Fazang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fazang (chinois : 法藏; pinyin : Fǎzàng; Wade-Giles : Fa-tsang, 643-712) est le troisième des cinq patriarches de l'école Huayan du bouddhisme mahāyāna. Il a composé plus de cent volumes d'essais et des commentaires. Il était célèbre en raison de ses démonstrations empiriques et théoriques dans la cour impériale de l'Impératrice Wu Zetian qui était sa protectrice officielle[1]. Ses essais Sur le Lion D'or et Sur une Petite tache de Poussière sont parmi les œuvres les plus célèbres de l'école Huayan du bouddhisme chinois. Le lion y symbolise le monde des phénomènes et l'or y symbolise le principe (Li) qui ne possède pas de forme propre mais peut toutes les emprunter. Ainsi est illustré l'interdépendance et l'interpénétration de tous les phénomènes, l'unité et l'identité de tous les phénomènes au sein du Tout ainsi que la présence immédiate du principe dans chacune de ses manifestations[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Antonio Forte, Political Propaganda and Ideology in China at the End of the Seventh Century, Instituto Universitario Orientale, Naples, 1976.
  2. Cf. Histoire de la pensée chinoise d'Anne Cheng, ch. 16 L'école Huayen pp. 399-401, Seuil, 1999 et Dictionnaire de la Sagesse orientale, pp. 231-232, Robert Laffont, 1989.

Liens externes[modifier | modifier le code]