Famille de Ganay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Famille de Ganay
Image illustrative de l'article Famille de Ganay
Armes
Blasonnement D'or à l'aigle désarmée de sable.
Pays ou province d’origine Nivernais flag.svg Nivernais
Demeures Château de Visigneux
Château de Courances
Château de Dampierre-en-Burly
Château de Fleury-en-Bière
Charges Chancelier de France
Chancelier du Royaume de Naples
Premier président du Parlement de Paris
Député
Ambassadeur
Fonction(s) ecclésiastique(s) Évêque

La famille de Ganay est une famille subsistante de la noblesse française. Elle est originaire du Nivernais et fixée en Bourgogne dès le début du XIVe siècle[réf. nécessaire].

Cette famille a notamment donné des hommes politiques, des officiers généraux, des hommes d'Église, des diplomates, des mécènes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs hypothèses quant à l'origine de la famille de Ganay actuellement subsistante :

  • Selon P. Anselme[1], cette famille remonte à Guichard (ou Girard) de Ganay, qualifié de chevalier en 1300
  • Gustave Chaix d'Est-Ange dit qu'il a existé une autre famille de Ganay, éteinte au XVIIIe siècle, originaire de Bourgogne et qui appartenait à la noblesse de robe de cette province. Cette famille portait pour armes : D'argent à une fasce de gueules chargée de trois roses d'or mal ordonnées accostées de deux coquilles du même puis le chancelier de Ganay remplaça une des roses par une aigle de sable. Chaix d'Est-Ange ajoute ceci sur le lien de parenté entre la famille de Ganay, actuellement subsistante, et celle éteinte au XVIIIe siècle : "Tout semble indiquer que, malgré la différences des armoiries, la famille de Ganay actuellement existante est une branche de celle qui s'est éteinte au XVIIIe siècle. Les deux familles se reconnaissaient, du reste, comme parentes. Cependant le point de jonction des deux souches n'a encore pu être exactement déterminé"[2]. Il ajoute également que La Chesnay des Bois, Saint Allais, M. d'Arbaumont et d'autres auteurs proposent un point de jonction entre les deux familles de Ganay entre la fin du XIVe siècle et le début du XVe siècle. À la famille de Ganay, éteinte au XVIIIe siècle, appartenaient Jean de Ganay (c.1455-1512), chancelier de France, premier président du Parlement de Paris, Germain de Ganay ( -1520), frère du précédent, évêque de Cahors, puis d’Orléans, Nicolas de Ganay ( -1554), maire de Bourges en 1532 et conseiller au Grand Conseil.[2].
  • Régis Valette dans son Catalogue de la noblesse française subsistante au XXIe siècle dit que la famille de Ganay a été anoblie par charges à la chambre des comptes de Dijon en 1628[3]
  • Henri Jougla de Morenas dans le Grand Armorial de France indique "plusieurs auteurs sérieux pensent que la filiation prouvée remonterait à Antoine de Ganay, sgr de Bussy, procureur du roi à Autun, qui épouse en 1565 Marie Saumaise, dont Jean de Ganay, sgr de Vellée, avocat à Autun, marié à Jeanne Brunet"[4].

Principales personnalités[modifier | modifier le code]

Galerie de portraits[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Propriétés et domaines[modifier | modifier le code]

Avenue George-V, à Paris, l'hôtel de Ganay, au no 9, était contigu à l'hôtel de Rouvre, ou hôtel Lebaudy, au no 11 (appartenant aux Schneider). Le premier abrite désormais la Chambre d'agriculture, et le second l'ambassade de Chine en France.

Les châteaux de Visigneux, de Courances, de Dampierre-en-Burly, et de de Fleury-en-Bière sont des propriétés des Ganay.

La famille de Ganay a été également propriétaire notamment des châteaux de la Vaivre, de la Vesvre, de Croix, de Villargeault, de Luins, de Bellevaux, de Fougerette, de Trévarez, de Lusigny-sur-Ouche, ainsi que de l'hôtel Le Marois, de l'hôtel du Tillet de la Bussière

Alliances[modifier | modifier le code]

Les Ganay sont alliés aux familles[14] de Montholon, de Thiard, de Damas, de Rougé, de Virieu de Beauvoir, Ghika, Schneider, Gravier de Vergennes, de Montesquiou-Fezensac, de Pourtalès, de Riquet de Caraman, de Moustier, de Noailles, Goüin, Sarközy de Nagy-Bocsa, de Hénin-Liétard, Le Tonnelier de Breteuil, de Maillé de La Tour-Landry, de Durfort-Civrac de Lorge, de Tarragon, Le Peletier de Rosanbo, Lebaudy, de Bonneval, Masson-Bachasson de Montalivet, de La Pomelie…

Armoiries[modifier | modifier le code]

La famille porta successivement d'argent à la fasce de gueules chargée de trois roses d'or mal ordonnées accostées de deux coquilles du même, puis d'or à l'aigle désarmée de sable.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. P. Anselme, Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France, des pairs, grands officiers de la Couronne, de la Maison du Roy et des anciens barons du royaume…. Tome 6, 1726-1733.
  2. a et b Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle. XX. Gaa-Gau, 1929, pages 108 à 112
  3. Régis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante au XXIe siècle, 2002, page 89.
  4. Henri Jougla de Morenas, "Grand Armorial de France", tome 4, page 97".
  5. Le général de Ganay : Notice biographique, dans "Mémoires de la Société éduenne" (1899).
  6. « Notice no 19800035/289/38854 », base Léonore, ministère français de la Culture
  7. « Notice no LH/1066/45 », base Léonore, ministère français de la Culture
  8. « Jean-Louis de Ganay » (16 juillet 2013, The Telegraph)
  9. Serge de Ganay, président de la Banque Privée Quilvest (Paris), membre du comité consultatif international de Sotheby’s, sur www.lejournaldesarts.fr
  10. « Annuaire agricole régional »,‎ avril 2012
  11. « Valentine de Ganay, noblesse oblige » (8 avril 2013, Le Figaro)
  12. « legifrance arrêté du 2 avril 1992 »
  13. christine ockrent, Dans le secret des princes, stock,‎ 1986, 73 p.
  14. Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle. XX. Gaa-Gau, 1929

Sources[modifier | modifier le code]

  • Georges de Soultrait, Armorial historique et archéologique du Nivernais. Tome 2 , 1879
  • François-Alexandre de La Chenaye-Aubert, Jacques Badier, Dictionnaire de la noblesse : contenant les généalogies, l'histoire et la chronologie des familles nobles de France. Tome 8, 1863-1876
  • Anselme de Sainte-Marie, Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France, des pairs, grands officiers de la Couronne, de la Maison du Roy et des anciens barons du royaume…. Tome 6, 1726-1733
  • Charles Poplimont, La France héraldique, 1874
  • Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle. XX. Gaa-Gau, 1929 Article Ganay (de)
  • Ernest de Ganay, Jehan de Ganay: un chancelier de France sous Louis XII, éditions Plon, 1932

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]