Festival international de percussions de Longueuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo 2014 du Festival International de Percussions

Le Festival International de Percussions de Longueuil (F.I.P) est un festival de percussions qui a lieu au mois de juillet à Longueuil (à proximité de Montréal) depuis 2002. Le Festival est un organisme à but non lucratif qui propose une aventure exceptionnelle dans l’univers fascinant des percussions. Unique en son genre, il invite un public de tous les âges à découvrir des horizons autant sonores que multicolores. Chaque année, il présente plus de 600 artistes locaux et internationaux et attire près de 200 000 festivaliers[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le Festival change de thématique tous les ans pour assurer un renouvellement constant dans la programmation et les teintes données aux différentes composantes de l’événement. Ainsi, le festivalier s’ouvre tous les ans vers de nouveaux horizons. Il dispose d'une couverture médiatique importante au Québec, au Canada, aux États-Unis et à l‘international.

Mission

Le Festival est destiné à élargir la perception du public à l’égard des percussions. Il a pour but d'offrir un moment d’échange social et de divertissement pour tous. Il vise également à soutenir et promouvoir la communauté culturelle de la région (les écoles, les associations, les organismes et les artistes). L’événement se développe d’année en année afin de demeurer l’attrait touristique et incontournable pour la ville de Longueuil et la Montérégie. Il participe ainsi au développement économique de la région.

Création[modifier | modifier le code]

Introduits à l’art des percussions par l’intérêt que portent leurs enfants pour ce type de musique, Gilbert Lucu et France Cadieux, les fondateurs du F.I.P. ont rapidement décelé le potentiel d’attraction d’un événement culturel axé sur les percussions. Ainsi, et pour démontrer leur ferme intention d'en faire un événement permanent, les promoteurs obtiennent les lettres patentes créant officiellement en 2002 le F.I.P. : Festival international de percussions.

Historique[modifier | modifier le code]

