Festival international du film Cine Pobre de Gibara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Cine Pobre Film Festival est l’un des évènements les plus populaires consacré au cinéma indépendant. Il a lieu tous les ans dans la ville côtière de Gibara, classée Monument National en 2004 et située dans la province de Holguin à Cuba. Depuis sa première édition en 2003, le festival se consacre exclusivement aux films à petit budget (moins de 300.000 dollars), ce qui le distingue de tous les autres événements du même type.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de la fondation du Cine Pobre Film Festival en 2003, Humberto Solas fait un choix assez inattendu en désignant Gibara comme ville d’accueil de l’événement. Cette dernière, située à plus de 800 km de La Havane, est en effet difficile d’accès et ne dispose que de très peu de commodités : aucun hôtel, seules quelques chambres privées – pour la plupart réservées bien avant le début du festival. Il est aujourd’hui difficile d’imaginer un autre lieu pour le Cine Pobre Film Festival, au regard de la relation très forte qu’il existe entre ce dernier et les habitants de Gibara.

En 2009, 266 travaux réalisés par des cinéastes originaires de plus de 20 pays différents ont été présentés pour la 7e édition du festival.


La 8e édition du Cine Pobre Film Festival débutera le 5 mai 2010.

Participants[modifier | modifier le code]

Les films présentés au Cine Pobre Film Festival sont divers et variés. Les réalisateurs du monde entier y sont représentés, qu’ils soient originaires de pays ayant une longue tradition cinématographique - comme les États-Unis, l’Inde, l’Allemagne, ou encore la France – ou d’autres dont l’industrie commence à peine à se développer (Tchad, Équateur, Liban, Macédoine, Mauritanie...) Les films présentés traitent avec sérieux, recul ou humour de sujets comme l’amour, l’immigration, la folie, la communication…

Le festival[modifier | modifier le code]

Tous les films présentés à l’occasion du festival ont été réalisés dans des conditions économiques restreintes, souvent dans des pays peu développés - ce qui n’amoindrit pas leur originalité. En plus des films présentés, des concerts, des expositions et des conférences ont lieu tout au long du festival. Le Cine Pobre Film Festival bénéficie du soutien de grandes institutions, parmi lesquelles l’Institut de Cinéma et de l’Industrie cubain, le Ministère de la Culture à Cuba, le gouvernement local de la province de Holguín et la ville de Gibara.

Jury[modifier | modifier le code]

Le nombre de films qui peuvent être présentés étant limité, le comité organisateur passe la majeure partie de l’année à déterminer quelle sera la prochaine sélection. Chaque film vainqueur dans sa catégorie (Fiction ou Documentaire) est élu par un jury composé d’artistes réputés, de critiques et de réalisateurs. Le premier prix s’élève à 15 000 euros.

En 2009, le jury était composé de : Gonzalo Fredes, Xenia Rivery, Ivan Trujillo Bolio, Eslinda Nunez, Marharita Maruregui Fernandez, Ricardo Benett Santamaria, Guillermo Monterforte, Jesus Leon Solana, Lisette Vila, Elsa Methol, Juan Antonio Garcia Borrero et Marta Nin

Prix[modifier | modifier le code]

Vainqueurs (Meilleur long métrage de fiction et Meilleur documentaire seulement) :

  • 2003 :
    • Last Ball (EE.UU.) de Peter Callahan - Meilleur Long Métrage de Fiction
    • Siyamo (Iran) de Mahmoud Reza Sani - Meilleur Documentaire
  • 2005 :
    • Lichter (Allemagne) de Hans-Christian Schmid - Meilleur Long Métrage de Fiction
    • Los Ecos y la Niebla (Cuba) de Rigoberto Jiménez - Meilleur Documentaire
  • 2006 :
    • La ciudad del so (République tchèque) de Martin Sulik - Meilleur Long Métrage de Fiction
    • Soñar en Nablus (Espagne) de Sergi Sandúa and Carlos Delfa - Meilleur Documentaire
  • 2007 :
    • Noticias lejanas de México, de Ricardo Benet - Meilleur Long Métrage de Fiction
    • Voyage en Sol Majeur (France) de Georgi Lazarevki - Meilleur Documentair
  • 2008 :
    • Outlanders (Angleterre) de Dominic Lees - Meilleur Long Métrage de Fiction
    • Under The Ahmadabad Sky (Italie) de Francesca Lignola et Stefano Rebechi - Meilleur Documentaire
  • 2009 :
    • Querida Bamako (Espagne), de Omer Oke et Txari Llorente - Meilleur Long Métrage de fiction
    • Humillados y ofendidos (Bolivie), de Javier Horacio Álvarez, César Brie et Pablo Brie - Meilleur Documentaire

Référence[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]