Ferruccio Tagliavini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ferruccio Tagliavini (Reggio d'Émilie, 14 août 1913 - Reggio d'Émilie, 28 janvier 1995) est un ténor italien, l'un des éminents tenore di grazia de son époque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tagliavini étudie d'abord à Parme avec Branducci, puis à Florence avec Bassi. Ses débuts à Florence en 1938, dans le rôle de Rodolfo de La Bohème, provoque une sensation pour son timbre évoquant Beniamino Gigli, et son expressivité proche de Tito Schipa, deux grands ténors de la génération précédente.

En 1941, il enregistre L'amico Fritz, sous la direction de Pietro Mascagni lui-même, pour le cinquantenaire de la création de l'œuvre. Il débute à La Scala de Milan en 1942, en Almaviva. Il chante alors dans toute l'Italie, s'imposant dans le répertoire lyrique italien et français (L'elisir d'amore, Don Pasquale, La sonnambula, Lucia di Lammermoor, Rigoletto, La traviata, Manon, Werther, L'Arlesiana, etc).

Une fois la guerre terminée, il entame une carrière internationale, avec des débuts au Teatro Colon de Buenos Aires en 1946, au Metropolitan Opera de New York en 1947, au Royal Opera House de Londres en 1950, à l'Opéra de Paris en 1951, etc.

Au fil des ans, Tagliavini aborde des emplois plus lourds, notamment Un ballo in maschera, Mefistofele, Tosca. Il quitte la scène en 1965, mais continue à se produire en concert jusqu'en 1977.

Tagliavini possédait l'un des plus beaux timbres de ténor de son époque, avec une exquise mezza voce et d'ineffables pianissimi. Il fut marié à la soprano Pia Tassinari.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Roland Mancini et Jean-Jacques Rouveroux, Le Guide de l'opéra, Fayard, 1986, (ISBN 2-2130-1563-6[à vérifier : isbn invalide])