Festival Balélec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Festival Balélec, EPFL

Lieu EPFL, Lausanne Drapeau de la Suisse Suisse
Coordonnées 46° 31′ 10″ N 6° 33′ 57″ E / 46.5193629, 6.5659404 ()46° 31′ 10″ Nord 6° 33′ 57″ Est / 46.5193629, 6.5659404 ()  
Période début mai
Capacité 15 000
Date de création 1981
Statut juridique Association à but non lucratif
Organisateurs Festival Balélec
Site web www.balelec.ch

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Festival Balélec, EPFL

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Festival Balélec, EPFL

Géolocalisation sur la carte : Lausanne

(Voir situation sur carte : Lausanne)
Festival Balélec, EPFL

Balélec est le premier festival de musique open-air du printemps en Suisse. Il est organisé par des bénévoles, en majorité étudiants, et se déroule chaque année au mois de mai sur le site de l'EPFL à Lausanne. C'est à l'origine le bal de la section d'électricité de l'EPFL. Il se déroule sur une soirée durant laquelle l'école est transformée et est divisée en scènes et clubs où ont lieu différentes prestations musicales. Avec une capacité de 15'000 festivaliers et plus de 30 concerts en une soirée, le festival Balélec est considéré comme le plus grand festival organisé par des étudiants en Europe[1],[2] .

L'association[modifier | modifier le code]

Le Festival Balélec est une association à but non lucratif et reconnue d'utilité publique gérée par un comité d'une cinquantaine de bénévoles, pour la plupart étudiants. L'association est divisée en plusieurs pôles qui gèrent chacun un aspect particulier de la manifestation. Par ailleurs, le comité fait appel chaque année à des professionnels du spectacle ainsi qu'à près de 300 bénévoles la semaine précédant la manifestation pour le montage du festival (des scènes notamment) ainsi que pour le démontage[3]. Le budget du festival s'élève à plus d'un demi-million de francs suisses.

Organisation[modifier | modifier le code]

L'organisation de la manifestation est assumée par des étudiants bénévoles[4], qui font partie pour la plupart de l'association à but non lucratif « Festival Balélec ». Le festival se déroule directement sur le campus de l'EPFL, en collaboration avec différents services de l'école. En extérieur, les deux scènes principales sont la Grande Scène avec une programmation très éclectique et la Scène Azimuts, plus orientée rock-métal. Les têtes d'affiches du festival se produisent en général sur la Grande Scène. On trouve aussi à l'entrée du festival la Scène Squatt qui est réservée aux talents régionaux[5]. En intérieur, le Festival dispose de quatre scènes. La Scène Sat, issue d'une collaboration avec l'association Satellite de l'EPFL ; les deux clubs Coupole et SoundGate recevant DJs et têtes d'affiches de musiques électroniques et le Beat à l'ambiance discothèque.

Historique[modifier | modifier le code]

Balélec est, à l'origine, le bal de la section d'électricité de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Créé par des enseignants de l'école, le bal a ensuite été repris par des étudiants qui l'ont progressivement transformé en festival.

Édition 2014[modifier | modifier le code]

La 34ème édition se déroulera le vendredi et accueillera 15 000 personnes. Toutes les prélocations pour le festival ont été vendues en 12 jours, un record pour le festival. 1'500 entrées seront disponibles sur place le soir même.

En 2014, le festival se voit certifié à la norme ISO 20121.

