Fermeture Éclair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fermeture à glissière)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zip, Fermeture et Éclair.
Fermeture Éclair

La fermeture Éclair, ou fermeture à glissière ou fermeture à crémaillère, est un dispositif mécanique permettant l'ouverture et la fermeture rapide d'un vêtement ou d'un sac, ou le raccordement et la séparation rapide de pièces de tissus (porte de tente par exemple).

Les premières fermetures rapides à glissières ont été élaborées aux États-Unis par les ingénieurs Elias Howe, Max Wolff et finalement Whitcomb Judson en 1891. Ces premières fermetures constituées d'œillets et de crochets avaient la fâcheuse tendance à s'ouvrir d'elles-mêmes.

C'est l'ingénieur américain Gideon Sundbäck qui, obtint en 1913 le brevet[1], pour la mise au point de la fermeture Éclair moderne en remplaçant le système d'œillets et de crochets par un dispositif de dents engrenées à l'aide d'un curseur.

En France et en Suisse romande, on utilise souvent le terme « fermeture Éclair », qui est une marque déposée de la société Éclair Prestil SN. Ce terme doit, à ce titre, s'écrire avec une majuscule initiale. On utilise parfois le terme onomatopéique anglophone « zip ». Au Québec, le mot « zipper » est utilisé par la majorité de la population, bien que les Québécois utilisent également le terme « fermeture Éclair » à l'écrit ou lorsqu'ils doivent s'exprimer avec des francophones d'autres origines. Le mot « tirette » est couramment utilisé en Belgique (et dans ses anciennes colonies) ainsi que dans le Nord-Est de la France.

Principe[modifier | modifier le code]

Fonctionnement de la fermeture Éclair.

La fermeture se compose de deux bandes de tissu fort sur lesquelles sont serties des dents métalliques. Les bandes sont mises en regard l'une de l'autre, les dents étant décalées. Le passage d'une navette, appelée curseur, comportant deux gorges qui se rejoignent, permet d'engrener les dents ou de les séparer. Les gorges servent à guider les dents lorsque l'on fait glisser le curseur. La tirette proprement dite est la languette accrochée au curseur et qui permet de le déplacer.

Évolution[modifier | modifier le code]

Si, généralement, les dents et le curseur étaient métalliques, on utilise maintenant parfois des matières plastiques.

Sur les chaussures, sur les vêtements, la fermeture Éclair est parfois remplacée par une fermeture Velcro.

On a aussi développé depuis les années 1970 des fermetures moulées en plastique fonctionnant sur le principe de la queue d'aronde : un curseur rapproche et engrène deux bandes support comportant l'une un motif en forme de queue d'aronde mâle et l'autre en forme de queue d'aronde femelle. Ce dispositif est utilisé par exemple sur des sacs plastiques à fermeture étanche réutilisables. C'est ce procédé qu'il convient plus précisément d'appeler « fermeture à glissière ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brevet déposé le 29 avril 1913 selon Radio-canada.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :