Fantôme dans la machine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Fantôme dans la machine est la description et l'analyse critique par Gilbert Ryle du dualisme cartésien. Ryle a introduit cette expression dans son livre, La Notion d'esprit, en 1949. Elle signifie que l'activité mentale appartient à une catégorie différente de l'activité physique, et que leurs interactions sont inconnues.

Selon ce même auteur, les affaires du corps physique sont du domaine public, tandis que les affaires de l'esprit ne pourront jamais sortir du domaine privé : cette idée a été reprise par le Grand Orient de France dans son acception adogmatique[réf. nécessaire]. Pour lui, la notion de « dogme » est typiquement une illusion de philosophe, et vouloir comparer le corps et l'esprit comme deux concepts séparés ou complémentaires est purement et simplement une erreur logique.

Le livre d'Arthur Koestler 'The Ghost in the Machine' a été publié en français sous le titre 'Le Cheval dans la locomotive' - Éditeur : Calmann-Lévy. C´est le dernier volume d´une trilogie qu'on pourrait appeler "La Trilogie de l'humain", après "Les Somnambules" et "Le Cri d'Archimède".

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]