Famines en Éthiopie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'histoire de l'Éthiopie est ponctuée de famines. L'économie de l'Éthiopie est fondée sur une agriculture vivrière sensible aux variations climatiques, en particulier du régime des moussons. C'est pourquoi les récoltes pouvaient fortement varier selon les années et les régions. Par ailleurs, la faiblesse du réseau de communication ne permettait pas de faire circuler facilement des denrées depuis les régions excédentaires vers les déficitaires. Enfin, la densité assez élevée d'habitants sur les hauts-plateaux entraîne une déforestation qui génère une érosion des sols et une diminution de leur fertilité. Ces raisons expliquaient en grande partie l'insécurité alimentaire du pays.

Liste des principales famines[modifier | modifier le code]

Année Description
Première moitié du IXe siècle Famine suivie d'une épidémie
1535 Famine et épidémie au Tigré qui ont empiré avec l'invasion de la province par Ahmed Gragne
1540
1559 - 1562 La famine était attribuée à la colère de Dieu à la suite de l'assassinat de l'empereur Gelawdewos d'Éthiopie
1567 - 1570 Famine dans la province de l'Hararghe (actuelle région Harar), conjuguée avec une épidémie de peste et l'expansion du peuple Oromo.
1611 Cette années là, les fortes pluies et un froid extrême ont entrainé une diminution très importante des récoltes dans les provinces du nord. Dans le même temps, le pays était frappé d'un peste appelée mentita.
1623 La famine toucha surtout le nord du pays
1634 - 1635 Famine liée à une invasion de criquets au Tigré en 1633-1635, ainsi qu'à une épidémie de cholera.
1650
1653 Famine et épidémie
1678 En raison d'une augmentation du prix des graines, de nombreuses mules, chevaux et singes moururent.
1700 La famine toucha la province de Shewa
1702 Les agriculteurs affamés demandèrent de l'aide à l'empereur Iyasou Ier qui leur donna de la nourriture pour deux mois.
1747 - 1748 Famine attribuée à une invasion de criquets ainsi qu'à une épidémie de fièvre vraisemblablement liée à la grippe.
1783 Famine appelée "ma nausée" (həmame).
1789 La famine toucha toutes les provinces.
1796 Cette famine fut particulièrement virulente à Gondar et liée à une invasion de criquets.
1800 De nombreux personnes et du bétail furent victimes.
1829 Famine dans le Shewa, suivi d'une irruption de choléra en 1830.
1835 Le manque d'eau provoqua une famine et nue forte mortalité dans le Shewa et l'Érythrée (province)
1880 - 1881 La peste bovine (1879) s'est propagée dans le sultanat d'Adal, causant la famine jusque dans la province de Bégemder.
1888 - 1892 La peste bovine venue d'Inde tua 90% du bétail. Le manque de pluie entraîna la famine dans tout le pays, surtout dans les provinces du sud. Une invasion de criquets et de chenilles détruisit les troupeaux dans les province de l'Érythrée, Bégemder, Shewa et autour de Harrar.
Qui plus est, à partir de 1889, se développèrent des épidémies de choléra, de typhus et de variole.
1913 - 1914 Famine dans les provinces du nord
1929 Famine au sein du peuple Oromo qui conduisit à une révolte locale lorsque les percepteurs refusèrent de diminuer les impôts.
1958 Famine au Tigré qui entraîna 100 000 morts[1].
1966 Famine au Wollo[1].
1973 Famine au Wollo, qui s'est étendue au provinces du nord. L'absence de réaction adéquate conduisit à la chute du gouvernement impérial et la prise de pouvoir du régime Derg.
1984 - 1985 Cette grande famine, liée au manque de pluie, toucha 8 millions de personnes, en tua 1 million ainsi que beaucoup de bétail.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bahru Zewde, A History of Modern Ethiopia: 1855-1974, Londres, James Currey, 1991, p. 196.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Richard R.K. Pankhurst, An Introduction to the Economic History of Ethiopia, Londres, Lalibela House, 1961
  • (en) Richard R.K. Pankhurst, Economic History of Ethiopia, Addis Abeba, Haile Sélassié I University Press, 1968, pp. 216-222.
  • (en) Webb, Patrick, von Braun, Joachim, and Yohannes, Yisehac, 1992, Famine in Ethiopia, Research Report 92, Institut de recherche sur la politique alimentaire (IFPRI): Washington, DC.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]