Ferdinand Julius Cohn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cohn.
Ferdinand Julius Cohn.

Ferdinand Julius Cohn est un botaniste et un microbiologiste allemand, né le 24 janvier 1828 à Breslau et mort le 25 juin 1898 dans cette même ville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de commerçant, il souffre d’une perte de l’ouïe à dix ans. Après ses études au fameux Maria-Magdalenen-Gymnasium et son baccalauréat, il étudie la médecine à Breslau et à Berlin et obtient un doctorat en 1847 à dix-neuf ans. Il est privatdozent à l’institut de physiologie de l’université de Breslau puis est nommé professeur de botanique en 1851 et dirige l’institut en 1859.

Il reçoit la médaille Leeuwenhoek en 1885 et la médaille linnéenne en 1895. Il étudie les bactéries qu’il classe parmi les plantes. Il est le premier à décrire le cycle de Bacillus. Ferdinand Julius Cohn est devenu membre étranger de la Royal Society le 4 mars 1897.

On considère qu’il est l’un des fondateurs, avec Robert Koch (1843-1910), de la bactériologie moderne. Il découvre le jardin botanique de Lorenz Scholz von Rosenau (1552-1599) à Breslau. Il enterré dans le cimetière juif de Breslau où sa tombe est toujours visible.

Liste partielle des publications[modifier | modifier le code]

  • Zur Naturgeschichte des Protococcus Pluvialis, Bonn 1851
  • Die Menschheit und die Pflanzenwelt, Breslau 1851
  • Der Haushalt der Pflanzen, Leipzig 1854
  • Untersuchungen über die Entwicklungsgeschichte der Mikroskopischen Algen und Pilze, Bonn 1854
  • Beiträge zur Biologie der Pflanzen (Schriftenreihe, Breslau, 1870 begründet)
  • Neue Untersuchungen über Bakterien, Bonn 1872-1875
  • Die Pflanze, Leipzig 1882

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cohn est l’abréviation botanique officielle de Ferdinand Julius Cohn.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI