Fernet-Branca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fernet Branca)
Aller à : navigation, rechercher

^

Bouteille de 70cl de Fernet-Branca.

Fernet-Branca est la dénomination commerciale d'un amer italien, inventée en 1836 par Bernardino Branca.

Description[modifier | modifier le code]

Surtout reconnue comme remède aux maux de tête et autres symptômes d’un état de forte ivresse, c’est une boisson alcoolisée à base de plantes au goût fort amer. Il contient entre autres de la gentiane, de la rhubarbe, de l’aloès, de la camomille, de la rue, de l’angélique, du safran, et vieillit un an en foudres.

Le Fernet-Branca peut se boire en apéritif, en digestif, voire en cocktail. Il est également réputé pour les estomacs fatigués, ou suite à des excès de boissons alcoolisées. Il est fabriqué depuis 160 ans en Italie. Une des distilleries du Fernet-Branca est située à Saint-Louis (Haut-Rhin). La distillerie du Haut Rhin a fermé en 2000 et est depuis 2004 le Musée d'art contemporain Fernet-Branca.

Il est particulièrement apprécié en Argentine et en Uruguay, où il est généralement consommé mélangé avec du Coca-Cola.

En cocktail[modifier | modifier le code]

Le Hanky panky est un cocktail reconnu comme grand classique, servi « on the rocks » ou sur glace pilée[1].

Historique du cocktail[modifier | modifier le code]

Le Hanky panky a été inventé à Londres, au bar du Savoy hotel, par sa patronne, Mrs. Ada Coleman, pour Sir Charles Hawtrey [1858 – † 1923][2], mentor du dramaturge Noël Coward). Elle en a donné la genèse, publiée dans les pages d’un journal, en 1925.

Les doses recommandées sont deux traits de Fernet-Branca, ainsi que du gin et du vermouth italien à mesures égales :

  • 1/5 de vermouth italien
  • 1/5 de gin
  • Deux traits de Fernet-Branca

Évocations artistiques[modifier | modifier le code]

Le Fernet-Branca est la boisson préférée de Carmen Cru, personnage de bande dessinée créé par Jean-Marc Lelong.

Dans le film des aventures de Batman "The Dark Knight Rises", Alfred mentionne son goût pour cette boisson et la déguste dans un café au bord de l'Arno à Florence.

Le Fernet-Branca est également évoqué, sous le simple nom de Fernat, dans le roman autobiographique Les Ritals de François Cavanna, comme un remède miracle dont les Italiens sont très férus et qui dégoute les Français.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Let’s Bring Back : The Cocktail Edition, par Leslie Blume, journaliste (208 pages) : p.  83[3]

Références[modifier | modifier le code]

  1. L’expression « on the rocks » signifie que le cocktail est servi sur glaçons entiers disposés au préalable dans le verre de service
  2. acteur de théâtre et de cinéma muet, producteur et patron de théâtre
  3. 26 septembre 2012 : date de sortie aux États-Unis

Liens externes[modifier | modifier le code]