Fast bowling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le fast bowling est, avec le spin bowling, l'une des deux grandes familles de techniques de lancers au cricket. Les lanceurs qui pratiquent le fast bowling sont les fast bowlers ou pace bowlers. La principale caractéristique de leurs lancers est la vitesse élevée qu'ils donnent à la balle.

Rôle[modifier | modifier le code]

Le fast bowler essaye de tromper le batteur principalement grâce à la vitesse qu'il impulse à la balle. Il est généralement utilisé par son capitaine lorsque la balle est neuve[1]. Certains fast bowlers donnent de l'effet à la balle pour qu'elle tourne alors qu'elle est en l'air : on parle de swing bowling. D'autres font en sorte que la balle change de direction en rebondissant sur sa couture : cette technique est le seam bowling[1].

Lancers[modifier | modifier le code]

Types des lancers en fonction de leur longueur.

Le bouncer est un lancer dans lequel la balle rebondit relativement près du lanceur, et qui a ainsi le temps de monter au niveau de la poitrine ou de la tête du batteur adverse. À l'inverse, le yorker rebondit près des pieds du batteur qui fait face au lancer[1].

Grands noms[modifier | modifier le code]

L'Australien Glenn McGrath est le fast bowler ayant le plus de wickets à son actif en Test cricket[2]. Le pakistanais Wasim Akram détient le record similaire en One-day International[3]. Si aucun fast bowler ne fait partie des cinq joueurs du XXe siècle désignés par Wisden, l'australien Dennis Lillee, le néo-zélandais Richard Hadlee et le pakistanais Imran Khan figurent parmi les dix joueurs les mieux classés lors du vote organisé par l'almanack[4].

L'International Cricket Council dispose d'un système de notation des lanceurs dans les deux formes de cricket internationales les plus anciennes, le Test cricket et le One-day International. Les joueurs sont notés en fonction de leurs performances du moment, et un classement des meilleurs notes de tous les temps est disponible. En Test cricket, les anglais Sydney Barnes et George Lohmann sont les mieux classés, tandis que le barbadien Joel Garner est en tête en One-day International[5],[6].

Records[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « A basic guide to the game - Bowling styles », Cricinfo.com (consulté le 19 septembre 2008)
  2. (en) « Cricinfo - Records - Test matches - Most wickets in career », Cricinfo.com (consulté le 19 septembre 2008)
  3. (en) « Cricinfo - Records - One-day Internationals - Most wickets in career », Cricinfo.com (consulté le 19 septembre 2008)
  4. (en) « Five cricketers of the century », Wisden Cricketers' Almanack,‎ 2000 (lire en ligne)
  5. (en) « Reliance Mobile ICC Best-Ever Test Bowling Ratings », International Cricket Council (consulté le 19 septembre 2008)
  6. (en) « Reliance Mobile ICC Best-Ever ODI Bowling Ratings », International Cricket Council (consulté le 19 septembre 2008)

Articles connexes[modifier | modifier le code]