Mélissa Lavergne, ambassadrice du Festival International de Percussions
  • Édition 2002''' La première édition du Festival est présentée à Venise-en-Québec, en Montérégie et attire 1 500 spectateurs
    • Porte-parole : Raôul Duguay (auteur-compositeur-interprète, écrivain et poète).
  • Édition 2003''' du 4 au 6 juillet – Première édition du Festival à Longueuil – 3 500 visiteurs
    • Le F.I.P. accueille 3 500 personnes sur le terrain du Parc Marie-Victorin pour assister et participer à l'événement.
    • Porte-parole : Alain Jean-Marie (animateur radio, comédien).
  • Édition 2004''' du 16 au 18 juillet - Première édition sur la rue Saint-Charles - 22 500 visiteurs en 3 jours de spectacles de danse et de musique
    • Plus d’une soixantaine de festivaliers ont participé au défilé carnavalesque.
    • Porte-parole : Robert Dethier (musicien percussionniste).
  • Édition 2005''' du 14 au 16 juillet – 40 000 visiteurs
    • Le Festival s’établit définitivement sur la rue St-Charles. Il devient le plus grand festival de musique et de danse de la Montérégie. Plus de 250 personnes participent au défilé carnavalesque. Plus de dix écoles de danse et de musique de la région se joignent au Festival et une troisième scène est ajoutée. Les artistes peintres de la région et les commerçants de la rue St-Charles s’impliquent dans l’événement.
    • Porte-parole : Francesca Gagnon (interprète, « Alegria, cirque du soleil »).
  • Édition 2006''' du 13 au 15 juillet – 50 000 visiteurs
    • En tant que festival participatif, des ateliers éducatifs de musique sont mis en place.
    • Porte -parole : Luc Boivin (directeur musical, musicien percussionniste, Belle et Bum et autres grands projets).
  • Édition 2007''' du 12 au 15 juillet - 50 000 visiteurs – Thème : Le Brésil
    • Le Festival passe de 3 à 4 jours et ajoute une journée familiale. Le F.I.P propose davantage d’ateliers de musique et met en place des ateliers de danse.
    • Porte-parole : Bïa (auteure-compositrice-interprète).
  • Édition 2008''' du 10 au 13 juillet - 52 500 visiteurs – Thème : Cuba
    • La 7e édition du Festival est sous l’égide de Loto-Québec. Le Festival diversifie largement ses ateliers et propose des cours de salsa, de merengue, de bachata, de danse africaine, de gumboot et de baladi.
    • Porte-parole : Martin Deschamps (auteur-compositeur-interprète).
  • Édition 2009''' du 16 au 19 juillet - 100 000 festivaliers – Thème : La Guadeloupe
    • L'achalandage du Festival double pour cette huitième édition. Grande nouveauté, le Festival ajoute l'art de la peinture à celui de la musique. Durant le spectacle de Luck Mervil, le peintre de renommée mondiale Joël Nankin a réalisé une peinture inspirée par la musique sous les yeux du public. Pour accentuer son axe culturel, un film documentaire sur le gwoka et son importance dans l’histoire et la culture guadeloupéenne est diffusé sur la scène principale. La participation de plus de 70 guadeloupéens accentue l'envergure internationale du Festival.
    • Porte-parole : Luck Mervil (auteur-compositeur-interprète, comédien et écrivain)[2].
  • Édition 2010''' du 15 au 18 juillet - 125 000 festivaliers[3] – Thème : L’Espagne
    • Le Festival est devenu un événement qui compte dans le paysage culturel de la région Montréalaise. Plus de 20 artistes espagnols sont présents dont le peintre de renommée internationale, Jorge Colomina. Le Festival a accueille pour la première fois au Canada, l’exposition extérieure internationale « Paseo del Arte » qui regroupe neuf reproductions d’œuvres de grands maîtres dont la plupart sont espagnols (Picasso, Salvador Dalí, Vélasquez).
    • Porte-parole : Mélissa Lavergne (percussionniste-musicienne)[4].
  • Édition 2011''' du 13 au 17 juillet – 184 000 festivaliers – Thème : les 10 ans du Festival
    • La programmation s’est étendue à 5 jours. 4 pays à l’honneur pour cette édition exceptionnelle, le Brésil, Cuba, l’Espagne et la Guadeloupe. Lancement de la zone payante regroupant de nombreux spectacles et activités. Le spectacle d’ouverture a réuni tous les porte-parole des éditions précédentes pour la rétrospective de neuf années de rythmes percussifs. Au cours du Festival, 700 artistes sont montés sur les diverses scènes. L’Orchestre symphonique de Longueuil a offert un concert singulier, il a joué la musique des feux d’artifice de l’Australie qui étaient présentés simultanément à la Rothonde.
    • Porte-parole : Normand Brathwaite[5].
  • Édition 2012''' du 10 au 15 juillet – 200 000 festivaliers – Thème : le Mexique et le monde Maya
    • Cette édition présente des nouveautés pour le festival avec pour la première fois 6 jours d'activités et la mise en place d'une structure qui recouvre l'Hôte Zone. Cette année, elle représente un temple Maya et a permis au festival de remporter une nouvelle fois le grand Prix du Tourisme de la Montérégie, dans la catégorie Festivals et événements touristiques. La culture du monde Maya a largement été mise en avant avec la venue de nombreux artistes mexicains à l'image de Sak Beh K'Aay, Yohualichan, Mamselle, Yohualicha, Wamazon ainsi que des conférences, expositions et sans oublier le grand bal Mexicain. Cette édition a permis pour la première fois de franchir la barre des 200 000 festivaliers.
    • Porte-parole : Mélissa Lavergne (percussionniste-musicienne)[4]
  • Édition 2013''' du 9 au 14 juillet – 225 000 festivaliers – Thème : L'Australie - Sur la route de L'Australie et des rythmes de l'Océanie
    • Pour cette 12ème  édition, le Festival International de Percussions nous a offert 6 jours de pur bonheur sur le thème de l’Australie et des rythmes de l’Océanie. Grâce à ses engagements, le Festival a été récompensé en étant finaliste de la catégorie matières résiduelles du concours « LES VIVATS ». Un événement éco-responsable que le Festival s’engage tous les ans à le respecter.
    • Porte-parole : Mélissa Lavergne (percussionniste-musicienne)[4]
Bracelet FIP 2014 Je Tam
  • Édition 2014 du 6 au 13 juillet - 250 000 festivaliers attendus - Thème : le Japon - Au cœur des rythmes du Japon !
    • L'édition de 2014 s'étend sur huit jours, soit deux de plus que l'édition précédente et a comme thème la culture japonaise, sous les angles. Grâce à ses engagements, le Festival a été récompensé en étant finaliste de la catégorie Grand Vivat du concours « LES VIVATS ». Le Festival met en place des bracelets-souvenir pour assister à un grand choix d'activités pendant les festivités.
    • Président d'honneur : Docteur Richard Béliveau
    • Ambassadrice : Mélissa Lavergne (percussionniste-musicienne)
    • Ambassadeur : Mikio Owaki (taikoiste, membre du groupe Arashi Daïko)