Grande Scène Scène Azimuts SoundGate Coupole Scène Sat Scène Squatt
Drapeau : Italie The Bloody Beetroots Live Drapeau : Jamaïque Black Uhuru Drapeau : Royaume-Uni Feed Me Drapeau : France N'To Drapeau : Allemagne Dirty Honkers Drapeau : Suisse Huge Puppies
Drapeau : Allemagne Puppetmastaz Drapeau : France Goayandi Drapeau : Norvège Savant Drapeau : France The Geek x Vrv Drapeau : Suisse Counteract Drapeau : Suisse Random God
Drapeau : Suisse Kadebostany Drapeau : France Parabellum Drapeau : Royaume-Uni Vandal Drapeau : Royaume-Uni Enzo Siffredi Drapeau : France Au comptoir des histoires Drapeau : Suisse Delta
Drapeau : France Sidilarsen Drapeau : Suisse Kartel Klub Drapeau : Belgique Martin Jamar Drapeau : Suisse Cotton Mount
Drapeau : Suisse Delorean

Édition 2013[modifier | modifier le code]

La 33ème édition s'est déroulée le vendredi et a accueilli 15 000 personnes (sold out) pour la troisième année consécutive. Toutes les prélocations pour le festival avaient trouvé preneur plus d'une semaine avant l’événement. Dès lors, il ne restait plus que 1'500 entrées disponibles sur place et celles-ci ont été écoulées en une heure. La Grande Scène s'est pavoisée cette année aux couleurs de Netsky pour un live, mais aussi de Millencolin, The Quemists et Stevans. L'année 2013 marque la re-certification du Festival à la norme ISO 14001 et la disparition du Redbull Tourbus. De plus, le Dôme devient le club Beat, nouvelle scène pour la musique électronique.

Grande Scène Scène Azimuts SoundGate Coupole Scène Sat Scène Squatt Beat
Drapeau : Belgique Netsky Live Drapeau : France Hilight Tribe Drapeau : Royaume-Uni Subfocus & ID Drapeau : France Tom Deluxx Drapeau : Royaume-Uni Koan Sound Drapeau : Suisse The Street Lemon Drapeau : Suisse Marco Giorgianni & Marco Smacchia
Drapeau : Royaume-Uni The Qemists Drapeau : Royaume-Uni Macka.B & the Roots Ragga Band Drapeau : Belgique Eptic Drapeau : France Tha New Team Drapeau : France Mumbai Queen Drapeau : Suisse Hazlenut
Drapeau : Suède Millencolin Drapeau : France Eths Drapeau : Royaume-Uni Monsta Drapeau : Belgique Modek Drapeau : Suisse Soul Acoustic Inspiration Drapeau : Suisse Operation Blockhead
Drapeau : Suisse Stevans Drapeau : Suisse KomaDub Drapeau : Suisse The Beat-Nix Drapeau : Suisse The Scrapyards Drapeau : Suisse Bagheera
Drapeau : Suisse Néon rouge

Édition 2012[modifier | modifier le code]

La 32ème édition s'est déroulé le vendredi 11 mai 2012 et a accueilli près de 15 000 personnes (sold-out). Le festival a notamment accueilli Shantel & Bucovina Club Orkestar, Don Rimini Live, Madeon, et Skindred. Parmi les nouveautés de cette année : un agrandissement du site à 30 000 m², l'adhésion à la charte Festiplus, l'introduction des pichets réutilisables et l'ajout d'un train à direction du Valais dans le dispositif des transports.

Grande Scène Scène Azimuts SoundGate Coupole Scène Sat Scène Squatt Tourbus
Drapeau : France Don Rimini Live Drapeau : Royaume-Uni Skindred Drapeau : France Dirtyphonics Drapeau : Suisse Le Spectre & MC Stone Drapeau : France La Fanfare en Pétard Drapeau : Suisse Stortregn Drapeau : Suisse Feuerzeug
Drapeau : Allemagne Shantel & Bucovina Club Orkestar Drapeau : France Tha Trickaz (remplacement de Drapeau : Royaume-UniModestep) Drapeau : Suisse RiotBoy Drapeau : Suisse Missly One & MC Stone Drapeau : Royaume-Uni Dub Mafia Drapeau : Suisse A Thousands Years Slavery Drapeau : Suisse Venetus Flos
Drapeau : Norvège WhoMadeWho Drapeau : France La Canaille Drapeau : France Madeon Drapeau : France Mondkopf Drapeau : Suisse KoQa Drapeau : Suisse June Deville Drapeau : Suisse Arco Iris
Drapeau : Jamaïque Inna di Yard Drapeau : Suisse Monkey Freakz Drapeau : France DatA Drapeau : Suisse Vagalatschk Drapeau : Suisse Delienn Drapeau : Suisse Liv Summer
Drapeau : France Doctor Flake Drapeau : Suisse Sébastien Perry

