Felix Warburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Felix Moritz Warburg

Felix Moritz Warburg 14 janvier 1871 à Hambourg; † 20 septembre 1937 à New York est un banquier germano-américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Félix Warburg est né dans la famille de Moïse Warburg, un banquier allemand. Ses frères étaient respectivement ; le premier : critique d'art, (Aby Warburg), le second : «le père de la Réserve fédérale des États-Unis» (Paul Warburg), le troisième : le directeur de la banque Warburg : (Max Warburg), et le quatrième (Fritz Warburg) : théologien .


Félix Warburg s'installa aux États-Unis en 1894[1]. Il se maria cette même année avec Fride Shiff, la fille du président de la société «Kuhn, Loeb & Co» Jacob Schiff. Il devint un des anciens associés de cette société «Kuhn, Loeb & Co». Après la mort de Jacob Schiff en 1920, la banque Kuhn, Loeb & Co fut reprise par Otto Kahn et Félix Warburg. Le Kfar-Warburg lui rend hommage en Israël.

En 1910 il participa à un crédit pour la modernisation du complexe militaro-industriel de Grande-Bretagne dans le cadre de la loi sur la « modernisation de la flotte civile et militaire de Grande-Bretagne»[2].

Félix Warburg fut un des fondateurs de l' American Jewish Joint Distribution Committee avec Jacob Schiff et (en: Louis B. Marshall). Il se fit connaître comme philanthrope actif et leader de la communauté juive du début du xxe siècle[1]. Warburg participa au développement des colonies juives en Terre d'Israël, accordant son appui à la "corporation économique de Palestine et à l' Université hébraïque de Jérusalem, il prit part à l'élargissement des activités de l'Agence juive[1].

En 1927, Félix Warburg visita l'Union soviétique, en qualité de dirigeant du projet «Agro-Joint» de l'(American Jewish Joint Distribution Committee). Il visita une quarantaine de Colonies en Ukraine et en Crimée. A Brest, en Biélorussie il donna son nom et sa contribution à la Colonie Warburg qui consistait en un ensemble architectural de maisons en bois destinées à des familles juives pauvres de la ville.

Félix Warburg et son épouse eurent quatre fils : Frédérik, Gérald, Pol et Édouard. Ils eurent aussi une fille Karola qui en 1916 épousa Walter Nathan Rothschild[3].


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Modèle:ЭЕЭ
  2. (ru)Сергей Виряскин. Короли финансового капитала. Миллиардеры в эпоху первой мировой войны и расцвета империализма.
  3. (en)MISS WARBURG IS BETROTHED. Статья в газете «New York Times»