Fibrinolyse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La fibrinolyse est un processus physiologique complexe de dissolution des caillots sanguins (constitués de fibrine) par la plasmine. Ce processus clôture la coagulation sanguine afin de reperméabiliser les vaisseaux sanguins réparés et sert à empêcher la formation de thromboses.

Les premières descriptions de la fibrinolyse ont été faites par Albert Dastre en 1893 chez le chien comme modèle expérimental.

Description détaillée[modifier | modifier le code]

  • le plasminogène sanguin (synthétisé par le foie) possède une affinité pour la fibrine et est incorporé dans le caillot lors de sa formation (ce qui permettra de le dégrader plus tard)
  • la pro-urokinase est activée en urokinase par la kallicréine et la plasmine (amplification de la fibrinolyse)
  • l'activateur tissulaire du plasminogène (t-PA) est sécrété par l'endothélium vasculaire plusieurs jours après lésion de celui-ci
  • le plasminogène est activé en plasmine au niveau du caillot par l'urokinase et l'activateur tissulaire du plasminogène
  • la plasmine (qui est une protéase) dégrade la fibrine en fragments (produits de la dégradation de la fibrine dont les D-dimères) qui se dissolvent dans la circulation.

Le processus est régulé pour s'interrompre : la plasmine est inactivée par l’alpha 2-antiplasmine. L’urokinase et le t-PA sont inhibés de par les inhibiteurs de l’activateur du plasminogène (PAI-1 et PAI-2).

Pathologies[modifier | modifier le code]

Des défauts de fibrinolyse mènent à une thrombophilie responsable de la formation excessive de caillots sanguins.
Un excès de fibrinolyse (par déficit en alpha 2-antiplasmine ou en inhibiteur de l’activateur du plasminogène) est responsable d'hémorragies. [1],[2]
Le dosage sanguin des D-dimères (produits de la dégradation de la fibrine) peut être utile pour le diagnostic d'une thrombose (thrombose veineuse profonde par exemple).

Médicaments associés[modifier | modifier le code]

Les thrombolytiques accélèrent le processus et sont prescrits en cas de thrombose (infarctus, AVC, embolie pulmonaire).
L'acide tranexamique au contraire inhibe la fibrinolyse en inhibant la plasmine et est utilisée en cas d'hémorragie.

Références[modifier | modifier le code]