Édition 2011[modifier | modifier le code]

La 31ème édition s'est déroulée le vendredi 13 mai 2011 et a accueilli près de 15 000 personnes. Une manifestation sold-out, ce qui n'était pas arrivé depuis 2003. Le festival a notamment accueilli Les Wampas, Vitalic, The Congos, Kurtis Blow et SebastiAn.

Grande Scène Scène Azimuts SoundGate Coupole Scène Sat Scène Squatt Tourbus
Drapeau : France Vitalic V Mirror Live Drapeau : France EZ3kiel Drapeau : France SebastiAn Drapeau : Ukraine DJ Lady Kate Drapeau : France Les Monstroplantes Drapeau : Suisse Jaeko Drapeau : Suisse The Crags
Drapeau : France Les Wampas Drapeau : États-Unis Kurtis Blow Drapeau : France Beat Torrent Drapeau : France Make The Girl Dance Drapeau : France The Fat Bastard Gang Band Drapeau : Suisse Blown Drapeau : Suisse Guess What
Drapeau : Jamaïque The Abyssinians Drapeau : France Zuul FX Drapeau : Suisse Cee-Roo Drapeau : France Missill Drapeau : France Electric Bazar Cie Drapeau : Suisse Camion Drapeau : Suisse Metropolitan Parc
Drapeau : Jamaïque The Congos Drapeau : France Die on Monday Drapeau : Suisse Horasse Drapeau : Suisse Asphalt Child Drapeau : Suisse République Atypique Drapeau : Suisse Babes of Glory
Drapeau : Suisse Professor Wouassa Drapeau : Suisse Green Fairy

Édition 2010[modifier | modifier le code]

La 30ème édition s'est déroulée le vendredi 7 mai 2011. Pour cet anniversaire, le festival s'est offert un nouveau club : le Club SoundGate dans le bâtiment d'architecture de l'EPFL. Le nombre total de scènes passe à 4 scènes live et 4 clubs.

Grande Scène Scène Azimuts SoundGate Coupole Scène Sat Scène Squatt
Drapeau : Côte d'Ivoire Alpha Blondy Drapeau : France Dagoba Drapeau : Suisse Adriano Alberti Drapeau : France Elisa Do Brasil Drapeau : France Bhale Bacce Brew Drapeau : Suisse KLH Music
Drapeau : France Massilia Sound System Drapeau : France Lyricson Drapeau : Allemagne Kurd Maverick Drapeau : France DJ Ben Drapeau : Suisse Dirty Sound Magnet Drapeau : Suisse Hateful Monday
Drapeau : Royaume-Uni The Herbaliser Drapeau : France Mass Hysteria Drapeau : Royaume-Uni Chris Lake Drapeau : France DJ Netik Drapeau : France Joyeux Urbains Drapeau : Suisse Minkus
Drapeau : Suisse Marvin Drapeau : France Siméo Drapeau : Suisse Axel Lecoste Drapeau : France Tha Trickaz Drapeau : Suisse Malbare Drapeau : Suisse Los Bedjellou
Drapeau : France Tony Romera Drapeau : Suisse Mother Kingdom

Édition 2009[modifier | modifier le code]

La 29ème édition s'est déroulée le vendredi 8 mai 2009.

