Feuilles d'herbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Feuilles d’herbe
Image illustrative de l'article Feuilles d'herbe
Walt Whitman à 37 ans, frontispice du recueil Leaves of Grass, Fulton St., Brooklyn, N.Y., gravure de Samuel Hollyer inspirée d'un daguerréotype non conservé de Gabriel Harrison

Auteur Walt Whitman
Genre Recueil de poèmes
Version originale
Titre original Leaves of Grass
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 1855
Version française
Traducteur Léon Balzagette
Date de parution 1909

Feuilles d'herbes (Leaves of Grass en anglais) est un recueil de poèmes de Walt Whitman ; le poème Song of Myself (Ballade de moi-même) en est le plus connu ; toutefois, les autres poèmes n'en démontrent pas moins les talents poétiques de Whitman, comme I Sing the Body Electric (Je chante le corps électrique), Out of the Cradle Endlessly Rocking (Hors du berceau balancé sans fin) et comme enfin l'hommage au président assassiné Abraham Lincoln O Captain! My Captain!.

Analyse[modifier | modifier le code]

Le recueil est remarquable pour son apologie de la sensualité. Alors que la plupart des poèmes antérieurs, anglais en particulier, reposent sur le symbolisme, l'allégorie et la méditation religieuse et spirituelle, Leaves of Grass (et plus particulièrement la première édition) exalte le corps et le monde matériel (on dirait la chair par opposition à l'esprit). Sous l'influence du mouvement transcendantaliste, lui-même rejeton du romantisme (allemand notamment), la poésie de Whitman louange la Nature et le rôle qu'y tient l'être humain (en tant qu'individu). Au demeurant, Whitman n'en déprécie pas pour autant l'esprit et la raison ; bien plutôt, il exhausse l'esprit de l'Homme et l'être humain, deeming both worthy of poetic praise.

Il n'existe pas d'édition définitive des Feuilles d'herbe. La première édition, publiée le 4 juillet 1855 à Brooklyn (New York), se démarquait par son originalité ; au lecteur d'aujourd'hui, habitué à des styles de poésie très divers (on pense à Emily Dickinson et à Allen Ginsberg), il est ardu de se rendre compte combien le verbe de Whitman se distinguait absolument de la poésie de cette époque. Jusqu'à l'édition des années 1891-1892 dite édition du lit de mort (Death-Bed Edition), Whitman n'eut de cesse d'augmenter, d'amender et parfois de réviser sans appel cette œuvre. Whitman publia à compte d'auteur la première édition, dont il réalisa la plus grande part de la mise en page et qui fut finalement publiée dans un anonymat presque total. Allant à l'encontre de l'usage, un portrait de l'auteur apparaissait sur le fronton du livre.

En 1882, Whitman fut confronté à l'éventualité d'un procès contre les Leaves of Grass pour atteinte aux bonnes mœurs (de la même manière que Les Fleurs du mal, Madame Bovary de Flaubert ou bien encore le roman Ulysse de James Joyce). Par une certaine ironie du sort, la publicité que provoqua la plainte contre Leaves of Grass en accrut les ventes.

Le recueil de poèmes est divisé en sections, dont :

  • Inscriptions ;
  • Children of Adam ;
  • Calamus ;
  • Birds of Passage ;
  • Sea-Drift ;
  • By the Roadside ;
  • Drum-Taps ;
  • Memories of President Lincoln ;
  • Autumn Rivulets ;
  • Whispers of Heavenly Death ;
  • From Noon to Starry Night ;
  • Songs of Parting ;
  • Sands at Seventy.

Et encore :

  • Good-bye My Fancy (Second Annex) ;
  • Old Age Echoes (posthume).

La section intitulée 'Drum-Taps' fut incluse en 1865, suite au meurtre d'Abraham Lincoln.

En 1890, le critique et intellectuel gay John Addington Symonds suggéra un interprétation homosexuelle des poèmes Calamus. Whitman, indigné, réfuta ce qu'il considérait sans doute comme une accusation d'immoralité.

Extrait : I Sing The Body Electric[modifier | modifier le code]

I SING the Body electric;
The armies of those I love engirth me, and I engirth them;
They will not let me off till I go with them, respond to them,
And discorrupt them, and charge them full with the charge of the Soul.

Was it doubted that those who corrupt their own bodies conceal themselves;
And if those who defile the living are as bad as they who defile the dead?
And if the body does not do as much as the Soul?
And if the body were not the Soul, what is the Soul?

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1855 : Première édition (anonyme).
  • 1856 : Seconde édition (signée). Ajout de Crossing Brooklyn Ferry.
  • 1860 : Troisième édition. Ajout de Out of the Cradle Endlessly Rocking.
  • 1867 : Quatrième édition. Ajout de When Lilacs Last in the Dooryard Bloom?d.
  • 1871 : Cinquième édition. Ajout de Passage to India.
  • 1875 : Édition centennale.
  • 1881 : Septième édition.
  • 1889 : Huitième édition.
  • 1891 : Neuvième édition (parfois dite Authorized ou Death-Bed, ie édition « autorisée », « du lit de mort », « de ses dernières heures »)[1]

En 1868, une sélection sévère de Leaves of Grass, intitulée Poèmes de Walt Whitman, fut publiée par William Rosetti en Angleterre.

Traductions en français[modifier | modifier le code]

Feuilles d’herbe, 1855, traduction de Gilles Mourier, Jean-Paul Rocher éditeur. Parution : 20 Mai 2011

Feuilles d'herbe (première édition), traduit de l'américain par Éric Athenot, Paris, José Corti, 2008.

Feuilles d'herbe, traduit de l'américain par Jacques Darras, Paris, Gallimard, coll. Poésie n° 372, 2002.

Feuilles d'herbe, introduction et traduction de Roger Asselineau, Paris, Aubier, 1989

Feuilles d'herbe traduit par Jules Laforgue in Œuvres choisies de Walt Whitman, collectif, Paris, Edition de la NRF, 1918.

Feuilles d'herbe, traduit par Léon Balzagette, 1909.

Références dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Ce titre de poème Leaves of Grass est repris dans le film du même nom avec en tête d'affiche Edward Norton.

Ce recueil de poèmes apparait également dans la série Breaking Bad.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Feuilles d'herbe », sur World Digital Library,‎ 1855 (consulté le 2013-08-03)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :