Festival de Radio France et Montpellier Languedoc Roussillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Festival de Radio France et Montpellier Languedoc-Roussillon est un festival annuel qui se déroule au mois de juillet dans la ville de Montpellier, les villages de l'agglomération montpelliéraine et depuis 2009, d'autres communes de l'ensemble de la région Languedoc-Roussillon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le festival est créé en 1985 à l’initiative de Radio France et de la Ville de Montpellier et confié à la direction de René Koering, pour :

« concilier classique et inattendu, grands interprètes et jeunes espoirs, accents anciens et sonorités de demain… dans la grande tradition du service public… qui, seul, peut offrir un si grand choix »

— Jean-Noël Jeanneney, président-directeur général de Radio France - 1985

.

Le goût de la découverte de son directeur a conduit le Festival à de nombreuses recréations lyriques (de Henry VIII de Saint-Saëns à Cyrano de Bergerac d’Alfano, et en 2006 Fiesque de Lalo), mais aussi à proposer des formes inusitées de concerts (piano itinérant, concert match) et la découverte de musiques d’aujourd’hui (jeunes compositeurs, musique électro-acoustique).

Depuis le 1er septembre 2014, la direction du Festival est confiée à Jean-Pierre Rousseau.

Depuis 2011, neuf manifestations par jour en moyenne sont proposées représentant plus de 180 manifestations au total chaque année (24 concerts payants pour 170 manifestations à entrée libre). Le public du Festival accueille près de 130 000 spectateurs.

Programmation[modifier | modifier le code]

Le Festival de Radio France a l'originalité de proposer une programmation éclectique, originale et audacieuse. D'abord présenté comme un festival de musique classique, il se démarque réellement des autres festivals, en élargissant sa programmation à toutes les musiques. Ce panaché musical crée aujourd'hui sa singularité. D'autres manifestations complètent la programmation musicale.

  • Les soirées classiques

Il s'agit des concerts de musique classique et des opéras. Ces soirées se déroulent à l'Opéra Berlioz (situé à l'intérieur du Corum) ou à l'Opéra Comédie. Ce sont les seules manifestations payantes du Festival. Ces concerts mettent en scène des créations d'œuvres lyriques méconnues du répertoire, des ensembles symphoniques de grande envergure, des solistes virtuoses, et des chœurs. Ces concerts attirent des milliers de spectateurs chaque année, qui se déplacent du monde entier, pour assister notamment à des créations encore jamais données.

  • Les concerts de jazz

Une quinzaine de soirées Jazz sont organisées chaque année en plein air à l'Amphithéâtre d'Ô. Pour les amateurs « purs et durs », le rendez-vous commence dès 19 h 30 sous la pinède du Domaine d'O, avec les élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) pour une mise en bouche. À 22 h, l'amphithéâtre s'ouvre ensuite sur des groupes de renommée internationale, programmés par Xavier Prévost, producteur à France Musique. Un panel sans étiquette, du classique à l'expérimental, avec des grands noms, des légendes, mais surtout de nombreux jeunes talents à découvrir.

  • Musiques électroniques

Une des qualités essentielles du Festival de Radio France tient à l'évidence dans son souci toujours renouvelé de proposer des œuvres et des artistes rares. Une qualité qui se retrouve dans la programmation de musiques électroniques qui, depuis sa création en 2001, s'évertue à inviter des artistes des musiques électroniques jamais -ou si peu- venus à Montpellier.

  • Les concerts dans les villages de l'agglomération de Montpellier

Depuis 2011, le Festival propose des concerts de musique classique dans les quartiers et les villages de l'agglomération de Montpellier. Pendant trois ans, ces concerts étaient intitulés « Quartiers de piano ». Un piano à queue était installé sur la plate-forme d'un camion et des élèves des conservatoires nationaux de musique de Paris et de Lyon proposaient au public ce qui pour beaucoup était leur premier récital. Depuis 1999, la programmation de ces concerts a évolué vers une programmation davantage consacrée aux musiques du monde. À partir de 2011, le Festival propose des concerts de musique classique dans tous les villages de l'agglomération de Montpellier.

  • Les concerts de jeunes solistes

Les concerts des jeunes solistes sont proposés chaque jour du Festival à l'heure du déjeuner (12 h 30) et offrent la possibilité aux jeunes talents de commencer une carrière dans la musique classique. Ces concerts sont à entrée libre. Depuis toujours, le Festival se positionne en découvreur de talents. Avec les jeunes solistes invités tous les jours à 12 h 30 dans la salle Pasteur du Corum comme Hélène Grimaud ou Fazil Say l'ont été, la programmation de chaque année est toujours étonnante de diversité et de talents qui ne demandent qu'à être écoutés. Ces concerts des jeunes solistes affichent souvent complet.

  • Musique de Chambre - Les Rendez-vous de 18 h

Tous les jours à 18 h, la salle Pasteur du Corum se transforme en véritable machine à découvrir les œuvres et audaces de compositeurs « classiques » mais aussi de contemporains. Des formations de musique de chambre de prestige proposent des programmes variés pour le plus grand plaisir du public estival.

  • Les concerts en région

Depuis 2009, le festival propose des concerts dans près de 50 villes et villages du Languedoc-Roussillon, des Pyrénées catalanes jusqu'aux montagnes cévénoles. La plupart des concerts sont gratuits (musique classique, musiques du monde, musiques électroniques, jazz, séries thématiques, etc.).

  • Émissions et magazines de Radio France

France Musique et France Culture proposent pendant le Festival de nombreuses émissions enregistrées et diffusées en direct, et invitent le public à y assister.

  • Les films musicaux de la Sacem

Tous les ans, la Sacem projette des films musicaux au Corum.

Source[modifier | modifier le code]