Famille de Thy de Milly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La famille Thy de Milly se rattache à la maison de Thil-en-Auxois dont elle a toujours porté le nom et les armes. Cette famille est connue dès l’an 1018, considérable à la cour des ducs de Bourgogne au XIIe siècle et illustrée par trois chevaliers présents à la bataille de Mansourah où le roi Saint Louis concéda la fleur de lys à l’un d’eux, seul survivant de cette journée où il arracha aux infidèles l’étendard royal.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Les armoiries des Thy de Milly sont : écartelées, au 1. & 4 de gueules au chef denché d'argent (qui est Milly), au 2. & 3 trois lions de gueules celui de dextre tenant une fleur de lys d'or (qui est Thy).

Leur devise : « Fideles sed infelix ».

Personnages notables[modifier | modifier le code]

Le premier auteur connu de la maison de Thil en Auxois fut Miles de Thil vivant au temps du roi Robert. Miles décéda en 1048 et d'après Dom Plancher, il aurait été inhumé dans l'abbaye de Flavigny.

Jean de Thil fut seigneur de Thil, Marigny, Chasteauvillain et de la Roche Nolay, et chancelier et connétable de Bourgogne. Son sceau équestre : cheval et cavalier caparaçonnés avec housses d'armure et de cheval semées de lions, la lance en arrêt et le bouclier aux trois lions de la maison de Thil (sceaux de Bourgogne). Il était le fils de Guillaume de Thil et d'Isabeau de Granpré. Il épouse, en 1320, Agnès de Frolois de Berzé dernière descendante de cette famille.

En 1340, à la mort de Robert de Chatillon, Eudes, duc de Bourgogne, accorde à son « cousin » la charge de connétable. Devenu veuf, Jean épousa, en 1345, Jeanne, dame de Chasteauvillain, fille aînée et héritière de Jean, sire de Chasteauvillain et de Marguerite de Noyers. Par ce mariage, Jean se trouva premier baron de Bourgogne et de Champagne. En 1346, à la mort de Jean Aubriot, le duc éleva Jean à la dignité de chancelier de Bourgogne.

De son mariage avec Jeanne de Frolois, il eut une fille Marie, qui épousa en 1350 Édouard, sire de Beaujeu. Il lui transmit en dot les châteaux de la Roche Nolay, de Berzé qui venaient de sa mère et 500 ts de terres sur les revenus de la terre de Thil (poincédé T21 p71).

De son mariage avec Jeanne de Chateauvillain, Jean eut deux fils : Jean, auteur de la branche de Chateauvillain, éteinte en 1507, et Simon, auteur d'une branche cadette, dont sont issues les personnes suivantes :

  • Alexandre de Thil (né en 1729), commandant du vaisseau de ligne « le Citoyen » sous les ordres de l'amiral de Grasse lors de la bataille de la Chesapeake en 1781. Amiral commandant la flotte de la Méditerranée sous l'empire. Membre de la Société des Cincinnati ;

Constructions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Oscar de Poli : Inventaire des titres de la Maison de Milly, 1888.
  • Chatin de Chastaing : Historique de la Maison de Milly, 1960.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]