Farrokh Ghaffari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Farrokh Ghaffari (en persan : فرخ غفاری) est un écrivain, critique de cinéma et réalisateur iranien (192117 décembre 2006)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires en Belgique et universitaires à Grenoble en France, il retourne à Téhéran. Il fonde le Festival de Shiraz et la cinémathèque de Téhéran. Il tourne en 1958 Le Sud de la ville, film d'inspiration néoréaliste interdit et détruit par la censure du Shah[2]. Il est pendant plusieurs années l'un des dirigeants de la télévision iranienne.

Critique de cinéma, il collabore aux revues L'Âge du cinéma et Positif.

Il s'exile à Paris au moment de la révolution islamique.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1958: Jonoub-e Shahr - Actrices : Fakhri Khoorvash et Leyli Soroush - Acteurs : Abdlo-Ali Homayoun, Farhang Amiri et Ebrahim Bagheri
  • 1965: Shab-e Quzi (Nuit de bossu) - Actrice: Pari Saberi - Acteurs : Khosrow Sahami, Mohamad Ali Keshavarz
  • 1975: Zanbourak - Actrices: Pouri Banaï, Shahnaz Tehrani - Acteurs: Parviz Sayyad, Jahanguir Forouhar, Nowzar Azadi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il est inhumé à Paris, au cimetière de Montparnasse
  2. Jean-Michel Frodon, Les Cahiers du cinéma, no 620, février 2007, p. 79

Liens externes[modifier | modifier le code]