Ferdinand von Bubna und Littitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ferdinand von Bubna und Littitz
Image illustrative de l'article Ferdinand von Bubna und Littitz

Naissance 26 novembre 1768
Zamrsk, Bohême
Décès 5 juin 1825
Milan)
Grade Général
Autres fonctions Gouverneur de la Lombardie

Ferdinand Graf von Bubna und Littitz (Ferdinand de Bubna)(* 26 novembre 1768 à Zamrsk, Bohême; † 5 juin 1825 à Milan), général autrichien né au sein d’une famille de la noblesse appauvrie tchèque.

.

Il fut aide de camp de l'archiduc Charles, remplit diverses missions de 1812 et 1813 auprès de Napoléon Ier, commanda en 1813 le corps d'armée qui pénétra en France par Genève qu'il libéra à cette occasion de l'occupation napoléonienne qui durait depuis 1798[1]. En 1815, il commanda un autre corps d'armée en Savoie, et fut repoussé par Louis-Gabriel Suchet. Il fut nommé en 1821 gouverneur de la Lombardie.

À l'occasion du bicentenaire de la libération de Genève par les troupes de Von Bubna, l'acteur Suisse Jean-Luc Bideau interprétera une pièce de théâtre consacrée aux événements de cette période[2].

Toujours à l'occasion des fêtes du bicentenaire le grand spectacle officiel[3] donné au Port-Noir de Genève dès le 30 mai 2014 au soir comporte comme personnage célèbre ce général commandant une armée d'Autriche.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’épopée du libérateur tchèque de Genève », sur www.signegeneve.ch,‎ 3 novembre 2013 (consulté le 1 novembre 2014)
  2. Alimuddin Usmani, « L’épopée du libérateur tchèque de Genève », sur Signé Genève,‎ 13 novembre 2013 (consulté le 2 novembre 2014)
  3. « http://1814-geneve.ch/ » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.