Grande Scène Scène Azimuts Le Club Electro Le Club D'n'B Scène Sat Scène Squatt
Drapeau : Jamaïque Max Roméo Drapeau : France Lofofora Drapeau : États-Unis Troy Pierce Drapeau : Royaume-Uni DJ Fresh Drapeau : France Nomadic Lab Drapeau : Suisse Anach Cuan
Drapeau : France Assassin Drapeau : États-Unis The Toasters Drapeau : Suisse Jeff Swing Drapeau : Autriche Camo Drapeau : États-Unis Deal’s Gone Bad Drapeau : Suisse Neverfall
Drapeau : France Les Hurlements d'Léo Drapeau : France Maniacx Drapeau : France Paul EG Drapeau : Suisse Autopath Drapeau : France GagaDilo Drapeau : Suisse Chlorofeel
Drapeau : Suisse Grand Mother's Funck Drapeau : Suisse Najavibes Drapeau : France Garance Drapeau : Suisse Fablous Drapeau : Suisse EasyDoor
Drapeau : Suisse Synsoma

Édition 2008[modifier | modifier le code]

Grande Scène Scène Azimuts Scène Monde Le Club Scène Diago Scène Sat Scène Squatt
Drapeau : France Sinsemilia Drapeau : France Punish Yourself Drapeau : France Emzel'Café Drapeau : Canada Misstress Barbara Drapeau : Suisse Patatas Chipas Club Drapeau : Suisse Les Legroupe Drapeau : Suisse Todos Destinos
Drapeau : États-Unis Anti-Flag Drapeau : France X Makeena Drapeau : France La Caravane Electro Drapeau : Suisse Massimo Stefanelli Drapeau : Suisse Kid Chocolat Drapeau : France Popiché Drapeau : Suisse Ska Nerfs
Drapeau : France La Phaze Drapeau : France Root'Secours Drapeau : France Palinka Drapeau : Suisse Divinity Drapeau : Suisse Push it up Drapeau : Suisse Gypsy Sound System Drapeau : Suisse D-Gens-T
Drapeau : Suisse Aloan Drapeau : Suisse Mosquito Drapeau : Suisse Adriano Alberti Drapeau : Suisse Les Zazimuts Drapeau : Suisse Polymorph Instrumental Project

Édition 2007[modifier | modifier le code]

La 27ème édition s'est déroulée le 25 mai 2007. Une scène a spécialement été dédiée à la musique urbaine sous toutes ses formes et a accueilli Bubble Beatz, BPM et Urban Drum’n’bass. De plus le festival lance un nouveau concept : le forum prévention. Cet espace permet aux festivaliers de se renseigner sur différents thèmes (tabagisme, SIDA, alcool...) grâce à l'aide des associations présentes sur le site. 2007 est aussi l'année où le festival reçoit la certification ISO 14001[6] pour son management environnemental.

Grande Scène Scène Azimuts Scène Monde Le Club Scène Diago Scène Sat Scène Squatt
Drapeau : Allemagne Reamonn Drapeau : France Gojira Drapeau : Suisse Bubble Beatz Drapeau : France Agoria Drapeau : Suisse Freebase Corporation Drapeau : France Dj Torsenu and the space analog Drapeau : Suisse Trip in
Drapeau : Royaume-Uni The Automatic Drapeau : France No One Is Innocent Drapeau : Suisse Urban Drum’n’bass Drapeau : Suisse Agnes Drapeau : Suisse Less is groove Drapeau : France Nain porte quoi Drapeau : France Stronger with you
Drapeau : Australie Steriogram Drapeau : France Los Tres Puntos Drapeau : Suisse BPM Drapeau : Suisse Jeff Swing Drapeau : Suisse Jamingroove Drapeau : Suisse Blues brothers 2006 Drapeau : Suisse Getsome
Drapeau : Suisse Jonas et Le Taxi-brousse orchestra Drapeau : Suisse Open Season Drapeau : Suisse DJ Dub Drapeau : Suisse Amélie Roder Drapeau : Suisse Datura Sunday's Walk Drapeau : Suisse The side project

Édition 2006[modifier | modifier le code]

La 26ème édition s'est déroulée le vendredi 19 mai 2006 et a entre autres accueilli Asian Dub Foundation et Vegastar.

