Fanny de Sivers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fanny de Sivers

Nom de naissance Fanny Isak
Activités Linguiste
Naissance 26 octobre 1920
Pärnu, Estonie
Décès 22 juin 2011 (à 90 ans)
Eaubonne, France
Langue d'écriture estonien, français

Fanny de Sivers (en allemand, von Sivers) (née le 26 octobre 1920 à Pärnu en Estonie[1], décédée le 22 juin 2011[2] à Eaubonne en France) est une linguiste et essayiste estonienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fanny étudie l'ethnologie et les arts à l'université de Tartu de 1938 à 1941, puis déménage en Allemagne et épouse Hans Georg von Sivers. Elle étudie dans les universités de Breslau, de Wurtzbourg et d'Innsbruck et obtient des diplômes universitaires à Paris et à Lund.

Vers 1949, Fanny de Sivers vient vivre en France où elle travaille comme interprète et secrétaire pour l'État français. De 1964 à 1986, elle travaille comme linguiste au Centre national de la recherche scientifique. Elle a été invité à donner des cours à l'université de Tartu de 1993 à 1994[3].

Elle a publié de nombreux articles sur l'étude des langues et de la littérature. Elle traduit des ouvrages d'auteurs estoniens en France et vice versa. Nombre de ses articles et essais ont été publiés en Estonie sous le régime soviétique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Individuel[modifier | modifier le code]

  • La Prière tissée dans la matière, F. de Sivers, 1976
  • Structuration de l'espace dans les langues de la Baltique orientale, Lacito, SELAF, 1978
  • La main et les doigts dans l'expression linguistique, Lacito, SELAF, 1979
  • Questions d'identité, Lacito, SELAF, 1989
  • Être bilingue en Fermo-Scandie: un modèle pour l'Europe ?, Peeters-SELAF, 1994
  • Parlons Estonien, une langue de la baltique, Éditions L'Harmattan, collection Parlons..., 2000
  • Parlons Live, une langue de la baltique, Éditions L'Harmattan, 2001

Collectif[modifier | modifier le code]

  • La main, Éditions L'Harmattan, 1993
    numéro 4 des Cahiers de la société des études euro-asiatiques, Fanny rédige la préface
  • Ethnologie et littérature, Éditions L'Harmattan, collection Eurasie, n° 14-15, 2006

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (et) Interview de Fanny de Sivers, article du 25 octobre 2005. Consulté le 29 juin 2011.
  2. (et) Annonce du décès de Fanny de Sivers
  3. (et) Fanny de Sivers à Tartu. Consulté le 29 juin 2011.