Ferdinand (danseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferdinand et Médicis.
Ferdinand, de l'Académie royale de musique.
Lithographie de Vigneron, 1825.

Jean La Brunière de Médicis, connu à la scène sous le pseudonyme de Ferdinand, est un danseur français né à Bordeaux le 3 novembre 1791 et mort à Paris le 5 avril 1837.

Premier danseur du Ballet de l'Opéra de Paris dès 1813, Ferdinand tiendra les premiers rôles jusqu'à sa mort.

L'un des partenaires attitrés de Lise Noblet, il danse notamment à Londres avec elle en 1824.

En 1826, l'auteur de la Nouvelle biographie théâtrale dresse de Ferdinand un portrait plutôt acide : « Ferdinand, de l'Opéra, dit un jour à son camarade, M. Paul : gageons que je m'élève autant que toi. Gageons que non, dit M. Paul ; et il essaya, mais il ne put pas. Voyant qu'il perdrait son latin à aller de bas en haut et de haut en bas, il se mit à voltiger de droite à gauche et de gauche à droite, et la volubilité de ses jambes était telle, qu'on ne les voyait pas, et M. Paul se donnait des entorses en voulant l'imiter. Depuis lors, M. Ferdinand flamberge l'air par ci par là, et devient, de plus en plus, le fléau des mouches qu'il tue par milliers. Ses membres sont tout disloqués, tout élastiques. Si jamais il a la goutte, il en mourra de chagrin ».

Principaux rôles[modifier | modifier le code]