Felicisimo Ampon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Felicisimo Ampon
Carrière professionnelle
1939 – 1968
Nationalité Drapeau des Philippines Philippines
Naissance 27 octobre 1920
Drapeau : Philippines Manille
Décès 7 octobre 1997 (à 76 ans)
Drapeau : États-Unis Highland Park
Surnom Mighty Mite
Totoy[1]
Taille / poids 1,5 m (4 11) / 52 kg (114 lb)
Prise de raquette Droitier
Palmarès
En simple
Titres 30
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - 1/4 1/16 1/8
Mixte - 1/4 - -

Felicisimo H. Ampon, né le 27 octobre 1920 à Manille et décédé le 7 octobre 1997 à Highland Park, est un ancien joueur de tennis philippin.

Il est considéré comme le meilleur joueur de tennis philippin. Il a connu son heure de gloire dans les années 50 où il a atteint à deux reprises les quarts de finale des Internationaux de France de tennis.

Il a participé à 36 rencontres de Coupe Davis entre 1939 et 1968. Il n'a pas manqué une seule rencontre jusqu'en 1960. Il détient le record de victoires (40 pour 35 défaites) en équipe de Philippines de Coupe Davis.

Son frère Felix et sa sœur Desideria ont également joué au tennis à au niveau.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a étudié à la Far Eastern University (en)[2] et il y remporte le tournoi universitaire en simple en 1938.

Ses débuts en Coupe Davis en 1939 marquent également le retour de l'équipe dans la compétition après 10 ans d'absence. Associé à Amado Sanchez, ils perdent leurs 5 matchs contre les australiens John Bromwich et Adrian Quist. La deuxième Guerre mondiale marque l'arrêt de l'épreuve pendant 6 ans. En 1946, ils affrontent les américains à Saint-Louis et échouent une nouvelle fois 5 à 0. Ampon perd notamment un match contre l'un des meilleurs joueurs de l'époque, Frank Parker sur le score de 6-0, 6-0, 6-0. La troisième rencontre a lieu à domicile contre le Pakistan. Il s'agit de la première victoire de l'équipe en Coupe Davis. Ils ne laissent que 17 jeux à leurs adversaires en 5 matchs.

En 1951, l'équipe atteint les quarts de finale. Une victoire sur le Japon en 1957 et sur le Sri Lanka en 1958 permettent à Felicisimo Ampon et Raymundo Deyro d'atteindre les demi-finales de l'épreuve. Ils s'inclinent 5 à 0 contre les américains emmenés par Vic Seixas et les italiens de Nicola Pietrangeli. Ils récidivent deux ans plus tard mais perdent une nouvelle fois contre les Etats-Unis. En 1964, il permet à son équipe de se qualifier une dernière fois pour les demi-finales de la compétition grâce notamment à une victoire sur Premjit Lall (6-0, 6-3, 7-5). En demi, il perd sèchement ses deux simples contre les suédois Ulf Schmidt et Jan-Erik Lundqvist. Alors âgé de 47 ans, il joue et remporte sa dernière rencontre de Coupe Davis en 1968 contre le jeune Toshiro Sakai, 21 ans.

Il participe à son premier tournoi du Grand Chelem en 1939 à l'US Open. Il perd au premier tour contre le futur vainqueur du tournoi, Bobby Riggs (2-6, 6-4, 6-4, 10-8). En 1949, il atteint les huitièmes de finale à Roland-Garros mais échoue contre le finaliste de l'épreuve, Budge Patty (7-5, 6-3, 6-4). En 1951, il parvient à mener 2 sets à 1 en huitième de finale du tournoi de Roland-Garros contre le meilleur joueur de l'époque, l'australien Frank Sedgman (6-3, 1-6, 3-6, 7-5, 7-5). Celui-ci atteindra les demi-finales et remportera le tournoi en double. Cette performance le fera connaître du grand public[3].

En 1952, il atteint les quarts de finale des Internationaux de France en battant notamment Bernard Destremau (5-7, 6-3, 7-9, 6-3, 7-5) et surtout Tony Trabert (n°2 mondial) en huitièmes (7-5, 6-1, 6-1). Il s'incline sèchement contre Ken McGregor, récent vainqueur du Championnat d'Australie 6-1, 6-1, 6-2. Il accède à nouveau à ce stade de la compétition l'année suivante lors du même tournoi. Il remporte facilement ses trois matchs et prend sa revanche en huitièmes sur Budge Patty qui l'avais battu quatre ans plus tôt. Il perd en quart contre le meilleur joueur du moment, Ken Rosewall (6-2, 6-1, 6-1).

Il joue son dernier tournoi du Grand Chelem 11 ans plus tard à Forest Hills où il perd au premier tour. Dans les années 60, il joue essentiellement la Coupe Davis.

Il prend sa retraite officielle en 1968. Il a travaillé en tant qu'agent à la Banque Nationale des Philippines ainsi qu'à Hong Kong et Chicago.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Son petit gabarit (1 mètre 50 pour 52 kilos) lui permettait de mettre en avant sa rapidité et son agilité sur le court. Il frappait la balle avec une grande précision et était un très bon retourneur.

Durant sa carrière, il a notamment battu Vic Seixas, Jaroslav Drobný, Bill Talbert et Tony Trabert.

Palmarès (partiel)[modifier | modifier le code]

En 1948, il devient le premier joueur asiatique à remporter le tournoi de consolation de Wimbledon. Il s'agit d'un tournoi regroupant les joueurs ayant échoué entre le premier et le troisième tour. Ce tournoi a disparu dans les années 70.

En 1950, il remporte le Championnat Panaméricain de tennis à Mexico en battant Tom Brown en finale (6-3, 6-8, 6-4, 6-3). Il s'agit de la plus importante victoire de sa carrière[4].

Il est médaillé d'argent en simple et d'or en double (avec Raymundo Deyro) aux Jeux asiatiques de 1958.

Il compte à son actif 30 tournois internationaux dont le tournoi de Cologne en 1951 où il bat le meilleur joueur de l'époque, Jaroslav Drobný (2-6, 6-1, 6-0, 6-1).

Titres en simple[modifier | modifier le code]

Finales en simple[modifier | modifier le code]

Titre en double mixte[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surf. Partenaire Finalistes Score
1 1951 Internationaux d'Italie, Rome Terre battue États-Unis Shirley Fry États-Unis Doris Hart
Drapeau : Suède Lennart Bergelin
8-6, 3-6, 6-4

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1939 2e tour (1/32) États-Unis B. Riggs
1946 3e tour (1/16) États-Unis H. Flam
1948 2e tour (1/32) Drapeau : Pays-Bas H. van Swol 1/8 de finale États-Unis E. Cochell
1949 1/8 de finale Drapeau : États-Unis B. Patty 3e tour (1/16) Drapeau : Australie G. Brown 1/8 de finale Drapeau : États-Unis G. Mulloy
1950 1/8 de finale États-Unis B. Talbert 3e tour (1/16) Drapeau : Tchécoslovaquie J. Drobný 1/8 de finale États-Unis S. Schwartz
1951 1/8 de finale Drapeau : Australie F. Sedgman 2e tour (1/32) Drapeau : Suède L. Bergelin
1952 1/4 de finale Drapeau : Australie K. McGregor 2e tour (1/32) Drapeau : Australie D. Candy 1/8 de finale États-Unis D. Savitt
1953 1/4 de finale Drapeau : Australie K. Rosewall 3e tour (1/16) Drapeau : Australie G. Worthington
1964 1er tour (1/64) Drapeau : Afrique du Sud C. Brebnor
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]