Fauste Andrelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Publius Faustus Andrelinus, né en 1450 et décédé en 1518), connu dans les lettres françaises sous le nom de Fauste Andrelin, et dont le nom italien d'origine n'est pas connu (Publio Fausto Andrelini est une italianisation postérieure de son nom de plume latin), fut un poète latin moderne de la Renaissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Forlì, en Romagne, Publio Fausto Andrelini obtint dès l'âge de 22 ans la couronne poétique à Rome. Il vint à Paris en 1488, avec le cardinal de Gonzague, et y enseigna les belles-lettres jusqu'à sa mort. Il était lié d'amitié avec Érasme qui le combla d'éloges de son vivant et qui plus tard l'attaqua violemment[1].

Il jouissait de la protection de Charles VIII, de Louis XII et de François Ier, et célébra ces princes dans un grand nombre de poésies.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Élégies (Elegiarum lib) (Paris, 1492),
  • De Neapolitanâ victoriâ (1496),
  • Poésies érotiques (Livia seu Amorum lib) (Venise, 1501),
  • De secundâ victoriâ Neapolitanâ, à Ludovico XII reportatâ (1502),
  • De regiâ in Genuenses victoriâ (1509),
  • Distiques moraux (Hecatodisti on) (Paris, 1519).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.88

Sources[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Fauste Andrelin » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)