Fernand Petzl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fernand Petzl

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Fernand Petzl dans son atelier en 1977

Naissance 7 avril 1913
Décès 1er juin 2003 (à 90 ans)
Grenoble
Nationalité Drapeau de la France France
Profession mécanicien, Industriel
Autres activités

Fernand Petzl (7 avril 1913 - 1er juin 2003[1] à Grenoble) est un spéléologue français. Il a fondé la société Petzl mondialement reconnue pour ses inventions facilitant les explorations souterraines, puis l'escalade et l'alpinisme. Son caractère humain, sa modestie, sa discrétion en font un personnage attachant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un immigrant de nationalité allemande (vivant en Roumanie) et d'une mère française, il passe une grande partie de sa vie dans son village de Saint-Ismier (près de Grenoble) au pied de la Dent de Crolles, dans le massif de la Chartreuse.

Dès 1933, il participe avec Pierre Chevalier aux explorations spéléologiques du Trou du Glaz, situé dans ce massif. C'est le début d'une grande aventure dont le but sera d'améliorer les méthodes de progression de cette époque.

À partir de 1961, il participe activement à la vie de la fédération française de spéléologie, particulièrement dans le domaine des secours.

Sa profession de mécanicien modeleur et son esprit inventif lui permettent de concevoir et de réaliser des équipements mécaniques pour l'exploration des gouffres. Pour aller plus loin dans ses explorations souterraines, il réalise des prototypes afin de remonter les puits depuis le bas, d'améliorer les techniques de désobstruction, de franchir des cascades... Avec son compagnon Brenot alias «Kiki», auquel on doit les premières griffes métalliques nommées singes pour remonter sur corde, ils mettent au point les amarrages scellés au plomb et les premiers mâts d'escalade.

Cette créativité en marge de son activité artisanale, valorisée par une liaison permanente avec les spéléologues, le conduira plus tard, avec ses fils, vers une grande réussite industrielle : la marque Petzl. Fernand Petzl commercialise puis améliore le descendeur et le bloqueur inventés par Bruno Dressler, puis développe l'éclairage spéléo avec allumage piézoélectrique. Les nouvelles techniques de progression qui se développent en parallèle rendent le spéléologue plus autonome dans les passages verticaux et l'affranchissent des attentes autrefois courantes au sein des équipes très hiérarchisées. Désormais plus réduites et plus efficaces, elles peuvent aller plus loin, plus profond, plus vite.

Son fils Paul ayant repris la direction de la société familiale, Fernand Petzl continue à concevoir des outillages et à réaliser des prototypes. Il s'éteint le 31 mai 2003 des suites d'une longue maladie.

Explorations souterraines[modifier | modifier le code]

Fernand Petzl participe dès 1933 aux explorations du massif de la Dent de Crolles dans l'équipe de Pierre Chevalier. En 1947, l'interconnexion de plusieurs gouffres, forme un grand réseau et devient la cavité la plus longue et la plus profonde du monde.

Quelques années plus tard, il participe activement aux expéditions au gouffre Berger. En 1956, l'équipe dépasse les 1 000 mètres de profondeur dans un gouffre et établit le nouveau record mondial de l'époque : -1 122 m. Une des galeries du gouffre Berger porte son nom.

En 1961, il reprend les expéditions dans la Dent de Crolles avec Michel Letrône.

Engagement fédéral en spéléologie[modifier | modifier le code]

En 1952, Fernand Petzl encadre le deuxième stage technique de l'histoire spéléologique française, organisé par Pierre Chevalier à la Dent de Crolles.

En 1964 il crée le « Comité départemental de Spéléologie de l’Isère ».

En 1970, les spéléologues de l'Isère, qui assurent déjà depuis 5 ans les secours souterrains, décident de se regrouper, de se structurer en association ressemblant à la SDMS (Société Dauphinoise de Secours en Montagne). La Société Spéléo Secours Isère, 3SI est née, Fernand Petzl en prend la tête et devient le premier Coordinateur Technique Départemental auprès du préfet de l’Isère. Pendant 12 ans, il dirige les opérations et intervient dans 35 secours. Cette organisation servira de modèle au futur Spéléo Secours Français.

Matériels et fabrication[modifier | modifier le code]

En 1933, Fernand Petzl commence à fabriquer pour son usage des échelles de spéléologie. À cette époque, il n'y avait pas de fabricant de matériel spécifique à cette activité. Les spéléologues adaptaient du matériel existant, ou le fabriquaient eux-mêmes.

En 1942, il teste de manière approfondie les premières cordes en nylon imaginées par Pierre Chevalier et fabriquées par Joanny. Il fabrique lui-même des échelles souples en grande quantité.

En 1968, Bruno Dressler lui apporte trois de ses inventions : les ancêtres du descendeur (système de poulies fixes à flasques) et du bloqueur sur corde. Il s'inspire de ces découvertes, dessine, améliore, met au point et diffuse ces nouveaux produits.

Fernand Petzl travaille alors dans son atelier artisanal de 75 m² situé au pied de la Dent de Crolles.

En 1972, il met au point le premier bloqueur de sécurisation, le shunt.

En 1973, il transforme son affaire, avec ses fils, en entreprise « F. PETZL » qui conçoit et fabrique les premières lampes frontales : l'éclairage spéléo avec système d'allumage piézoélectrique, et une lampe électrique : «la Petzl» qui deviendra plus tard, la «ZOOM».

Les activités de l'entreprise s'élargissent ensuite aux domaines de l'escalade, de la montagne, du canyoning, du matériel de sécurité, et aussi vers le grand public.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Fernand Petzl a été fait membre d'honneur de la Fédération française de spéléologie[1].

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Letrône, M. (2003) - « Fernand PETZL », ANAR Bull' n°13, ANAR-FFS, Lyon, p. 4

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]