Feux de brousse du Victoria de 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cliché pris par le satellite Aqua des incendies de l'Est de Victoria au cours de l'après-midi du

Les feux de brousse du Victoria de 2009 sont des incendies survenus durant la canicule australienne de février 2009 dans l'État de Victoria en Australie. L'essentiel des dégâts s'est produit autour de la date du , jour aussi appelé « Samedi noir » (black saturday en anglais).

Les différents foyers d'incendies ont fait plus de 231 morts[1] et des destructions importantes (365 000 hectares, 1 000 maisons[2]) principalement dans la ville de Kinglake et ses environs : Marysville, Narbethong, Strathewen et Flowerdale[3],[4].

En particulier, le village « alpin » de Marysville a été entièrement détruit, un seul bâtiment ayant survécu aux flammes.

La vague de chaleur[modifier | modifier le code]

Histograme des températures relevées à Melbourne durant le pic de la vague de chaleur.

L'incendie le plus meurtrier de l'histoire de l'Australie se produit lors d'une vague de chaleur exceptionnelle. Les feux se sont déclenchés le samedi 7 février 2009, date à laquelle plusieurs localités, dont la capitale de l'État Melbourne avec 46,4 °C, enregistraient leur plus forte température depuis 150 ans.

Ces incendies ont été décrits comme les pires qu'ait connus l'Australie, dépassant l'incendie du « vendredi noir » de 1939 (71 morts) et celui du « mercredi des Cendres » de 1983 (75 morts)[5],[6],[7].

Incendies criminels[modifier | modifier le code]

Plusieurs incendies sont d'origine criminelle. Deux personnes ont été appréhendées et risquent d'être inculpées pour meurtre. Le premier ministre d'Australie-Méridionale, Mike Rann, parle de « terroristes » en évoquant les pyromanes[8], tandis que le Premier ministre d'Australie, Kevin Rudd, parle de « criminel de masse »[8] (mass murderer).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christophe Magdelaine, « Le sud-est de l'Australie est ravagé par les incendies les plus meurtriers de son histoire », Notre-planete.info,‎ 12-02-2009 (consulté le 6 janvier 2010)
  2. « Australie: la police enquête sur de nouveaux départs de feu », Le Monde,‎ 11-02-2009 (consulté le 11 février 2009)
  3. (en) « Marysville almost destroyed in Victorian bushfires », Sydney Morning Herald,‎ 2009-02-08 (lire en ligne)
  4. (en) « 'Absolute devastation': Victoria gutted by deadly bushfires », ABC News, Australian Broadcasting Corporation,‎ 2009-02-08 (lire en ligne)
  5. Bushfires in Victoria kill 14 more deaths feared. Herald Sun. 7 février 2009.
  6. At least 108 dead in Victorian bushfires. Ninemsn. Accédé le 8 février 2009.
  7. Bushfire death toll reaches 84. Geelong Advertiser. 8 février 2009.
  8. a et b Arsonists will face murder charges when caught, The Daily Telegraph, 9 février 2009

Sources[modifier | modifier le code]