Famille de Windisch-Graetz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armoiries des princes de Windisch-Graetz

La famille de Windisch-Graetz ou Windischgraetz, ou encore Windischgrätz est une famille de la haute noblesse autrichienne, originaire de Styrie et de Bohême.

Historique[modifier | modifier le code]

La famille est mentionnée la première fois par écrit en 1220 et prend ses racines du village de Windischgraz (ou Windischgraetz) littéralement petit château des Wendes, aujourd'hui en Slovénie.

Façade du château de Tachau

La famille obtient le titre de seigneur en Bohême à partir de 1574 et possède de nombreux domaines et villages. Elle s'installe ensuite à Tachau et possède entre autres les domaines de Kladrau, Steken et Mladejowitz. Le comte d'Empire Joseph-Nicolas de Windischgrätz, baron de Waldstein et de Thal, achète en 1781 la seigneurie de Tachau et construit le château actuel en style néoclassique en 1787. Son fils Alfred Ier de Windischgrätz en hérite et devient maréchal. Il fait construire en style néoromantique le château d'Heiligen (aujourd'hui Světce) dans un village à côté, sans jamais le terminer. Il n'en reste aujourd'hui que le manège. Alfred de Windischgrätz est élevé au titre de prince du Saint-Empire (Fürst) en 1804. Il mène des campagnes[1] contre Napoléon à partir de 1805 et devient l'un des hommes d'armée des plus prestigieux de cette époque.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Troisième, cinquième et sixième guerre de coalition