Scènes et activités[modifier | modifier le code]

Six scènes gratuites[modifier | modifier le code]

  1. La scène Loto-Québec qui présente plusieurs groupes internationaux ainsi que des groupes québécois professionnels. Un peintre vient peindre en direct des spectacles.
  2. La scène de la Relève qui s’adresse aux jeunes artistes de la relève par l’entremise d’un concours de danse et de musique pour les jeunes talents du Québec. En soirée, de jeunes groupes ont l‘occasion de se produire devant un large public.
  3. La scène des Découvertes est le rendez-vous des artistes locaux de tous âges qui ont l‘envie d‘acquérir une expérience scénique.
  4. La scène des Diversités propose des démonstrations et des ateliers en lien avec le pays mis à l'honneur. Par exemple, pour l'édition 2014, le FIP offre la possibilité de s'initier au karaté, judo, ou encore au shinkendo.
  5. La scène de la Chapelle alloue un moment privilégié aux festivaliers souhaitant découvrir et explorer le monde des percussions grâce aux classes de maîtres. Celles-ci sont davantage intimistes et s'adaptent aux festivaliers, selon leur niveau en percussions.
  6. La scène Jean Coutu est le lieu où se déroule le "Fabuleux cirque Jean Coutu". Des ateliers et séances de maquillage sont également mis en place pour les enfants.

La rue Saint-Charles de Longueuil est animée par des amuseurs publics et des kiosques d’artisanat. Il y a également des classes de maître, des ateliers éducatifs de musique et de danse, les traditionnelles journées Place à la famille du samedi et du dimanche consacrées aux enfants, des ateliers fabrication d’instruments, un train de promenade électrique, un défilé carnavalesque etc.

Un site payant[modifier | modifier le code]

Situé sur le site de la rue St-Charles, les activités et spectacles se déroule sous un grand chapiteau.

Chaque jour, une expérience nouvelle et participative prend place : un concours de graffiti, une grande rencontre de percussionnistes professionnels et amateurs avec artistes invités, un repas/spectacle, un bal avec plusieurs spectacles de musique et de danse, une exposition, des conférences, des ateliers, des documentaires etc.

Un Festival éco-responsable[modifier | modifier le code]

En 2010, conscients du pouvoir que représente un tel vecteur de communication, les organisateurs décident de sensibiliser les festivaliers aux problématiques éco environnementales. Dans le cadre de son « Mouvement Virage Vert », différentes actions ont été mises en place durant l’événement tel que : les contenants écoresponsables, tri sélectif des déchets, équipes de bénévoles verts (sensibilisation) et présence du consortium écologique, véhicules électriques, utilisation de matériaux de récupération, action auprès des commerçants médiatisation de l’action.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Grand Prix du Tourisme de la Montérégie, dans la catégorie Mention Spéciale
  • 2007 - 2008 - 2010 - 2013 : Grand Prix du Tourisme de la Montérégie, dans la catégorie Festivals et événements touristiques
  • 2011 : Prix d‘Excellence touristique de la Montérégie Desjardins
  • 2010: Prix Coup d’Éclat dans la catégorie « Campagne promotionnelle des actions responsables »
  • 2009: Grand Prix Événement culturel du Gala de la Culture de Longueuil

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel

Références[modifier | modifier le code]