Faura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Faura
Blason de Faura
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Communauté valencienne Communauté valencienne
Province Valence
Comarque Camp de Morvedre
District judic. Sagonte (Municipio)
Maire
Mandat
Antoni Francesc Gaspar Ramos
2007
Code postal 46512
Démographie
Gentilé faureros
Population 2 959 hab. (2005)
Densité 1 849 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 43′ 35″ N 0° 15′ 49″ O / 39.7263, -0.263715 ()39° 43′ 35″ Nord 0° 15′ 49″ Ouest / 39.7263, -0.263715 ()  
Altitude 27 m
Superficie 160 ha = 1,6 km2
Divers
Saint patron Ascension de la Vierge et la « Santa Barbara », en août
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Faura

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Faura
Liens
Site web Site Officiel de Faura

Faura est une commune d’Espagne, située dans la Province de Valence et dans la région de la Communauté valencienne. Elle fait partie de la comarque de Camp de Morvedre et jouxte au nord celle de la Plana Baixa.

Localisation de la Province de Valence Localisation de Camp de Morvedre dans la Province de Valence

Localisation de Faura dans la comarque de Camp de Morvedre

Géographie[modifier | modifier le code]

A l’exception d’un petit secteur sud-ouest situé dans les monts de la Rodana, le territoire communal couvre la partie inférieure de la plaine de Vall de Sego. L’essentiel de la zone est dédié aux orangeraies mais on note une forte poussée de l’urbanisation. Valence est à 34 km au sud de Faura.

Localités limitrophes[modifier | modifier le code]

Benifairó de les Valls, Quart de les Valls, Quartell et Benavites sont les quatre localités limitrophes de Faura.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue de Faura depuis l'Ermitage du Bon secours de Benifairó de los Valles.
Porte d'entrée de la Maison comtale.
Façade de l'église des Santos Juanes.

D’origine musulmane, Faura est le fruit de la réunion de plusieurs fermes ou hameaux tel que Llogarets de Sego. Après la reconquête, le village fut placé sous la juridiction de Morvedre.

En 1473, le roi Jean II de Castille créa une nouvelle seigneurie avec juridiction Alphonsine et droit d’impôt dans laquelle Faura était regroupé avec Rumbau et Almorig. Cette seigneurie fut octroyée à Pere Ramon de Monsoriu et resta en possession de ses descendants jusqu’à la fin du XVIe siècle. Elle passa ensuite aux mains de Juan de Villarrasa.

En 1647, Philippe IV d'Espagne éleva la seigneurie au rang de comté. Peu après les Vives de Canyamars en prirent la possession et la gardèrent jusqu’à la suppression des juridictions seigneuriales en 1814.

Au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle on rattacha le hameau de Rumbau à la commune. En 1844 les communes de Faura et de Benifairó de les Valls fusionnèrent pour constituer la commune de « Villa de la Union ». Cette association fut rompue en 1906.

Durant la IIe république et au cours de la guerre civile l’endroit fut un foyer de la gauche républicaine, ce qui causa une forte répression politique durant l’après-guerre.

De 1940 jusqu’à la fin des années 60 plusieurs contentieux opposèrent Faura à la commune de Sagonte. Le but était d’agrandir un territoire communal restreint et de garantir des ressources plus régulières. Ces tentatives n’eurent aucun résultat.

Économie[modifier | modifier le code]

L’essentiel de l’économie repose sur la culture des agrumes et sur l’industrie liée à leur transformation. Toutefois, des années 2000 à 2008, l’explosion de l’immobilier a changé radicalement l’aspect et l’économie du secteur.

Loisirs et culture[modifier | modifier le code]

Faura possède une harmonie municipale de qualité qui compte de nombreux musiciens. La commune est équipée d’une bibliothèque municipale, d’un gymnase et d’un complexe sportif. Comme dans de nombreux villages valenciens, la tradition est de jouer à la Galotxa, variante de la pelote valencienne.

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Saint Jean.
  • Maison comtale fortifiée.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Fêtes patronales[modifier | modifier le code]

Elles ont lieu au milieu du mois d’août pour fêter l’Ascension de la Vierge et la « Santa Barbara ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]