Grande Scène Scène Azimuts Scène Monde Le Club Scène Diago Scène Sat Scène Squatt
Drapeau : Royaume-Uni Asian Dub Foundation Drapeau : France Vegastar Drapeau : France Umkuku Drapeau : Italie Marco Carola Drapeau : Suisse Guralumi Drapeau : France Les Petites Bourrettes Drapeau : Suisse Xicon
Drapeau : Allemagne Liquido Drapeau : France Jack's Cannonball Drapeau : France Narayana Drapeau : Suède Jeff Benett Drapeau : Suisse Brainless Drapeau : Suisse Iltika Drapeau : Suisse Nabokoff
Drapeau : Suisse Watcha Drapeau : Suisse Mother Kingdom Drapeau : Suisse Somogo Drapeau : Suisse Paul Eg Drapeau : Suisse Funky Rabbit Drapeau : Suisse Blunt Drapeau : Suisse Pamela Cash
Drapeau : Suisse The Bliss Drapeau : Suisse Hillside Drapeau : Suisse Gemini Drapeau : Suisse Papas Rojas Drapeau : Suisse Lapsus Drapeau : Suisse Ulky-Nuc
Drapeau : Suisse Steve Bel

Édition 2005[modifier | modifier le code]

La 25ème édition a eu lieu le 20 mai 2005. Pour l'occasion, le festival a invité Youssou N'Dour, Hooverphonic, Marcel et son orchestre, Les Caméléons, Burning heads, Akamassa, ...

Scène Sud Scène Nord Scène du Milieu Techno Scène Ouest Scène Est Scène Squatt
Drapeau : Sénégal Youssou N'Dour Drapeau : France Les Caméléons Drapeau : France Gnawa Diffusion Drapeau : Royaume-Uni Dave Angel Drapeau : France Alif SoundSystem Drapeau : France Kaophonic Tribu Drapeau : Suisse Djizoes
Drapeau : Belgique Hooverphonic Drapeau : France Burning Heads Drapeau : France Remna et le Saltana Drapeau : Espagne Davide Squillace Drapeau : France Brain Damage Drapeau : France Smokin'Fuzz Drapeau : Suisse Pression
Drapeau : France Marcel et son orchestre Drapeau : Suisse Akamassa Drapeau : France Madioko'n'rafika Drapeau : Suisse Jeff Swing Drapeau : Suisse Reverse Engineering Drapeau : France Lychen Drapeau : Suisse Lost Sphere Project
Drapeau : Suisse Mañana Drapeau : Suisse Kandyss Drapeau : Suisse S-Connexion Drapeau : Suisse L'Ironie du Son Drapeau : Suisse PIP Drapeau : Suisse Water Bleach
Drapeau : Suisse DJ Volta

Édition 2004[modifier | modifier le code]

L'édition 2004 du festival s'est déroulée le 14 mai.

Scène Sud Scène Nord Scène du Milieu Techno Scène Ouest Scène Est Scène Squatt
Drapeau : Autriche Bauchklang Drapeau : France Enhancer Drapeau : Portugal Alzira Canede Drapeau : Royaume-Uni Trevor Rockcliffe Drapeau : Suisse Kera Drapeau : France Masaladosa Drapeau : Suisse Grand Bastard Deluxe
Drapeau : France Pleymo Drapeau : Italie Shandon Drapeau : Espagne Realce Drapeau : Suisse SouthSoniks Drapeau : Allemagne Beanfield Drapeau : France Pipe Arrustut Drapeau : France LAN
Drapeau : France Spook & the Guay Drapeau : Suisse Watykan Drapeau : France Clem Drapeau : Italie Salvatore Freda Drapeau : Suisse Bon voyage Drapeau : Suisse Exunda Drapeau : Suisse Rambling Wheels
Drapeau : Suisse La Famille Bou Drapeau : Suisse Natural Session Drapeau : Suisse Skail Master Drapeau : Suisse Kolkhoz Drapeau : Suisse The Raspoutine Smoked Band Drapeau : Suisse Janesbrain
Drapeau : Suisse Bio Booster & Diego Orell Drapeau : Suisse Flying Red Fish

Édition 2003[modifier | modifier le code]

23ème édition et anniversaire des 150 ans de l'EPFL. Pour l'occasion le festival s'agrandit en ajoutant une scène dédiée aux musiques du monde : la scène 150ème. La programmation inclut HIM, Mass Hysteria, Daisybox. Cette édition était sold-out.

