Fara (hérule)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fara.

Fara, Phara ou encore Pharas, est un officier barbare au service de l'Empire byzantin, dans la première moitié du VIe siècle.

À l'instar du roi Wisand et de Sinduald, Fara est un Hérule qui participa à la tentative byzantine de reconquête de l'ancien Empire romain d'Occident sur les « Barbares », organisés en royaumes plus ou moins puissants. Il se signala d'abord en Orient contre les Perses, à la tête d'une troupe de mercenaires hérules (vers 530). En 533, Fara est en Afrique où il participa, sous les ordres du général Bélisaire, à la guerre victorieuse menée par Byzance contre les Vandales du roi Gélimer. Il assiégea notamment ce dernier, retranché sur le mont Pappua (peut-être le Djebel Nador), et l'encouragea à se rendre aux Byzantins (début 534).

Il participa peut-être également à partir de 535 à la longue guerre de reconquête byzantine de l'Italie sur les Ostrogoths, mais c'est incertain.

L'historien byzantin Procope de Césarée dira à propos de Fara : « [il] était actif, vigilant et, quoique Hérule de nation, fidèle et vertueux. Je le remarque, parce que c'est une chose bien rare de trouver un Hérule qui ne soit ni ivrogne, ni perfide, ni entaché de vice. Fara n'en est que plus digne de louanges, puisque tous les Hérules qui servaient sous ses ordres suivaient son exemple ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]