Famille de Grenier de Lassagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Familles de Grenier)
Aller à : navigation, rechercher
Famille de Grenier de Lassagne
Blasonnement D'azur à une bande d'argent chargée de 3 étoiles de gueules accompagnée en chef d'une vigne fruitée au naturel et en pointe d'un lévrier de sable.
Période XVIe ‑ XXIe siècle
Pays ou province d’origine Royaume de France
Allégeance Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Fonction(s) militaire(s) Officier

La famille de Grenier de Lassagne est une famille subsistante de la noblesse française, d'extraction, originaire d'Auvergne[1], qui donna des gentilshommes verriers.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Originaire d'Auvergne, la famille de Grenier de Lassagne fut longtemps composée de gentilshommes verriers remontant à Pierre de Grenier, époux en 1562 de Mirgue de Vaux, fixé dès cette époque à Verreries-de-Moussans[2].

A la quatrième génération en 1660, un Armand de Grenier sieur de Raisins, travaille encore à Moussans. C'est son fils Antoine qui porte le premier le nom de Lassagne, d'une terre de la Grésigne où il s'est sans doute fixé[2].

Certains auteurs relient la famille de Grenier de Lassagne, dont le nom s'est orthographié au fil du temps Grenier ou Granier, avec les familles suivantes[3]:

  • de Grenier de Latour,
  • de Grenier de Cardenal,
  • de Granier de Lilliac (Comté de Foix, maintenue noble en 1668)[4],
  • Granier de Cassagnac (Armagnac, maintenue noble en 1668)[4],
  • de Grenier de Fonblanque (Languedoc, émigrée en Angleterre en 1740)[5],

qui se répandirent en Rouergue, Armagnac, Quercy, Foix, Comminges, Bretagne, Angleterre.

Plusieurs branches se convertirent au protestantisme.[réf. nécessaire]

Maitres verriers[modifier | modifier le code]

Débutant leur activité de verriers dans le Sud-Ouest de la France, en particulier en Ariège et dans la forêt du Moussans à leurs débuts, ainsi que dans les forêts du Tarn (Grésigne, Montagne Noire), ils se sont alliés à différentes autres familles de verriers.[réf. nécessaire]

Noblesse[modifier | modifier le code]

La famille de Grenier de Lassagne fut maintenue noble et considérée de noblesse d'extraction en 1666[6].

Armes[modifier | modifier le code]

D'azur à une bande d'argent chargée de 3 étoiles de gueules accompagnée en chef d'une vigne fruitée au naturel et en pointe d'un lévrier de sable[6].

Titres[modifier | modifier le code]

La famille de Grenier de Lassagne n'est pas titrée mais porte un titre "emprunté" de comte[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. E de Séréville, F de Saint-Simon Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 999.
  2. a et b Bulletin de Société languedocienne de géographie, Volumes 28 à 29, 1905, page 61 à 64.
  3. Bulletin de la Société des études littéraires, scientifiques et artistiques du Lot 1904.
  4. a et b Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome 4, page 213.
  5. Revue du Tarn, 970, page 57.
  6. a et b Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome 4, page 222.
  7. Charondas, À quel titre, volume 36, 1970.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • E de Séréville, F de Saint-Simon Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 999.
  • Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome 4, page 222.</
  • Bulletin de Société languedocienne de géographie, Volumes 28 à 29, 1905, page 61 à 64.
  • Bulletin de la Société des études littéraires, scientifiques et artistiques du Lot 1904.
  • Louis de La Roque, Armorial de la noblesse de Languedoc, Félix Seguin, Firmin Didot Frères, 1860
  • Robert Planchon, Les Granier-Grenier, gentilshommes verriers, éditeur inconnu, imprimerie Maugein 19360 Malemort , 1984
  • Saint Quirin, Les Verriers du Languedoc 1290-1790, éditeur inconnu, imprimeur Déhan à Montpellier pour l'association « La Réveillée », 1985

Liens externes[modifier | modifier le code]