Ferdinand de Majorque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ferdinand de Majorque (cat. : Ferran de Mallorca), né en 1278 et mort le 5 juillet 1316, est un prince catalan du Moyen Âge.

Troisième fils du roi de Majorque Jacques II et de son épouse la reine Esclarmonde de Foix, il reçut de son père la baronnie d'Aumelas. D'esprit aventureux, il se rendit à la cour de son cousin le roi Frédéric III de Sicile au début du XIVe siècle.

En 1308, le roi l'envoya en Thrace prendre la direction de la compagnie catalane, une troupe de mercenaires appelés Almogavres alors installés dans la péninsule de Gallipoli, depuis laquelle ils ravageaient les terres de l'empire byzantin. Toutefois un des chefs de la Compagnie, Bernat de Rocafort, jaloux de l'ascendant de Ferdinand sur ses hommes, créa une scission dans les rangs des Almogavres, dont quelques-uns seulement, sous la direction de Ramon Muntaner, rejoignirent le parti de Ferdinand. En route pour la Sicile, il fut capturé à Négrepont par les Vénitiens, et envoyé en « prison courtoise » à Naples sous la garde de son beau-frère Robert puis relâché au bout d'un an.

Après un épisode guerrier en Castille, à la prise d'Almería, il revint en Sicile en 1313 pour aider Frédéric III, alors en lutte contre les rois angevins de Naples et fut créé seigneur de Catane en récompense de ses services.

En 1314, il s'associa avec Marguerite de Villehardouin, qui revendiquait la principauté d'Achaïe, et épousa sa fille et héritière Isabelle de Sabran à peine âgée de seize ans. L'expédition destinée à prendre le contrôle de la principauté fut cependant retardée par la grossesse puis la mort de sa femme peu de temps après la naissance de son fils Jacques en 1315. Ferdinand s'employa à conquérir l'Achaïe au nom de son fils. Il y débarqua en juin 1315 et connut des succès initiaux, occupant une partie de la principauté et obtenant le ralliement de certains barons. L'autre prétendante, Mathilde de Hainaut, cousine d'Isabelle de Sabran, et épouse de Louis de Bourgogne, débarqua cependant à la fin de l'année et fut reconnue princesse par les barons, qui quittèrent le parti de Ferdinand sauf l'un d'eux.

Malgré une victoire sur les troupes de Mathilde en février à Picotin, il dut affronter au printemps 1316 les troupes de Louis qui avait débarqué en avril. Ferdinand attendit en vain des renforts siciliens et fut tué à la bataille de Manolada, le 5 juillet 1316.

Son fils Jacques fut ramené à Perpignan par le fidèle Ramon Muntaner, et devint roi de Majorque à la mort sans enfants de son oncle le roi Sanche.

Ferdinand avait épousé en 1315 Isabelle d'Ibelin qui lui donna un fils posthume, Ferdinand.

La fin de sa vie est connue grâce à la chronique écrite par Ramon Muntaner.