Felice Cavallotti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monument à la mémoire de Felice Cavallotti érigé à Verbania (Piémont).

Felice Carlo Emmanuelle Cavallotti (né le à Milan, dans l'actuelle région Lombardie, alors capitale du royaume lombard-vénitien et mort le à Rome) est un journaliste, publiciste et homme politique italien de gauche du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Felice Cavallotti prit part aux campagnes du Risorgimento de 1860 et 1866 au sein du corps garibaldien. Il acquit une certaine notoriété journalistique par les caricatures et pamphlets anti-monarchistes qu'il publia dans la Gazzetta di Milano et la Gazzettino Rosa entre 1866 et 1872. Il commenta également la mort de Garibaldi dans les pages de l'Indipendente napolitain, dirigé par Alexandre Dumas, père.

Cofondateur du Parti Radical historique, il fut élu au parlement en septembre 1878 et il succéda en 1886 à la tête de l'extrême-gauche italienne à la mort de Agostino Bertani. Son éloquence acerbe et ses plaidoyers pour une réforme démocratique des institutions italiennes en firent une des figures les plus populaires de la vie politique de son pays, après Francesco Crispi contre lequel il mena d'incessantes campagnes.

Cavallotti mourut à Rome dans un duel l'opposant à Ferruccio Macola, le directeur de la Gazzetta di Venesia.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paolo Bardazzi : Felice Cavallotti: nella vita, nella politica, nell'arte, con documenti editi ed inediti, R. Sandron, 1898.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.