Feu sacré (Saint-Sépulcre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Feu sacré.

Le miracle du Feu sacré ou du Saint feu (en grec Ἃγιον Φῶς, « Lumière sacrée ») est décrit par les chrétiens comme un miracle se produisant chaque année à l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, le Samedi saint ou le jour précédant la Pâque orthodoxe. Il est considéré par beaucoup comme le miracle annuel le plus ancien attesté dans le monde chrétien : sa plus ancienne description date du IVe siècle.

La cérémonie est retransmise en direct à travers l'Arménie, la Géorgie, la Grèce, l'Ukraine, la Russie, la Roumanie, la Biélorussie, la Bulgarie, Chypre, le Liban et d'autres pays orthodoxes comme l'Égypte. En outre, le Feu sacré est porté à certains pays orthodoxes, comme en Arménie, la Géorgie, la Grèce, la Russie, Chypre, la Serbie, le Monténégro, la Bulgarie, la Roumanie, l'Ukraine, la Syrie, le Liban, la Jordanie et la Macédoine chaque année, par des vols spéciaux.

Description[modifier | modifier le code]

Le Samedi saint, les autorités israéliennes vérifient que le tombeau du Christ est vide et qu'il ne contient donc rien qui peut allumer un feu. Il est ensuite scellé. La foule arrive nombreuse dans la matinée et se regroupe dans l'église autour du Saint-Sépulcre. À midi, le Patriarche orthodoxe grec ou arménien entre dans le tombeau, se met en prière et la foule scande Kyrie eleison : « Seigneur, prends (ou aie) pitié ». Le tombeau se couvre de flammes que le patriarche récupère à l'aide de cierges et transmet à la foule. Des bruits de tonnerre résonnent dans l'église ainsi que des flashs lumineux. Le Feu sacré ne brûlerait pas au début : des croyants s'en couvrent le visage et les mains.