Far-eastern blot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le far-eastern blot est une technique de biologie moléculaire par transfert de molécules développée par T. Taki en 1994 [1] [2] pour analyser les lipides puis adaptée à d'autres molécules (métabolites, hormones, médicaments, etc.)

Principe[modifier | modifier le code]

Principe des techniques de transfert de molécules.
Dans un far-eastern blot, l'électrophorèse est remplacée par une chromatographie sur couche mince.

Cette technique se déroule en 3 étapes : la séparation des molécules à analyser, le transfert sur une membrane de PVDF puis la détection de ces molécules. Contrairement aux autres techniques de transfert qui utilisent préférentiellement l'électrophorèse comme méthode de séparation, le far-eastern blot utilise la chromatographie sur couche mince haute-performance, compatible avec les molécules hydrophobes ou non-ioniques. Après le transfert sur une membrane, plusieurs méthodes de détection peuvent être utilisées :

Il est également possible d'utiliser cette technique sans séparation (technique du dot blot).

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Taki T., Handa S. and Ishikawa D., « Blotting of Glycolipids and Phospholipids from a High-Performance Thin-Layer Chromatogram to a Polyvinylidene Difluoride Membrane », Analytical Biochemistry, vol. 221, no 2,‎ septembre 1994, p. 312-316 (lire en ligne)
  2. (en) Taki T., Kasama T., Handa S. and Ishikawa D., « A Simple and Quantitative Purification of Glycosphingolipids and Phospholipids by Thin-Layer Chromatography Blotting », Analytical Biochemistry, vol. 223, no 2,‎ décembre 1994, p. 232-238 (lire en ligne)
  3. Taki T., Ishikawa D., Handa S. and Kasama T.
    Direct Mass Spectrometric Analysis of Glycosphingolipid Transferred to a Polyvinylidene Difluoride Membrane by Thin-Layer Chromatography Blotting
    Analytical Biochemistry Volume 225, Issue 1, February 1995, Pages 24-27