Fernand Chapouthier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chapouthier.

Fernand Chapouthier, né à Bordeaux le et mort à Paris le , est un helléniste et archéologue français qui fut professeur à la Sorbonne et directeur adjoint de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après de brillantes études au lycée de Bordeaux, en compagnie de son frère jumeau Paul, Jean Louis Fernand Chapouthier, appelé Fernand Chapouthier, est admis en 1918 à l’École normale supérieure, où il rencontre notamment Pierre Demargne et Robert Flacelière. Il entre en 1922 à l’École française d'Athènes, où il se lie d’amitié avec Henri Seyrig. Il enseigne successivement aux universités de Dijon (1929-1931) et de Bordeaux (1931-1937), et finalement, après la soutenance, en 1936 de sa thèse sur « Les Dioscures au service d’une déesse », à la Sorbonne (1937-1953), où il devient, en 1941, professeur de littérature et civilisation grecques. En 1948, il est nommé directeur adjoint du chimiste Georges Dupont à l’École normale supérieure, où il meurt prématurément en 1953.

Fernand Chapouthier a effectué une double carrière d’helléniste, spécialisé dans l’œuvre d’Euripide, et d’archéologue spécialisé dans les études crétoises. Après avoir fouillé à Samothrace, il a notamment beaucoup participé aux fouilles du site crétois de Malia.

Deux rues portent son nom en Crète, l’une à Héraklion, l’autre à Malia. Marié à Odette Mazaubert[1] (1913-1994), connue sous le nom de « Carquelin » pour ses écrits en langue saintongeaise, Fernand Chapouthier a eu deux enfants, dont le biologiste et philosophe Georges Chapouthier.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur la Crète et le monde préhellénique :

  • Dans la série « Etudes crétoises », Tomes I (avec J. Charbonneaux, 1928), II (1930), III (avec R. Joly, 1934), IV (avec R. Joly, 1936), V (1938), VI (avec P. Demargne, 1942), X (1955).

Sur Euripide et la fin du Ve siècle av. J.-C. :

  • Euripide, Tome V (traduction et analyse critique avec L. Méridier), « Les Phéniciennes », Collection des Universités de France, 1950
  • Euripide, Tome VI (traduction et analyse critique avec L. Méridier), « Oreste », Collection des Universités de France, 1954
  • Euripide et l’accueil du divin, dans : « La notion du divin depuis Homère jusqu’à Platon », Publications de la Fondation Hardt, Vandoeuvres-Genève, 1955

Sur l’histoire et l’iconographie religieuse :

  • Les Dioscures au service d’une déesse, 1936

Synthèses et essais :

  • Introduction du livre « En Grèce », 1932
  • Introduction du livre « Retour en Grèce », 1934
  • Collaboration au volume « Les premières civilisations », 1950

Fernand Chapouthier est aussi l’auteur de nombreux articles scientifiques dans les domaines de la littérature et de l’archéologie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. G. Chapouthier, À propos de… Odette Mazaubert Chapouthier : un parcours littéraire atypique, Aguiaine, 2006, 253, p. 60-62, voir La Clotte