Fania

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fania (homonymie).

Fania Records est une maison de disques fondée en 1964 par Johnny Pacheco (une fois son contrat avec la maison de disques Alegre terminé) et Jerry Masucci[1] (l'avocat de son divorce).

Le nom « Fania » vient d'un són montuno composé par Reinaldo Bolaños, et qui faisait partie de Canonazo, premier album de Johnny Pacheco sur son nouveau label.

En 2005, le catalogue a été racheté par V2 Music qui a créé le site web fania.com.

Fania All Stars[modifier | modifier le code]

La Fania All Stars est un orchestre réunissant les meilleurs musiciens et chanteurs de la maison de disques Fania Records.

En 1968, Jerry Masucci pêchait à Acapulco quand les promoteurs Jack Hooke et Ralph Mercado (qui a codirigé le club Cheetah de Manhattan et futur président de la maison de disques RMM = Ralph Mercado Management / Ritmo Mundo Musical) lui téléphonent avec l'idée de mettre en scène toutes les stars de la Fania, la FANIA ALL STARS, ainsi que des « guests stars » (Tito Puente de Tico Records, Eddie Palmieri et Richie Ray & Bobby Cruz d'Alegre Records) pour un concert événement promotionnel au Red Garter de Greenwich Village; le concert fait salle comble; La descarga Live At The Red Garter s'est mal vendue à l'époque.

Masucci décide de filmer le prochain concert. Le , Jerry Masucci et Ralph Mercado organisent ce concert au Cheetah. Le public est 2 fois plus nombreux (plus de 5000 personnes). L'album Live at Cheetah vols 1 et 2 sera l'album de musique latine le plus vendu à ce jour.

Un autre film suit : Our Latin Thing (Nuestra Cosa Latina) (1972), coproduit par Jerry Masucci et Larry Harlow sous la direction de Leon Gast...

Après des concerts faisant salle comble à Porto Rico, Chicago et au Panama, le Fania All Stars ont fait leur première apparition au Yankee Stadium (capacité de 60000 places) de New York le , avec les principales vedettes de la Fania : Ray Barretto, Willie Colón, Larry Harlow, Johnny Pacheco, Roberto Roena, Bobby Valentín et d'autres musiciens invités à faire le bœuf (descarga) : Manu Dibango, Mongo Santamaria et Jorge Santana (le plus jeune frère de Carlos Santana). Sur une des faces de l'album Latin-Soul-Rock (1974), on trouve des enregistrements de ce concert et une partie concert au Roberto Clemente Coliseum à San Juan, Porto Rico.

En 1974, la Fania All Stars donne un concert au Stade de Kinshasa (Zaïre) (80 000 places), filmé sous le titre Live in Africa (publié en Angleterre sous le titre Salsa Madness en 1991), lors d'un festival de musique auquel participait également Stevie Wonder et d'autres, organisé conjointement avec le combat de boxe poids-lourds Cassius Clay (Mohammed Ali) et George Foreman.

Les Fania All Stars retournent au Yankee Stadium en 1975 (double album Live at Yankee Stadium 1975), avec au chant Celia Cruz, Hector Lavoe, Cheo Feliciano, Ismael Miranda, Justo Betancourt, Ismael Quintana, Pete « El Conde » Rodríguez, Bobby Cruz et Santos Colón. Afin d'élargir son marché, Fania s'est associée à Columbia Records aux États-Unis pour une série d'albums. Le premier projet Delicate & Jumpy (1976) était une collaboration avec Steve Winwood avec la Fania All Stars réduite à une section rythmique consistuée de Johnny Pacheco, Bobby Valentín, Ray Barretto, Roberto Roena, Nicky Marrero et Papo Lucca, sorti sur chez Columbia Records aux États-Unis et Island au Royaume-Uni. Island Records a distribué au Royaume-Uni la collection Salsa! & Live.

En 1976, Fania All Stars a donné un unique concert mémorable au Lyceum Theatre[2]de Londres (salle comble), avec la participation de Steve Winwood.

Sur l'album Tribute To Tito Rodriguez figure pour la première fois le chanteur Rubén Blades.

Sur l'album Rhythm Machine, (Columbia Records) on retrouve le joueur de clavier Bob James (producteur exécutif) et le guitariste Eric Gale; Sur Spanish Fever (1978) sont invités Maynard Ferguson, Hubert Laws, David Sanborn, Eric Gale et d'autres.

En septembre 1978, ils donnent un concert au Madison Square Garden. Le dernier album avec Columbia Records, Havana Jam est un concert historique enregistré le 3 mars 1979 à la Havane, Cuba, avec la participation de Billy Joel, Rita Coolidge, Kris Kristofferson, Stephen Stills et Weather Report, ainsi que les groupes cubains Irakere et Orquesta Aragón.

Dans les années 1980, la Fania décline à cause d'un film qui n'aura aucun succès, des problèmes de droits d'auteur impayés, l'échec du catapultage de la salsa dans le marché américain avec Columbia Records et Atlantic, et l'arrivée des modes du merengue dominicain durant la première moitié de la décennie puis celle de la salsa romantique de Porto Rico à la fin des années 1980 et au début des années 1990.

