Festival Fusion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Festival Fusion
Fusion Festival
Image illustrative de l'article Festival Fusion
Sur le site du festival en juin 2004

Genre Trance-goa, Drum and bass, Dubstep, Dub, Minimal, Techno, House, Breakbeat
Lieu Lärz, Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Coordonnées 53° 18′ 28″ N 12° 44′ 08″ E / 53.307807, 12.73557653° 18′ 28″ Nord 12° 44′ 08″ Est / 53.307807, 12.735576  
Période dernier week-end de juin
Capacité 60 000 places
Date de création 1997
Site web http://www.fusion-festival.de/

Géolocalisation sur la carte : Mecklembourg-Poméranie-Occidentale

(Voir situation sur carte : Mecklembourg-Poméranie-Occidentale)
Festival Fusion

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Festival Fusion

Le Festival Fusion ('fjuʒən, « Фузион » en cyrillique) est un festival de musique, performance, de théâtre et d'autres activités qui se tient chaque année depuis 1997 pendant quatre jours sur l'ancien aérodrome militaire de Rechlin-Lärz sur le plateau des lacs mecklembourgeois à environ 130 km au nord de Berlin.

Plusieurs centaines de groupes de musique et de dj, de plusieurs genres mais à dominance électronique, se produisent sur la vingtaine de scènes du festival. Des animations ambulantes, des troupes de théâtre et des films assurent le reste de l'animation[1]. Des marchés et des foires sont présents sur place. Une partie des ateliers sont auto-participatifs.

L'organisation du festival est assurée par l'association sans but lucratif Kulturkosmos Müritzsee e.V.. La structure du festival se rapproche du principe d'une zone d'autonomie temporaire.

Philosophie[modifier | modifier le code]

Le festival se veut un site de « vacances communistes » („Ferienkommunismus“) où se développerait une société parallèle („Parallelgesellschaft“), un terme hérité de Wilhelm Heitmeyer (1945-), sociologue et professeur à l'université de Bielefeld, qui fait référence aux minorités ethniques et religieuses qui s'organise en autogestion avec un minimum de contact culturel et social avec la société où elles s'établissent. Le Fusion Festival se veut être un espace de partage libre des devoirs et des contrôles de la société allemande. Les organisateurs mettent l'accent sur la tolérance mutuelle et la dimension anticommerciale et écologique du festival, qui consiste notamment à ne pas accepter de subventions de grosses entreprises ou de garder un nombre de festivaliers relativement restreint. Le festival est depuis quelques années à guichets fermés plusieurs mois avant l'évènement. La nourriture est totalement végétarienne et les alcools forts sont exclus. Il n'y a pas de publicités ou de présence médiatique pendant les festivités.

Site du festival[modifier | modifier le code]

L'aérodrome de Lärz a été occupé jusqu'en 1993 par l'armée russe. Il a été racheté le 30 avril 2003 par l'association Kulturkosmos Müritzsee e.V.[2]. Le terrain a la particularité d'avoir douze ancien hangar qui sont maintenant recouverts de toits vivants. Ces « tertres » verts donnent au site un caractère unique et permet aux festivaliers de s'abriter en cas de pluie et d'y continuer les festivités.

Dans l'édition 2013, 22 scènes étaient réparties dans l'enceinte du festival : Hangarbühne ; Rote Platz ; Luftschloss ; Palast ; Chai Wallahs[3] ; Datscha Hangar ; Tubebox ; Neuland ; Turmbühne ; Seebühne ; Bassline Circus ; Trancefloor ; Tanzwiese ; Querfeld ; Schuhkarton ; Dubstation ; Salón de Baile ; Karl Kutter[4] ; Casino ; Weidendom ; Rootsbase ; Cabaret.

Affluence[modifier | modifier le code]

Le nombre de festivaliers officiels sont fixés entre 55 000 et 60 000 personnes. Le festival est à guichets fermés souvent quelques jours seulement après le début de la mise en vente des billets[5].

Édition Festivaliers Édition Festivaliers Édition Festivaliers
2004 15 000 2008 45 000 2012 55 000
2005 22 000 2009 60 000 2013 70 000
2006 30 000 2010 53 000 2014
2007 34 000 2011 55 000

Hygiène[modifier | modifier le code]

Des centaines de toilettes chimiques sont réparties sur le terrain. Elles sont gratuites et nettoyées trois fois par jour. Des toilettes à chasse d'eau (« WC-Royal ») sont aussi disponibles moyennant 0,5 €. Des « Fusionella », c'est-à-dire des urinettes portatives sont distribuées pour les femmes.

Des points d'eau et autres robinets sont aussi omniprésents et ravitaillent en eau gratuite et potable.

Dans le prix du billet d'entrée sont inclus 10 € de consigne, qu'on peut récupérer en ramassant les déchêts parsemés pendant le festival.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Programme de l'édition 2013 sur le site officiel
  2. « Die Geschichte », sur kulturkosmos.de
  3. Nouvelle scène en 2013
  4. Anciennement « Kolkata »
  5. festivallisten.de