Feu de cheminée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une cheminée en feu dans le Vermont.

Un feu de cheminée est la combustion des dépôts de résidus de suie ou de créosote sur les surfaces intérieures de la cheminée, des tuyaux de poêle, etc.

Causes[modifier | modifier le code]

Le processus commence par la combustion incomplète du combustible dans l'appareil, généralement des poêles ou cheminées à bois ou à charbon. Les substances volatiles non brûlées sont chauffées et deviennent gazeuses, mais non-consumées due au manque de chaleur et d'oxygène dans les conduits. Ces volatiles gazeux s'échappent dans la cheminée où ils sont en contact avec des surfaces froides et se condensent en dépôts semblables à du goudron ou en suie. Des couches successives s'accumulent jusqu'à ce que la cheminée atteigne une température et un niveau d'oxygène suffisants pour que les composants s’enflamment. En raison du niveau concentré de matière volatile présent lors de l'accident, ce type d'incendie a tendance à atteindre de très haute température[1], de l'ordre du millier de degrés Celsius[2].

Un feu de cheminée peut également être causée par de vieux nids d'oiseaux qui sont tombés dans la cheminée et resté coincé dedans. Quand une braise chaude enflamme les nids, le feu peut être aussi grave que ceux provoquée par l'allumage de la suie. Dans les très vieilles maisons, la cheminée est parfois assez grande et large pour résister au feu.

Les températures élevées peuvent affecter la résistance de la cheminée causant des distorsions des structures métalliques, et peuvent provoquer une cassure des structures en céramiques.

Les causes qui mènent à un feu de cheminée comprennent l'utilisation de bois vert/carburants humides, l'utilisation d'appareils avec une prise d'air insuffisante et de basses températures sur une période prolongée suivie d'un feu chaud. Cette dernière cause se produit généralement lorsque les périodes de temps doux sont suivies par des vagues de froid.

Risques[modifier | modifier le code]

Il y a plusieurs risques lors d'un feu de cheminée. Il y a évidemment le danger que des débris en feu soient expulsés du sommet de la cheminée et propage le feu à d'autres structures, mais le risque majeur se situe là où la chaleur de la cheminée en feu peut passer à travers la maçonnerie, bien que cela ne soit souvent plus le cas dans les constructions récentes. Même si les codes et les normes exigent une autorisation spécifique pour valider les matériaux de maçonnerie utilisés, souvent ce n'est pas le cas dans les constructions récentes. De nombreux incendies signalés comme des feux de cheminée, sont en fait des incendies allumés par la surchauffe de la structure. Ces feux de structure peuvent être attribués à l'utilisation normale de la cheminée ou de la chambre de combustion étanche.

Prévention[modifier | modifier le code]

Il est conseillé de ramoner régulièrement le conduit d'évacuation des fumées. En effet, cette opération permet de décoller les résidus de combustion et d'éviter un départ de feu. Une trappe de visite sur le conduit de cheminée permet de contrôler la propreté du conduit mais facilite également l'intervention du ramoneur ou des pompiers[2].

Steps to prevent this buildup of deposits include only running appliances hot during the initial ignition phase regularly, only building short and hotter fires, regular cleaning of flues by a professional ramoneur, and only using internal chimney structures where possible versus a chimney attached to an external wall. The latter tends to be cooler, contributing to the problem, as well as creating ascendance (météorologie) which tend to introduce fumée into the structure as the fire subsides. The nests of birds can be prevented by using a wire guard over the chimney. Certified Chimney Sweeps can be located at the Chimney Safety Institute of America.

Control includes denial of oxygen, addition of extinguishing agents, and removing heat sources. In case of chimney fire, the local fire department should be called immediately: there is a risk of the chimney failing, and/or over heating adjoining structures, which could cause the fire to spread to other parts of the building. Additional hazards include the possible buildup of toxic gases such as monoxyde de carbone[3] within the structure due to restricted flues.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]