Fermo Camellini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fermo Camellini
Importez l’image de cette personne
Informations
Nom Camellini
Prénom Fermo
Date de naissance 7 décembre 1914
Date de décès 27 août 2010 (à 95 ans)
Pays Drapeau de l'Italie Italie/Drapeau de la France France
Spécialité Puncheur
Équipe professionnelle
1937-1939
1941
1942-1944
1946
1947
1948


1949
1950
1951
Urago
France Sport-Dunlop
Mercier-Hutchinson
Ray-Dunlop et Olmo
Benotto, Ray-Dunlop et Olmo
Metropole-Dunlop, Tebag,
Benotto, Olympia-Dunlop et Santamaria
Riva Sport-Dunlop et Tebag
Elvish-Fontan
Bertin
Principales victoires
1 course par étapes
Paris-Nice (1946)
1 classique
Flèche wallonne (1948)
2 étape sur les grands tours
Tour de France (2 étapes)

Fermo Camellini (né le 7 décembre 1914 à Scandiano, près de Reggio d'Émilie, en Émilie-Romagne en Italie mort accidentellement le 27 août 2010 à Beaulieu-sur-Mer) est un ancien coureur cycliste italo-français, qui débuta sa carrière en 1937 sous les couleurs de son pays natal, avant d'obtenir la nationalité française le 8 octobre 1948. Il était le dernier survivant des coureurs vainqueurs d'étapes sur le premier Critérium du Dauphiné libéré et le plus ancien vainqueur de Paris-Nice encore en vie jusqu'à sa mort en 2010 à l'âge de 95 ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lui et son frère Guerrino arrivent à Beaulieu-sur-Mer à l'âge de 10 ans, il y restera jusqu'à sa mort. Il montre très tôt des dispositions mais la pauvreté dans laquelle vivent les Camellini qui ont sept enfants oblige le jeune Fermo à devenir plombier. Fermo Camellini devient professionnel en 1937 et le reste jusqu'en 1951. Il remporta notamment Paris-Nice (1946), deux étapes du Tour de France 1947 et la Flèche wallonne (1948), au cours de sa carrière, perturbée par les années de guerre. Il détiendra pendant longtemps le record de participations à Paris-Roubaix avec 14 participations[1].

Il est le frère de Guerrino Camellini, lui-même ancien coureur cycliste professionnel en 1948. Après la fin de sa carrière il ouvrira toujours en compagnie de Guerrino un magasin de cycles "Au Tour de France" dont il s'occupera pendant près de 50 ans avant que son fils Serge le reprenne.

Toujours actif dans la vie de sa ville, il meurt des suites d'une mauvaise chute faite chez lui à l'âge de 95 ans[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1937
    • Nice-La Turbie
    • Grand Prix de Guillaumont
  • 1938
    • Circuit des Alpes
    • Nice-Annot-Nice
  • 1939
    • 1re et 2e étapes du Grand Prix de la Côte d'Azur
    • Grand Prix de la Côte d'Azur
    • Circuit des Maures
    • Circuit du Mont Ventoux
    • Tour du Gard
    • 2e du Tour du Vaucluse
    • 3e du Tour de l'Ouest
    • 6e de Paris-Nice
  • 1941
    • Nice-Annot-Nice
    • Nice-Mont Angel
    • 2e étape du Circuit du Mont Ventoux
    • Circuit du Mont Ventoux
    • Nice-La Turbie

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1947 : 7e, vainqueur de deux étapes
  • 1948 : 8e
  • 1949 : abandon

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Salut Grand Loup Fermo Camellini - www.saintjeancapferrat.com de septembre 2007 - consulté le 13/12/2011
  2. sprint final pour Fermo Camellini - www.lepetitnicois.fr du 3/10/2011 - Consulté le 13/12/2011

Liens externes[modifier | modifier le code]