Ils sortent deux albums latin jazz : California Jam et Guasasa; puis Social Change (1981) destiné au marché américain avec Steel Pulse et Gato Barbieri, Bamboleo (1988) avec quatre versions salsa des Gipsy Kings, Commitment, Latin Connection, Lo Que Pide La Gente et Viva La Charanga.

En 1994, le groupe a fêté les 30 ans de Fania Records par 3 concerts à San Juan, Miami, et New York

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums Studio[modifier | modifier le code]

  • 2000 Golden Drops
  • 1997 Bravo 97 (reprises de Los Van Van)?
  • 1989 Guasasa
  • 1988 Latin Jazz Fusion
  • 1988 Bamboleo (reprises des Gipsy Kings)
  • 1986 Viva La Charanga
  • 1984 Lo Que Pide La Gente
  • 1981 Social Change
  • 1981 Latin Connection
  • 1980 Commitment
  • 1980 California Jam
  • 1979 Cross Over
  • 1978 Spanish Fever
  • 1977 Rhythm Machine
  • 1976 A Tribute to Tito Rodriguez
  • 1976 Delicate and Jumpy
  • 1975 Fania All-Stars

Albums Live[modifier | modifier le code]

  • 2000 En Concierto En Cali Colombia
  • 1986 Fania All-Stars in Japan
  • 1986 Live in Africa
  • 1979 Habana Jam
  • 1978 Live Madison Sqare Garden
  • 1975 Live at Yankee Stadium, Vols. 1-2
  • 1974 Latin-Soul-Rock
  • 1971 Live at the Cheetah, Vol. 2
  • 1971 Live at the Cheetah, Vol. 1
  • 1968 Live at the Red Garter, Vol. 1-2

Videos[modifier | modifier le code]

Live in Africa[modifier | modifier le code]

Liste des titres :

  1. Quimbara (Celia Cruz)
  2. Guantanamera (Celia Cruz)
  3. En Orbita
  4. El Raton (Cheo Feliciano, Jorge Santana)
  5. Mi Gente (Hector Lavoe)
  6. Guantanamera
  7. Ponte Duro
  8. Fania Theme

Musiciens : Johnny Pacheco (direction et flûte), Celia Cruz (chant), Ray Barretto (congas), Santos Colon (chant), Cheo Feliciano (chant), Larry Harlow (piano), Pupi Lagarretta (violon), Hector Lavoe (chant), Nicky Marrero (timbales), Ismael Miranda (chant), Ismael Quintana (chant), Roberto Roena (bongo), Jorge Santana (frère de Carlos Santana) (guitare électrique), Yomo Toro (cuatro), Bobby Valentin (basse électrique)

Salsa[modifier | modifier le code]

Liste des titres :

  1. Congo Bongo
  2. Leah (Mongo Santamaría)
  3. Julia (El Gran Combo)
  4. Bemba Colora (Celia Cruz)
  5. El Raton (Cheo Feliciano)
  6. Soul Makossa (Manu Dibango)
  7. Congo Bongo
  8. Mi debilidad (Ismael Miranda)
  9. Mi Gente (Hector Lavoe)
  10. Congo Bongo

Musiciens : Johnny Pacheco (direction et flûte), Santos Colon (chant), Cheo Feliciano (chant), Pete « El Conde » Rodriguez (chant), Hector Lavoe (chant), Ismael Miranda (chant), Adalberto Santiago (chant), Ricardo Ray (chant), Bobby Cruz (chant), Larry Harlow (piano), Ray Barretto (congas), Nicky Marrero (timbales), Roberto Roena (bongo), Bobby Valentin (basse électrique), Yomo Toro (Cuatro), Willie Colon (trombone), Lewis Hahn (trombone), Roberto Rodriguez (trompette), Barry Rogers (trombone), Victor Paz (trompette), Ray Maldonado (trompette)

Our Latin Thing (Nuestra Cosa)[modifier | modifier le code]

Concert donné au Cheetah Club, le . Durée : 1h23

Liste des titres :

  1. Quitate Tu
  2. Anacaona
  3. Ponte Duro
  4. Abran Paso
  5. Lamento de un guajiro
  6. Tamarindo
  7. Descarga Fania
  8. Estrellas de Fania

Musiciens : Johnny Pacheco (direction et flûte), Ray Barretto (congas), Santos Colon (chant), Cheo Feliciano (chant), Pete « El Conde » Rodriguez (chant), Hector Lavoe (chant), Ismael Miranda (chant), Adalberto Santiago (chant), Ricardo Ray (chant), Bobby Cruz (chant), Larry Harlow (piano), Roberto Roena (bongo), Bobby Valentin (basse électrique), Willie Colon (trombone), Reynaldo Jorge (trombone), Roberto Rodriguez (trompette), Barry Rogers (trombone), Larry Spencer (trompette), Yomo Toro (cuatro), Orestes Vilató (timbales), Hector Zarzuela (trompette)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]