Farès al-Khoury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Farès al-Khoury

Farès al-Khoury (en arabe : فارس الخوري) , né le 20 novembre 1873 et décédé le 2 décembre 1962, est un homme politique ottoman puis syrien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a étudié à l'université américaine de Beyrouth.

Il est député chrétien (de confession protestante) de Damas au Parlement ottoman en 1908.

À la formation de l'éphémère Royaume de Syrie en 1920 avec Fayçal ben Hussein comme roi proclamé par le "congrès syrien", il devient ministre des Finances, puis ministre de l'Enseignement en 1926 (d'avril à juillet), député à l'Assemblée constituante syrienne en 1928, élu au Parlement syrien en 1932, réélu en 1936 (et président du parlement jusqu'en 1939), 1943 (et président du parlement jusqu'en 1944).

Il est Premier ministre de novembre 1944 à septembre 1945 (date à laquelle il redevient président du parlement jusqu'au coup d'État de Hosni Zaïm en 1949) et 1947, Premier ministre du 25 octobre 1954 au 13 février 1955, quand son gouvernement, hostile à l'union avec l'Égypte (République arabe unie), est renversé par le parlement.

Il est le grand-père de l'auteur et romancière syrienne Colette Khoury.