Feodor Stravinski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Feodor Stravinski dans le rôle du Meunier dans l'opéra La Roussalka de Dargomyjski
Tombe de Feodor Stravinski au Cimetière Tikhvine à Saint-Pétersbourg

Feodor Ignatievitch Stravinski (en russe : Фёдор Игнатиевич Стравинский), né à Noviy Dvor près de Rechitza (gouvernement de Minsk) le 20 juin (8 juin) 1843, décédé le 4 décembre (21 novembre) 1902 à Saint-Pétersbourg, est un chanteur et acteur russe ayant une voix de basse. Il est le père d'Igor Stravinski et le grand-père de Soulima Stravinski (en).

Vie et carrière[modifier | modifier le code]

Son père Ignace était un catholique et venait d'une famille noble polonaise, les Stravinski-Soulima[1], sa mère, Alexandra Ivanovna Skorokhodova, était la fille d'un petit propriétaire terrien russe. Feodor a été baptisé selon le rite orthodoxe en raison de la loi impériale qui exigeait que les enfants nés de mariages mixtes entre catholiques et orthodoxes soient élevés dans la foi orthodoxe russe[2],[3],[4].

En 1869, il a terminé ses études au lycée de Nijyn, où il chantait dans la chorale de l'église. Il a étudié le chant au Conservatoire de Saint-Pétersbourg en 1869-73. Il a ensuite étudié avec Camille Everardi (en) à Kiev.

Stravinski a commencé sa carrière de chanteur soliste à Kiev (1873-1876) avant de passer à Saint-Pétersbourg, où il a chanté au Théâtre Mariinsky pendant 26 ans, de 1876 à 1902. Il a été salué comme le successeur d'Ossip Petrov. Il a été reconnu pour son talent dramatique exceptionnel en tant qu'acteur, et il était considéré comme la basse de premier plan à l'Opéra impérial. Il était admiré pour la profondeur de ses analyses psychologiques et sa maîtrise de la mise en scène.

Stravinski a créé un certains nombres de personnages dans des opéras de Piotr Ilitch Tchaïkovski:

Il a aussi participé à la création de Cordelia de Nikolaï Soloviev (24 novembre 1880, Saint-Pétersbourg)[5], et il a créé le rôle du bonhomme Hiver dans l'opéra La Demoiselle des neiges de Nikolaï Rimski-Korsakov (1882; son fils Igor a été un élève de Rimski-Korsakov).

Stravinski est aussi connu comme un défenseur très actif de la musique de Mykola Lysenko, ayant souvent joué le rôle of Mykola dans l'opéra Natalka Poltavka, La Noyée.

Parmi ses grands successeurs on trouve Fédor Chaliapine et Lev Sibiriakov. Féodor Stravinski est mort en 1902 et a été enterré dans le Cimetière Tikhvine près du monastère de la Sainte-Trinité Alexandre Nevski.

Ses mémoires sont d'une valeur inestimable. Il avait aussi une bibliothèque unique qui était très populaire parmi les bibliophiles.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom "Stravinski" (polonais : Strawinski) provient de «Strava» (polonais : Strawa) - la petite rivière dans l'est de la Pologne, affluent de la Vistule
  2. Igor Stravinsky, Robert Craft, Memories and commentaries, University of California Press, 1981, p. 17
  3. Roman Vlad, Stravinsky, Cambridge University Press, 1978, p. 3
  4. Scott Lubaroff, An examination of the neo-classical wind works of Igor Stravinsky: the Octet for winds and Concerto for piano and winds, E. Mellen Press, 2004, p. 5
  5. "Soloviev, Nikolai Feopemptovich" in Grove Dictionary of Music and Musicians, 5th ed.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionnary of Musicians »], t. 3 : P-Z, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 1995 (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4728 p. (ISBN 2-221-07778-4), p. 4065
  • Lysenko, I. A, Dictionary of Ukrainian singers, Kiev, 1997