese de Hugo Pratt : « Concert en O mineur pour harpe et nitroglycérine » (1972), qui figure dans le recueil Les Celtiques. Cette nouvelle a également été librement adaptée au cinéma par Bernardo Bertolucci dans La Stratégie de l'araignée (1970). L'action est transposée dans l'Italie fasciste des années 1930.

La mort et la boussole[modifier | modifier le code]

  • Première parution : revue Sur, n° 92, mai 1942.
  • Titre original : La muerte y la brújula

Le miracle secret[modifier | modifier le code]

  • Première parution : revue Sur, n° 101, février 1943.
  • Titre original : El milagro secreto
  • Sujet : Hladik, écrivain, est arrêté et condamné à être fusillé, à Prague pendant la guerre. La veille de son exécution, il prie Dieu de lui accorder une année pour finir sa pièce de théâtre. Devant le peloton d'exécution, le temps s'arrête soudainement. Dieu l'a exaucé.

Trois versions de Judas[modifier | modifier le code]

  • Première parution : revue Sur, n° 118, août 1944.
  • Titre original : Tres versiones de Judas

La fin[modifier | modifier le code]

  • Titre original : El fin

La secte du Phœnix[modifier | modifier le code]

  • Première parution : revue Sur, n° 215/216, septembre/octobre 1952.
  • Titre original : La secta del Fénix

Le Sud[modifier | modifier le code]

  • Première parution : journal La Nación, 11 octobre 1953.
  • Titre original : El Sur

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ivan Almeida, Le Congrès