Scène Sud Scène Nord Scène 150ème Techno Scène Ouest Scène Est The Box
Drapeau : Finlande HIM Drapeau : Allemagne Donots Drapeau : Roumanie Fanfare Savale Drapeau : Suisse Mind-X Drapeau : Suisse Freebase Corporation Drapeau : France Dubians Drapeau : Suisse DJ Crusty
Drapeau : France Mass Hysteria Drapeau : Suisse Solo Dos Drapeau : France FFR Drapeau : Suisse Max b. Grant Drapeau : Suisse Subvox Drapeau : Suisse Branch Drapeau : Suisse Da Headstrong
Drapeau : France Daisybox Drapeau : Suisse Made in Mind Drapeau : Sénégal Zaouli Percussions Drapeau : Suisse PSR Dream Team Drapeau : Suisse Gardrecht Garden Drapeau : Suisse Gingala Drapeau : Suisse DJ JP
Drapeau : Suisse Zorg Drapeau : Suisse Body Bag Drapeau : Suisse Madwave Drapeau : Suisse DJ Tweak Drapeau : Suisse Babybliss Drapeau : Suisse Pietro Latino et Zena
Drapeau : Suisse Espee Drapeau : Suisse DJ RCK] Drapeau : Suisse Uzic live

Période 1999 - 2002[modifier | modifier le code]

En 2000, pour son vingtième anniversaire, le festival s'étend exceptionnellement sur deux soirs ; le site atteint 25 000 m² et la Grande Scène devient open air. Dès l'édition suivante, deux écrans géants encadrent la scène. La programmation inclut Archive, Sinsemilia, Mass Hysteria, Starsailor, Eskobar, Skirt, James Taylor Quartet, Silmarils, Ash ainsi que les DJ's Pure et Mind-X

Période 1995 - 1998[modifier | modifier le code]

Balélec attire toujours plus de monde, ce qui oblige le comité à l'agrandir continuellement jusqu'à atteindre 20 000 m² en 1998. L'affluence passe de 10 000 à 15 000 spectateurs durant cette période. La programmation inclut des groupes comme No One Is Innocent, K's Choice, Nada Surf, Radiohead, Urban Species, Dolly, New Model Army.

Période 1981 - 1994[modifier | modifier le code]

L'association à but non lucratif Balélec est fondée en 1981 sur une initiative professorale. Elle organise alors la première « Soirée dansante des étudiants du département d'électricité », qui accueille 500 personnes dans les anciens locaux de l'EPFL, avenue de Cour, à Lausanne. L'idée était de sortir du schéma « trigo, thermo, dodo », et de découvrir les joies de la musique et de la fête sur le lieu même des études grâce à quelques concerts. Rapidement, Balélec est majoritairement organisé par des étudiants pour tout le campus, et non plus seulement pour les étudiants de la section d’électricité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.ch.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Pop-rock-Folk-BALELEC-2013-13BAL.htm
  2. http://www.tink.ch/nouveau/article/2011/05/02/balelec-tempete-de-son-sur-lepfl/
  3. http://public.blek.ch/Presse/PressBookBalelec2011.pdf, page 13
  4. http://public.blek.ch/Presse/PressBookBalelec2011.pdf, page 3
  5. http://public.blek.ch/Presse/PressBookBalelec2011.pdf, page 7
  6. http://public.blek.ch/Presse/PressBookBalelec2011.pdf, page 18

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :