Faustin Wirkus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Localisation de l'île de La Gonâve à Haïti

Faustin Wirkus (né en 1897 à Pittsburgh en Pennsylvanie - mort le 8 octobre 1945 à Hazleton en Pennsylvanie), militaire américain, proclamé roi de l'île de La Gonâve, à Haïti, sous le nom de Faustin II.

Contexte[modifier | modifier le code]

Faustin Wirkus est le fils d'émigrants d'origine polonaise par son père et franco-polonaise par sa mère.

Il était sergent-chef de l'United States Marine Corps, lorsqu'il arriva à Haïti, en 1915, au moment de l'intervention militaire américaine dans ce pays qui dura jusqu'en 1934. Faustin Wirkus se proposa alors pour une affectation sur l'île de La Gonâve. Nommé lieutenant, il fut envoyé sur celle-ci pour une période de trois ans.

Croyance[modifier | modifier le code]

Faustin Wirkus débarque à La Gonâve dans le port de l'Anse-à-Galets. Il découvre cette île isolée et repliée sur ses traditions. Une prêtresse respectée par la population règne sur ce territoire, entourée de sa cour. Elle entre en contact avec cet étranger qui porte le même prénom que l'ancien empereur d'Haïti Faustin Ier, mort en 1867. Or, selon les croyances vaudous, il était dit qu'un nouvel empereur, réincarnation de l'empereur défunt, débarquerait un jour sous le nom de Faustin II. La prêtresse et ses disciples vont croire en l'arrivée de ce nouvel empereur en la personne de Faustin Wirkus. Ce dernier, d'abord étonné, va s'accommoder de cette situation inédite en bonne entente avec la prêtresse et la population. Considéré comme souverain, il va ainsi régner pendant trois ans sur cette île. Ses supérieurs militaires seront même satisfaits de son travail d'administrateur à La Gonâve.

À la fin de son séjour militaire, il quitte l'île et fait ses adieux à la prêtresse, ainsi qu'à l'ensemble de la population insulaire. Il ne reviendra jamais à Haïti.

Une fois retraité de l'armée, il écrit cette aventure dans un livre intitulé Le Roi blanc de La Gonâve (titre original : The White king of La Gonâve).

Il meurt en Pennsylvanie dans la ville d'Hazleton en 1945.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Faustin Wirkus, Le Roi Blanc de La Gonâve. Le Culte Du Vaudou En Haïti. 1915-1929, Éditions Payot, Paris, 1932.